Comment contacter un candidat

De April MediaWiki

Comment briser la glace[modifier]

  • Avec un téléphone !

Scénario 1[modifier]

« Bonjour, je m'appelle <nom>. J'habite à <ville> depuis <durée de résidence en mois/années>. Je suis <statut/profession> .

En tant que citoyen/électeur/internaute/utilisateur/auteur de logiciels libres, je souhaiterais savoir si M./Mme XYZ (candidat aux élections législatives/régionales/cantonales/municipales/autre) a signé le pacte Candidats.fr sur le Logiciel Libre. »

PREMIER CONTACT : « c'est quoi Candidats.fr ? c'est quoi le Logiciel Libre ? »[modifier]

« Le Pacte du Logiciel Libre PDF » est un document simple d'une vingtaine de lignes permettant aux électeurs de savoir quels candidats ont conscience des enjeux du Logiciel Libre.

Je suis sûr que vous utilisez déjà des logiciels libres, comme GNU/Linux, Firefox, OpenOffice ou Libreoffice...

Voilà c'est ça ... c'est la liberté de choisir une informatique différente, plus libre ... mais c'est aussi un enjeu de société, un enjeu majeur, économique, stratégique.

Et les standards ouverts sont très importants pour l'administration électronique : à la fois pour communiquer avec d'autres administrations et avec les citoyens, mais aussi pour les collectivités locales et pour le département : ça va déterminer votre capacité à lire les données numérisées. Avec les logiciels libres, vous utiliserez des standards ouverts et vous serez sûr de pouvoir les lire, même dans plusieurs dizaines d'années.

Mais il n'y a pas que l'administration électronique : il y a également les établissements scolaires, les Espaces Publics Numériques (EPN)... Vous pourrez en équiper davantage si vous choisissez des logiciels libres, et former les élèves et les citoyens à des outils qu'ils pourront utiliser chez eux en toute légalité, et qui respectent leur liberté et leur vie privée.

C'est un sujet sérieux. D'ailleurs d'autres candidats <dans votre département/cantons si c'est le cas / dans un autre département ou canton de France le cas échéant> ont fait des propositions en faveur du Logiciel Libre. Par exemple <citer un candidat d'une sensibilité proche de celui ou celle que vous sensibilisez>, la plate-forme de candidats.fr vous suggère des relations potentielles.

Ce sont en effet des choix qui auront une incidence importante sur le quotidien de vos administrés. C'est pourquoi je participe à l'initiative Candidats.fr.

Et puis en tant qu'électeur/électrice, je souhaite disposer d'engagements clairs, pris en conscience par les candidats. Signer le pacte, c'est un engagement public et visible de tous les électeurs.

Maintenant, je peux déjà vous envoyer le pacte par mail pour que vous puissiez l'étudier. Il est aussi disponible sur internet sur le site candidats.fr, "candidats" au pluriel, avec un S à la fin. Il y a également un petit cahier qui explique succinctement pourquoi le Logiciel Libre est important pour les collectivités et pour les citoyens. Je vous invite à y jeter un œil, cela devrait vous intéresser.

Je peux aussi passer à la permanence les déposer si vous préférez. Il y a un autre sujet qui me préoccupe et j'aimerais en parler de vive voix avec le candidat <_ici un sujet local de préférence_, ou national autre que le Logiciel Libre, et qui vous préoccupe>.

LUG : Vous pouvez aussi proposer : "et puis on pourra vous présenter quelques logiciels libres sur un ordinateur portable. Ce ne sera pas long et cela vous permettra d'avoir une première approche avant votre utilisation à l'assemblée nationale. Si cela ne vous dérange pas on fera quelques photos pour notre site web._"

INDÉCISION : « on nous a déjà appelés. On va étudier la question. »[modifier]

Signalez que cette question est importante pour vous, et que vous serez sensible aux candidats qui auront signé le pacte. Essayez de chercher à comprendre ce qui bloque. Passez à l'étape suivante (Comment convaincre ?).

REJET : « On ne signera pas, nous ne soutenons pas les libertaires. »[modifier]

Restez calme. Engagez la conversation pour essayer de chercher à comprendre ce qui bloque, demandez à rencontrer le candidat ou quand il tient sa prochaine réunion publique. Passez à l'étape suivante (Comment convaincre ?).

