Différences entre versions de « Outils de traduction - 1e partie »

De April MediaWiki
Aller à la navigationAller à la recherche
(typo, et ajout d'explication sur l'emploi des notes de traduction avec des renvois alphabétiques)
Ligne 2 : Ligne 2 :
  
  
''Cette page est un annexe du [[Manuel_du_traducteur_du projet_GNU|Manuel du traducteur du projet GNU]].''
+
''Cette page est une annexe du [[Manuel_du_traducteur_du projet_GNU|Manuel du traducteur du projet GNU]].''
  
  
Ligne 174 : Ligne 174 :
 
</pre>
 
</pre>
  
Notes appelées par des lettres :
+
Notes appelées par des lettres (lorsque le document original contient déjà des notes de bas de page) :
 
<pre>
 
<pre>
 
<a id="TransNote1-rev" href="#TransNote1"><sup>a</sup></a>
 
<a id="TransNote1-rev" href="#TransNote1"><sup>a</sup></a>

Version du 7 février 2012 à 15:55


Ambox warning red construction.png
/!\ Travail en cours /!\

Cette page présente un manuel en cours de réalisation.

Si vous souhaitez participer, n'hésitez pas à laisser votre avis sur la page de discussion en suivant au mieux ces recommandations.



Cette page est une annexe du Manuel du traducteur du projet GNU.


Les renseignements qui suivent sont essentiellement tirés de http://www.gnu.org/software/trans-coord/manual, et de l'expérience du groupe.


Le format PO

Les fichiers traduits en français ont l'extension « .fr.po ». Ce format sert à automatiser la mise à jour des traductions du sites dans toutes les langues : un script sur le serveur www.gnu.org est exécuté trois fois par jour pour transformer les fichiers .fr.po, .de.po, .it.po, .ar.po, etc., en pages HTML.

Les fichiers PO contiennent en alternance les paragraphes en anglais et leur traduction. Ces paragraphes sont appelés « chaînes ».

Chaque chaîne à traduire est annoncée par « msgid » ; la chaîne traduite est annoncée par « msgstr ». Les chaînes sont délimitées par des guillemets.

Voici à quoi ressemble une chaîne avant traduction :

msgid "Software Patents and Literary Patents"
msgstr ""

et après traduction :

msgid "Software Patents and Literary Patents"
msgstr "Brevets logiciels et brevets littéraires"

L'en-tête du fichier .fr.po contient des renseignements sur le document, la langue de traduction, les traducteurs et relecteurs, la date de dernière modification etc.

Le fichier non traduit a l'extension « .pot » (po template). Il est commun à toutes les langues et son en-tête ne contient pas tous ces renseignements. Pour le transformer en fichier .fr.po, il suffit de modifier l'en-tête et de le renommer. C'est tout. :-)


L'en-tête du fichier DOCUMENT.fr.po ressemble à ceci :

# French translation of http://www.gnu.org/SECTION/DOCUMENT.html
# Copyright (C) 2012 Free Software Foundation, Inc.  <-- date de première traduction
# This file is distributed under the same license as DOCUMENT.html
# Jean Dupont <jean.dupont AT domaine.fr>, 2012.  <-- traducteur
#
msgid ""
msgstr ""
"Project-Id-Version: DOCUMENT.html"
"POT-Creation-Date: 2012-01-25 16:25-0300"
"PO-Revision-Date: 2012-02-04 17:28+0100"
"Last-Translator: Jean Dupont <jean.dupont AT domaine.fr>"
"Language-Team: French <trad-gnu@april.org>"
"MIME-Version: 1.0"
"Content-Type: text/plain; charset=utf-8"
"Content-Transfer-Encoding: 8bit"

Les fichiers DOCUMENT.fr.po et DOCUMENT.pot se trouvent dans le dossier : http://www.gnu.org/SECTION/po/


Traduire dans un éditeur de texte

Il est tout à fait possible de faire la traduction dans un simple éditeur de texte (de préférence configuré pour colorer les balises) en l'insérant entre les guillemets déjà présents dans le fichier non traduit, et dans ce cas il n'est pas absolument nécessaire de remplir les en-têtes. Ce sera fait à une étape ultérieure.

Il y a quelques précautions à prendre, cependant :

  • utiliser l'encodage utf-8 (dans Windows/Notepad, il faut changer la configuration ; dans les systèmes GNU/Linux c'est la configuration par défaut),
  • ne pas ajouter de retour à la ligne,
  • et surtout ne jamais modifier la chaîne originale.


Utiliser un éditeur de PO

Un éditeur de PO a beaucoup d'avantages, entre autres :

  • la chaîne originale ne peut pas être modifiée,
  • les paires chaîne à traduire/traduction sont présentées une par une (moins de risque d'erreur),
  • l'éditeur de PO est capable de détecter certaines erreurs,
  • il effectue le formatage final (sauf poedit, voir ci-dessous),
  • il enregistre une fois pour toutes le profil du traducteur,
  • il inscrit la date de modification et le nom du traducteur à l'enregistrement,
  • il peut visualiser les espaces insécables, ce qui permet de les introduire directement au clavier (par exemple AltGr-espace avec le clavier France (Obsolète) Autre de Debian Squeeze),
  • etc.


