Universite paris 11 concours idées

De April MediaWiki
A l'occasion des 40 ans de l'université paris sud un concours est organisé. Ce concours a pour principe la soumission d'idées.

Note : Aucune des deux idées n'a été retenue par paris sud.


Informations[modifier]

  • Site du concours http://www.40idees.u-psud.fr/
  • Date limite 14 janvier 2011 à 12 h
  • Texte de 1500 caractères maxi
  • Le projet doit être soumis par un membre de paris sud (personnel ou étudiant ou asso de l'université, ce qui n'est pas notre cas).
  • Sauf si d'autres personnes souhaitent envoyer le dossier, je (François B.) peux prendre en charge le suivis de ce dernier.
  • Les discussions ont lieu sur cette page, sur la page discussion de ce wiki et sur la liste sensibilisation.

Avancement du projet[modifier]

  • Texte en cours de rédaction
  • Remise du dossier prévu pour le 9 janvier 2010

Objectif[modifier]

L'objectif est de soumettre une idée ayant pour coeur le logiciel libre. Le but du travail effectué sur cette page est de déterminer à la fois le contenu et la forme. Votre participation (petite ou grande) est la bienvenue, le texte n'en sera que plus solide.

Quelques idées, remarques et autres commentaires[modifier]

  • Lionel : je pense qu'il faudrait associer a cette proposition d'autres

associations présentent sur Paris comme Parinux, Ubuntu-fr, Framaosft, etc. pour proposer un large panel d'actions type conférences, install party, etc.

    • Parinux avait organisé des install party + conférences à la fac d'Orsay. J'avais visité celle du 5 juin 2004. C'est Matthieu Compin qui s'en occupait a l'époque. Je pense qu'il a quitté Orsay depuis. Donc on pourrait proposer de refaire une install party + conférences en précisant pourquoi les logiciels libres peuvent être utiles aux scientifiques / ingénieurs par leur aspect partage du savoir.
  • François P. : Il faut cibler une idée maîtresse car le texte à proposer est court !
  • Odile :
    • obtenir que les profs utilisent des formats ouverts
    • obtenir une salle (ou plus de salles...) avec des ordinateurs vraiment sous logiciels libres (OS = libre, déjà, et pas forcément en double-boot)
    • une éducation aux ll, pour faire des citoyens...
  • Bookynette :
    • l'idée d'une salle avec des postes en libres accès uniquement sur LL est une idée que j'apprécie.
    • des mini-conf de présentation des LL aussi. On peut tout faire mais en mieux (que le proprio)
    • à l'instar des Ubuntu parties, on peut proposer des ateliers.

Je pense qu'initier les profs, les étudiants et tout ceux qui pourraient passer ce serait un super premier pas. Après on peut les envoyer aux premiers samedis pour les install


  • Jean-Yves :

Je me permets de rappeler aussi l'existence du site "Logiciels Libres" de l'UNR Nord-Pas de Calais, réalisé en partenariat avec le CLX. http://www.unr-npdc.org/logiciels Soyez indulgents, le site doit être bientôt remis à jour... Ce séminaire à lui aussi très bien marché : http://www.unr-npdc.org/s%C3%A9minaires-et-formations/journ%C3%A9e-logiciels-libres-3-juin-2010/logiciels-libres-et-interop%C3%A9rabilit%C3%A9 N'hésitez pas à prendre contact avec les personnes à l'origine des actions que vous citez, ils connaissent bien leur environnement et seront heureux de vous aider.



Si on analyse la situation, il existe (au moins) trois possibilités de terrain d'action :

  • l'administration
  • les chercheurs
  • l'enseignement

Pour ma part, l'administration, je ne la connais pas du tout. Difficile pour moi de proposer quelques choses de juste. La recherche, je connais et je pense que ça manquera, in fine, de visibilité (ce que peut rechercher UPS) et trop pointu. Dans le monde de l'enseignement, il y a sans doute pas mal de choses à faire. Entre autre, je dirais :

  • De la formation aux enseignants : formation au LL, licences libres etc. Donc, une promotion en amont. (similaire au CF2L)
  • A l'image de la convention AFUL-paris Dauphine, proposer la mise en place d'une formation fondée sur les LL.
  • Sur la base de ce que dit Odile, on peut aussi suggérer la mise à disposition de salles informatiques entièrement libres où l'on trouverait de l'information et de la documentation sur le logiciel libre, les licences libres. Ces salles pourraient être utilisées pour des cours mais aussi, dans certains créneaux, être en libre accès.


