Argumentation Par Parti

De April MediaWiki

Convaincre en fonction des partis.[modifier]


Les différents partis ne sont pas sensibles aux mêmes arguments. Il est donc nécessaire d'adapter son discours en fonction du candidat que l'on a en face de nous. Les partis sont listés dans l'ordre de leur score au premier tour de l'élection présidentielle, ce qui place les partis qui auront (très probablement) le plus de députés (et donc à convaincre en priorité) en premier. Il y a probablement beaucoup de subjectif ou de matière à débat, libre à chacun d'éditer ou de contribuer.

Globalement quelque soit le parti, il peut être utile de préciser que candidats.fr n'en est pas à sa première action. Un questionnaire plus complet a été proposé aux président et ce fût un succès si on considère que 8 candidats sur 12 ont répondus et que le premier candidat n'ayant pas répondu au questionnaire n'est arrivé que 6e au premier tour de l'élection présidentielle (attention à ne pas utiliser cet argument sous cette forme avec les candidats du MPF ;) et/ou que tous les candidats ayant fait plus de 5% ont signé. Par ailleurs les questions concernant les logiciels libres et l'interopérabilité sont de plus en plus présentes au sein du débat politique et ont été omniprésentes lors du débat lors de l'étude de la loi DADVSI. Ceci prouve bien que le corps politique a pris conscience de l'enjeu que représentent les Logiciels Libres.

Tous sont également bien évidemment pour aider/défendre/financer (rayez la mention inutile) les PME, et dans certains cas, il est précisé dans le domaine des NTIC (ou Internet). Des citations sont relevés ci-dessous. Il peut être utile de rappeler que les brevets logiciels sont dangereux pour les PME dans le cas de SSII (et particulièrement SSLL) mais aussi plus largement toutes les PME qui touchent de près ou de loin aux NTIC.

Enfin, il peut être une bonne idée d'adapter l'argumentaire en fonction des personnes. Pour les candidats qui ont déjà un passé assez chargé, il est possible de trouver une biographie. On peut alors relever leurs actions ou discours pro-LL ou expliquant que la France de doit pas être sous le joug des États Unis d'Amérique ou encore que le partage des connaissances est essentiel.

UMP :[modifier]

  • On retrouve sur le site le site de l'UMP, section Internet :
    • "7. Soutenir le développement du logiciel libre. " C'est assez clair...
    • "4. Développer l’interopérabilité des supports, des matériels et des environnements informatiques à l’échelon européen pour __ne pas rester dépendants des technologies américaines__." L'interopérabilité va dans le sens du libre et de l'informatique équitable. Quand à l'indépendance technologique par rapport aux USA passe forcément par le LL (90% des éditeurs de logiciels sont implantés aux USA).
    • "3. Financer et soutenir plus rapidement nos __PME innovantes dans le domaine d’Internet__." Peut être expliquer que les PME dans le domaine Internet sont sous la menace perpetuelle de brevets logiciels (par exemple, l'achat en un clic) et de procès interminables qui peuvent mettre en danger l'entreprise.
    • "6. Utiliser Internet dans le domaine éducatif avec des programmes interactifs permettant de mobiliser l’attention des enfants. Créer une bibliothèque publique numérique d’exercices, de cours, de films, gratuite pour les élèves, alimentée par les enseignants." Donc wikipedia devrait être apprécié, l'objectif étant très semblable (accès gratuit à la connaissance sur Internet et sans discrimination).
  • Actions et positions de Cazenave et de Carayon, surtout en matière d'intelligence économique (indépendance technologique, souveraineté, etc.).
  • Réponse du candidat UMP au questionnaire candidats.fr :
    • "...j'ai la conviction que l'interopérabilité entre les programmes est un enjeu majeur du développement équitable des technologies numériques. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai eu l'occasion d'exprimer que je souhaitais que l'Europe en fasse l'une de ses priorités industrielles. C'est aussi la raison pour laquelle je considère essentiel qu'elle s'impose dans les échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives tout comme entre les autorités administratives."
    • "Je pense que pour répondre à la demande de tous, deux modèles doivent exister : les offres commerciales groupées (qui bénéficient notamment aux utilisateurs peu initiés au monde de l'informatique), et les offres commerciales séparées."
    • Il souhaite également une "génération indépendante capable d'écrire du code".


PS :[modifier]