Voici quelques éditeurs de PO (http://www.gnu.org/software/trans-coord/manual/gnun/html_node/PO-Files.html) :


Problèmes (résolus) rencontrés avec gTranslator :

1. Il existe un raccourci clavier pour copier la chaîne originale dans la chaîne traduite. Dans certaines configurations du clavier, la barre d'espace active ce raccourci ; le clavier devient donc pratiquement inutilisable. Nous avons détecté ce problème avec

  • gtranslator 1.9.5 et le clavier anglais de Windows 7,
  • gtranslator 1.9.11 et les claviers France Autre et dérivés, sous Debian Squeeze ou Ubuntu Lucid.

Il y a deux solutions sous Debian/Ubuntu :

  • 1e solution - utiliser le clavier France (Obsolète) Autre ;
  • 2e solution - reconfigurer le clavier France Autre avec les options suivantes :
    • Touche sélectionnant le 3e niveau - Alt droite,
    • Utiliser la barre d'espace pour insérer un espace insécable - espace insécable au 3e niveau.

Si vous avez une solution pour Windows, n'hésitez pas à l'ajouter ici.


2. Une ancienne version de gTranslator (1.6.9) du dépôt Ubuntu Lucid main n'enregistre pas. On peut cependant installer une version plus récente non boguée à partir d'un dépôt PPA.


Traduction des chaînes répétitives

Certaines chaînes reviennent souvent en fin de fichier : il est inutile de les traduire puisque cette tâche répétitive a été automatisée grâce à un compendium. Celui-ci est utilisé par le coordinateur du groupe lorsqu'il publie les traductions préparées.

Veuillez envoyer les requêtes concernant la FSF et GNU à <a href="mailto:gnu@gnu.org"><em>gnu@gnu.org</em></a>. Il existe aussi <a href="/contact/">d'autres moyens de contacter</a> la FSF.

---

Veuillez indiquer (en anglais) les liens orphelins et autres corrections ou suggestions à <a href="mailto:webmasters@gnu.org"><em>webmasters@gnu.org</em></a>.

---

Veuillez consulter le <a href="/server/standards/README.translations.html">README des traductions</a>
pour des informations sur la coordination et la soumission de traductions de cet article.

---

La reproduction exacte et la distribution intégrale de cet article sont permises sur n'importe quel support d'archivage, pourvu que cette notice soit préservée.

---

Cette page peut être utilisée suivant les conditions de la licence <a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nd/3.0/us/">Creative Commons Attribution-NoDerivs 3.0 United States</a>.

---

Traduction&nbsp;: Jean Dupont, 2012.<br /> Révision&nbsp;: <a href="mailto:trad-gnu&#64;april.org">trad-gnu&#64;april.org</a>

---

Dernière mise à jour&nbsp;:

---

Traductions de cette page


Diff

Pour faciliter la relecture, il est souvent utile de faire un « fichier de différences », ou « diff » , entre la version initiale et la version modifiée. Pour qu'un diff soit vraiment utile, il faut que le texte soit formaté de manière standard, par exemple par gTranslator, et qu'il n'y ait pas trop de chaînes modifiées.

Il existe de nombreuses méthodes pour générer de tels fichiers, soit autonomes, soit par exemple intégrées aux gestionnaires cvs.

Une des possibilités :

 $ diff -u DOCUMENT.fr.po DOCUMENT-1.fr.po > DOCUMENT-1.fr.diff


Notes de traduction

Il est beaucoup plus facile d'ajouter les notes dans un éditeur de PO que dans un éditeur de texte ordinaire, l'éditeur de PO ayant un code spécial pour les retours à la ligne qui ne perturbe pas le fonctionnement de GNUN.

Les notes sont sous forme de liste ordonnée. Elles sont appelées par des chiffres s'il n'y a pas de note de bas de page dans le texte original. Sinon, on modifie le format de liste pour utiliser des lettres minuscules, en appelant un fichier .css de gnu.org qui est propre à notre groupe. Les renvois sont en bout de ligne et utilisent des flèches pointant vers le haut (style Wikipedia).


Balises à ajouter dans le texte

Les notes sont ajoutées après la ponctuation lorsque cette dernière est accolée au texte, sans espace puisque le chiffre ou la lettre est en exposant.

Notes appelées par des chiffres :

<a id="TransNote1-rev" href="#TransNote1"><sup>1</sup></a>

Notes appelées par des lettres (lorsque le document original contient déjà des notes de bas de page) :

<a id="TransNote1-rev" href="#TransNote1"><sup>a</sup></a>


Chaîne « GNUN-SLOT: TRANSLATOR'S NOTES »

Exemple 1 : philosophy/words-to-avoid.fr.po

<b>Notes de traduction</b><ol>
<li id="TransNote1">Autre traduction de <em>proprietary</em>... <a href="#TransNote1-rev">↑</a></li>
<li id="TransNote2">Le copyright américain... <a href="#TransNote2-rev">↑</a></li>
<li id="TransNote3">Il y a peu de chance ... <a href="#TransNote3-rev">↑</a></li></ol>

Exemple 2 : philosophy/copyright-versus-community.fr.po

<b>Notes de traduction</b><ol id="translator-notes-alpha">
[...]
<li id="TransNote12">Combinaison de... <a href="#TransNote12-rev">↑</a></li>
<li id="TransNote13"><em>Swindle</em> : escroquerie. <a href="#TransNote13-rev">↑</a></li>
<li id="TransNote14"><em>To kindle</em>... <a href="#TransNote14-rev">↑</a></li></ol>