  • Personnellement, je trouve ce dernier point intéressant à développer. François [Pour me parler] 7 décembre 2010 à 21:20 (CET)

François [Pour me parler] 7 décembre 2010 à 21:20 (CET)

Merci François pour t'être proposé pour porter ce projet.

Participer à ce concours peut avoir deux objectifs et cela influe sur la rédaction du texte court. Soit on vise juste de passer la première sélection. Ce que cela peut apporter c'est un coup de pub pour donner une visibilité à un certain nombre d'actions en cours. Soit on vise sérieusement d'être dans les trois projets sélectionnés à la fin, pour obtenir des financements ou un soutien logisitique. Dans ce cas, il me semble qu'il faut (1) viser relativement haut et fort (2) avoir les idées claires sur ce que le soutien de l'université peut apporter.

Du fait de (1), j'aurais tendance à prévoir un unique projet autour du libre (pour montrer aussi la cohésion de la communauté).

Pour (2):

  • Je soutien l'idée d'une salle; mais qu'est-ce que l'on demande: des sous pour le matériel? une salle? du personnel pour la gérer et la faire tourner? Dans tous les cas, il faudra le soutien du CRI.
  • A-t'on besoin de sous pour recenser les contributions au libre de l'université? L'université peut-elle soutenir cette action autrement?
  • Formations: que demande-t'on? des sous pour organiser des formations? pour payer les formateurs? Ou un soutien pour que les formations permanente organisées par l'université / le CNRS / ... soient plus orientées vers le libre (à discuter donc en amont avec les responsables de ces formations)?
  • Des sous peuvent aider l'organisation d'une/plusieurs rencontres pour que les acteurs du libre à l'université fassent connaissance pour faire émerger des projets.

Liens utiles[modifier]

April :

Framablog :

Linuxfr

Une autre idée[modifier]

  • Une autre idée : recenser les logiciels libres développés à l'université Paris 11, les équipes de développement, et même les contributions plus ponctuelles

Proposition de texte[modifier]

Rappel : 1500 caractères maxi.

Le texte est suffisament court pour que vous puissiez proposer vos corrections avec un nouveau texte entier.

Version 0.1[modifier]

Cette version fait 1155 caractères (compté avec wc). J'ai choisi d'utiliser trois parties :

  1. D'autres universités se sont engagées. Avec l'autonomie des universités, ça peut sans doute faire du poids.
  2. Principes du LL (c'est sans doute la partie à mieux expliciter pour les candides... je suis preneur de corrections)
  3. La proposition proprement dite : une salle entièrement libre, libre accès + cours, rôle éducatif mis en avant.


De nombreuses universités à travers la France et l'Europe ont déjà porté des actions afin d'utiliser et de promouvoir les logiciels libres. Récemment, l'université Paris-Dauphine a passé une convention avec l'association AFUL concernant la mise en place d'un programme d'enseignement lié au logiciel libre. Les principes fondamentaux associés à ces logiciels que sont les libertés d'utiliser, d'étudier, de modifier et de redistribuer sont nécessaires à la production et à la diffusion du savoir. Cette création et ce partage des connaissances est aussi la mission fondamentale des universités. C'est pourquoi l'accès aux étudiants d'une salle informatique entièrement équipée de logiciels libres serait bénéfique à l'université Paris-Sud. Cette salle serait un lieu de découverte des bénéfices du logiciel libre et des libertés accordées par les licences libres. Ceci pourrait se faire par le biais d'affiches, de documents explicatifs. La salle en libre accès permettrait aux étudiants d'y découvrir les logiciels libres. Par ailleurs, les enseignants pourraient y trouver aussi un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seraient mis en avant.

Version 0.2[modifier]

Juste deux, trois mots modifiés. Je garderai cette version sauf s'il y a d'autres propositions.

suggestion 
mettre au futur. Le texte prend plus de «réalité» que l'hypothétique conditionnel... «Par ailleurs, les enseignants pourraient/pourront aussi y trouver un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seraientseront mises(!!) en avant.»