le Parti socialiste invite ses candidats à signer le pacte du logiciel libre

  • Dans le pacte présidentiel de Ségolène Royal (aussi ) :
    • "6- Réformer l’Etat : un euro dépensé doit être un euro utile. Une décentralisation aboutie. Des services publics de qualité présents sur tout le territoire et accessibles par Internet. __La généralisation des logiciels libres dans l’administration__."
    • "3- Soutenir les PME avec la création de fonds publics régionaux de participation et en leur réservant une part dans les marchés publics."
  • Programme des législatives du PS (en PDF et pas en postscript ;).
    • 1)-En matière de croissance et d’emploi | Effort d’investissement, notamment dans le domaine industriel, avec un plan de soutien aux PME innovantes.
  • Actions de Michel Rocard
    • Au niveau Européen afin de préserver l'europe des Brevets Logiciel.
    • Billet commun Rocard/Carayon
      • Contre les DRM et l'ingérance de société commerciales dans la sphère prviée.
  • Ségolène Royal invite Richard Stallman lors d'une entrevue et se prononce pour les standards ouverts.
  • Réponse de la candidate PS au questionnaire candidats.fr :
    • Remédier aux déviances de l'OEB et l'INPI (entre autres) par rapport à la CBE.
    • Expliciter la frontière entre ce qui est brevetable et ce qui ne l'est pas.
    • Interventions de Rocard auprès du Parlement Européen.
    • Il est anormal que les offices de brevets aient le pouvoir de législateur et il serait encore plus anormal qu'ils aient le pouvoir judiciaire en validant eux même les brevets qu'ils accordent.
    • Les DRM ne pénalisent que les utilisateurs légitimes.
    • Protection essentiellement juridique, plus que technique.
    • Nuit aux développement de la numérisation du catalogue
    • Latence de 10 ans entre les traités de l'OMPI (négociés à l'écart du public) et la mise en place de la loi DADVSI. Le paysage numérique à complètement changé depuis.
    • Favorable à une définition et une protection explicite de l'interopérailité dans la loi.
    • Nombreux passages sur DADVSI (trop nombreux pour être cités ou résumés ici) dont :
      • Remise à plat de DADVSI
      • Inefficacité / échec de la loi
      • Les développeurs de LL ne doivent pas être tenus responsable de l'usage qui est fait de leurs logiciel.
    • Contre la vente liée
    • L'informatique dite de "confiance" est dangereuse.
    • Pour la généralisation des formats ouverts dans l'administration
    • "Le système éducatif doit développer l'alphabétisation numérique. Cette formation devrait s'appuyer sur les logiciels libres."


UDF / MoDem :[modifier]

Quelques passages rapides. Il n'est pas vraiment nécessaire de convaincre que M. Bayrou est pro-LL, ce ne sont pas les exemples qui manquent.


FN :[modifier]

  • http://www.frontnational.com/programmeeducation.php
    • "Si l’État ne doit pas être omnipotent, il lui appartient de faire respecter la neutralité politique." Contre les actions de pub MS à l'école primaire donc..
    • "Face à l’impérialisme de fait, culturel, politique et économique anglo-saxon, ce patrimoine culturel commun peut fournir la base de la recherche d’un autre modèle de solidarité, d’équilibre, et d’humanisme véritable." Le Logiciel Libre permet justement de conserver une souverainenté en matière de logiciels. Au contraire, les brevets logiciels nous rendraient dépendant d'entreprises États-Uniennes.
  • http://www.frontnational.com/programmeacteurseco.php
    • "III. Troisièmement, parmi les entreprises – seules créatrices de richesse économique, rappelons-le – il est reconnu que ce sont presque exclusivement les PME qui créent des emplois." cf la réponse aux dangers des brevets logiciels pour les PME.
  • http://www.frontnational.com/programmebudget.php
    • "Lutter contre la concurrence déloyale et les délocalisations :" Donc contre la vente liée, pour les LL et contre les brevets logiciels ?
    • "l’État doit pouvoir placer momentanément sous sa sauvegarde toute entreprise dont la disparition ou l’absorption présenterait un danger pour l’indépendance nationale." cf la réponse sur la souveraineté ci-dessus.
  • Réponse du candidat du FN au questionnaire candidats.fr --À venir--

LCR :[modifier]

--À venir--

  • http://lcr-legislatives.org/rubrique.php3?id_rubrique=4 (21/08/10 : lien mort ?)
    • « le monde n’est pas une marchandise ! » C'est pourquoi le LL, wikipedia, jamendo, ... se "battent" pour le partage de la connaissance, l'égalité devant l'accès au savoir, le droit d'utilisation...

MPF :[modifier]

--À venir--


PC :[modifier]

--À venir--
Réponse de la candidate PC au questionnaire candidats.fr --À venir--
Le PC est (au moment de la rédaction) la parti qui a le plus de candidats ayant signé le pacte. ( http://candidats.april.org/legislatives2007/?action=liste_signataires&parti=11 )


Verts:[modifier]

--À venir--
Les verts sont avec le PC, le parti qui a le plus de candidats ayant signé de pacte. ( http://candidats.april.org/legislatives2007/?action=liste_signataires&parti=1 )
Réponse de la candidate des Verts au questionnaire candidats.fr --À venir--

LO :[modifier]

--À venir--


CPNT :[modifier]

--À venir--

Parti des travailleurs :[modifier]

--À venir--


Libertaire et anarchiste[modifier]

  • Avant tout, "la liberté crée l'ordre" et "la propriété, c'est le vol" - Proudhon
  • Article de Eben Moglen : l'anarchisme triomphant: le logiciel libre et la mort du copyright - http://emoglen.law.columbia.edu/my_pubs/anarchism-fr.html
  • Autonomisant, émancipant, acentralisant, multiversaliste

  • Le fait que les LL puisse "redynamiser la concurrence".
  • Le fait que les LL puisse contrer un monopole, qu'il soit étatique ou d'entreprise (Microsoft).
  • Que le pacte n'est pas là pour imposer les LL mais pour proposer et encourager leur utilisation.