ADHÉSION : « on a déjà signé. »[modifier]

Dites de féliciter le candidat pour son engagement et dites-leur que vous allez mettre à jour la page Candidats.fr correspondante (et faites-le si ce n'est pas déjà fait). Passez au candidat suivant ;-)

Scénario 2[modifier]

Voici un autre scénario peut-être plus adapté pour une prise de parole en réunion publique :

« Madame/Monsieur, Vous avez mentionné les technologies de l'information et de la communication mais je ne vous ai pas entendu parler du Logiciel Libre. Pourtant, le Logiciel Libre est un enjeu majeur pour le département et ses administrés.

option a : Il y a un tissu économique local qui ne demande qu'à être encouragé ! Le Logiciel Libre génère des emplois locaux, chez nous, à forte valeur ajoutée. Au lieu de payer les rentes de sociétés extra-européennes, ne devrions-nous pas plutôt soutenir les entreprises de notre région ?

option b : Dans la plupart des espaces publics numériques, il y a encore du logiciel propriétaire de partout, et les usagers sont formés à utiliser des outils qu'ils n'ont pas le droit d'utiliser chez eux sans payer des licences hors de prix. Si on utilisait des logiciels libres dans les EPN, les usagers n'auraient pas à choisir entre la contrefaçon et le ruine pour pouvoir mettre en œuvre les acquis de leur formation.

option c : L'administration électronique est un enjeu majeur, car ce sont toutes nos données que nous allons confier aux ordinateurs. Ne pensez-vous pas qu'il vaudrait mieux les confier à des logiciels libres, dont on connaît le fonctionnement et qui ne nous empêcheront pas de relire ces données quand nous en aurons encore besoin dans quelques décennies ?

J'aimerai donc savoir si vous vous engagez à faire en sorte qu'à l'avenir la Région privilégiera le recours aux solutions logicielles libres et si vous êtes prêt(e) à signer le pacte du Logiciel Libre que je vous ai communiqué la semaine dernière par mail et que votre collaborateur/collaboratrice m'a confirmé que vous avez bien lu.»


Si vous rencontrez le candidat sur un marché, abordez-le avec un sourire :

« Bonjour Madame/Monsieur,

Je vois que vous avez des tracts à distribuer, ça tombe bien : Aujourd'hui c'est moi qui vous propose un papier à étudier. Ça s'appelle "le Pacte du Logiciel Libre".

Vous connaissez le Logiciel Libre ? Un peu ? pas vraiment ? Alors je vous invite à lire ce petit cahier. Il y a une première page qui vous donne une idée d'ensemble, et puis vous pouvez ensuite aller un peu plus loin si ça vous intéresse dans les pages suivantes.

J'aimerais beaucoup connaître votre position à ce sujet, c'est un sujet qui me tient à cœur en tant qu'électeur. D'autres candidats ont déjà été contactés et certains ont déjà répondu favorablement (Nota: à dire uniquement si vous savez que c'est le cas dans le département - si vous n'avez pas les noms en tête ni les partis, proposez d'envoyer un courriel avec les références). »

Recommandations[modifier]

N'oubliez pas de proposer de vous-même au cours ou à la fin de l'entretien d'envoyer un courriel pointant vers des références complémentaires.

Demandez toujours si vous pouvez être informés quand le candidat signera le pacte (ce qui implique de donner ses coordonnées) ou dites que vous rappellerez. Vous pouvez aussi imprimer quelques exemplaires des argumentaires les plus convaincants selon vous, et passer à la permanence dans les jours qui suivent... et demander innocemment au passage où en est la signature du pacte :-)

N'hésitez pas à demander un rendez-vous avec le candidat et à rappeler.

Le téléphone est un outil de prise de premier contact ou de relance. Le mail, lui, permet de prolonger le téléphone, de compléter, d'approfondir. Mais pour convaincre, rien ne vaut un contact physique préparé, surtout en cas d'indécision ou de rejet.

Étape 4 - Comment convaincre ?[modifier]

  • Insistez sur l'aspect citoyen de votre démarche. Vous n'êtes pas un lobbyiste. Vous êtes un citoyen. Vous êtes un électeur qui veut savoir ce que pense un candidat sur un sujet qui vous importe, que vous trouvez important pour votre avenir - pour l'avenir. Et vous voulez des engagements car la politique c'est aussi oser prendre parti, s'engager devant les électeurs.
  • Essayez de vous départir de vos préjugés : l'adhésion au Logiciel Libre ne dépend pas de l'étiquette politique et tous les arguments pertinents peuvent porter sur un élu responsable s'ils sont développés sans idéologie.
  • N'oubliez pas l'objectif.
    • Vous devez pouvoir expliquer ce qu'est le Logiciel Libre, ce qu'il permet pour faire prendre conscience à votre interlocuteur qu'il y des enjeux majeurs derrière, qu'il ne s'agit pas là d'une marotte d'informaticien (première partie du pacte : "j'ai conscience", argumentaire : Enjeux du Libre).
    • Vous devez ensuite pouvoir évoquer les enjeux du Logiciel Libre et des standards ouverts pour les collectivités afin de faire comprendre pourquoi vous demandez aujourd'hui des engagements. (voir le Cahier "Enjeux pour les collectivités")


Argumentaires :[modifier]

  • Pour faire comprendre l'importance qu'il y a à promouvoir et défendre le Logiciel Libre, vous pouvez développer des arguments  :
    • éthiques : libertés fondamentales, partage de la connaissance
    • économiques : compétitivité, libre concurrence, industrie de service versus industrie de rente, relocalisation d'emplois
    • stratégiques : souveraineté, indépendance technologique, réduction de la dette publique
    • sociétaux : lutte contre la fracture numérique entre citoyens et continents, économie solidaire
  • Souvenez vous que vous ne pouvez que rarement développer tous les arguments.
  • Une solution : rappelez toujours la base (le logiciel libre, c'est liberté égalité, fraternité, c'est une démarche éthique initiée par des chercheurs, c'est un bien commun qui doit être toujours accessible à tous comme les mathématiques). Puis énoncez les catégories d'arguments listés ci-dessus (Les enjeux autour du Logiciel Libre sont majeurs : économiques, stratégiques, sociétaux). Au passage, donnez quelques exemples frappants (voir Enjeux du Libre). Ensuite, développez la catégorie qui correspond le plus au profil connu de votre interlocuteur ou des valeurs traditionnellement mises en avant par son parti. Puis développez une autre catégorie, par exemple celle qui vous est la plus chère. Et ainsi de suite...
  • Restez accessible : quel que soit votre niveau technique, ne rentrez pas dans les détails techniques. Vos interlocuteurs n'ont en général aucun bagage technique, et les arguments de cette nature sont rarement les plus convaincants.

Pour la route[modifier]

Respirez. Restez courtois. Articulez. Veillez à donner la possibilité à votre interlocuteur de vous interroger. Vous devez établir un dialogue.

Si votre interlocuteur ne semble pas d'accord avec vous, écoutez son argumentation, cherchez le point bloquant. Puis reformulez ce qui selon vous vous oppose . Il s'agit de vérifier que vous êtes bien en opposition : Il est possible de ne pas réussir à s'entendre pour la simple raison qu'on utilise des mots différents pour un même concept.

Si votre interlocuteur confirme une divergence d'opinion, et seulement à ce moment là, contre-argumentez. Autrement : validez.

Ne vous découragez pas si un entretien ne se passe pas idéalement et n'hésitez pas à rappeler régulièrement après.

Si lors d'une relance, vous sentez un vrai blocage, demandez un rendez-vous, la date de la prochaine réunion publique du candidat, passez à la permanence.
Intéressez vous, impliquez vous et votre interlocuteur avec.

N'hésitez pas à travailler de concert, à aller à deux aux rencontres, pour vous donner du courage et vous compléter. Veillez cependant à ne pas parler plus entre vous qu'avec vos interlocuteurs :-)

En tout cas, vous devriez aller chercher des engagements, c'est le moment et un élu sensibilisé localement en vaut deux !