Titre : Ouverture d'une salle informatique entièrement libre

De nombreuses universités à travers la France et l'Europe ont déjà porté des actions afin d'utiliser et de promouvoir les logiciels libres. Récemment, l'université Paris-Dauphine a passé une convention avec l'association AFUL concernant la mise en place d'un programme d'enseignement lié au logiciel libre. Les principes fondamentaux associés à ces logiciels que sont les libertés d'utiliser, d'étudier, de modifier et de redistribuer sont pleinement cohérentes avec la production et la diffusion du savoir, missions fondamentales des universités. C'est pourquoi la mise à disposition aux étudiants d'une salle informatique entièrement équipée de logiciels libres serait emblématique de la démarche de l'université Paris-Sud. Cette salle serait un lieu de découverte des bénéfices du logiciel libre et des libertés accordées par les licences libres. Ceci pourrait se faire par le biais d'affiches, de documents explicatifs. La salle en libre accès permettrait aux étudiants d'y découvrir les logiciels libres. Par ailleurs, les enseignants pourraient aussi y trouver un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seraient mises en avant.

Version 0.3[modifier]

Ajout de la correction précédente (merci à cet(te) inconnu(e) :) ). Modification de la forme des phrase de la fin du texte (meilleur liant)

Le mot mises avait été souligné dans la précedente remarque. Est ce le style ? l'orthographe est bonne (enfin, je pense) puisque mises s'accorde en genre et en nombre avec le sujet (verbe être) qui est "les qualités". [EDIT : ah bah, oui, cette faute que j'ai faite a été corrigée. Je n'avais pas compris]

nb de caractères : 1207

Titre : Ouverture d'une salle informatique entièrement libre

De nombreuses universités à travers la France et l'Europe ont déjà porté des actions afin d'utiliser et de promouvoir les logiciels libres. Récemment, l'université Paris-Dauphine a passé une convention avec l'association AFUL concernant la mise en place d'un programme d'enseignement lié au logiciel libre. Les principes fondamentaux associés à ces logiciels que sont les libertés d'utiliser, d'étudier, de modifier et de redistribuer sont pleinement cohérentes avec la production et la diffusion du savoir, missions fondamentales des universités. C'est pourquoi la mise à disposition aux étudiants d'une salle informatique entièrement équipée de logiciels libres sera emblématique de la démarche de l'université Paris-Sud. Lieu de découverte des bénéfices du logiciel libre et des libertés accordées par les licences libres, la sensibilisation pourra se faire par le biais d'affiches, de documents explicatifs... Un libre accès aux ordinateurs permettra aux étudiants d'y découvrir d'eux-même les logiciels libres. Par ailleurs, les enseignants pourront aussi y trouver à d'autres moments un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seront mises en avant.


Version 0.4[modifier]

Passge d'une salle à plusieurs salles

total : ~1300 caract.

Titre : Ouverture d'une salle informatique entièrement libre

De nombreuses universités à travers la France et l'Europe ont déjà porté des actions afin d'utiliser et de promouvoir les logiciels libres. Récemment, l'université Paris-Dauphine a passé une convention avec l'association AFUL concernant la mise en place d'un programme d'enseignement lié au logiciel libre. Les principes fondamentaux associés à ces logiciels que sont les libertés d'utiliser, d'étudier, de modifier et de redistribuer sont pleinement cohérentes avec la production et la diffusion du savoir, missions fondamentales des universités. C'est pourquoi la mise à disposition aux étudiants de salles informatiques entièrement équipées de logiciels libres sera emblématique de la démarche de l'université Paris-Sud. Ces salles seront disséminées sur le campus afin d'en faciliter l'utilisation au quotidien. Lieux de découverte des bénéfices du logiciel libre et des libertés accordées par les licences libres, la sensibilisation pourra se faire par le biais d'affiches, de documents explicatifs... Un libre accès aux ordinateurs permettra aux étudiants d'y découvrir d'eux-même les logiciels libres. Par ailleurs, les enseignants pourront aussi y trouver à d'autres moments un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seront mises en avant.

Deuxième proposition[modifier]

Il pourrait s'agir de monter un deuxième dossier, le sujet est nettement différent

Rédaction initiale d'Odile B[modifier]

(754 caractères)

Les logiciels constituent un élément important du patrimoine intellectuel.

Les logiciels libres représentent un nombre considérable d'heures de développement et facilitent consisérablement la vie d'un nombre considérable d'utilisateurs, depuis le joueur de jeux en réseau jusqu'au chercheur en passant par à peu près toutes les catégories et tous les métiers.

La contribution des étudiants, doctorants et personnels de l'Université Paris Sud 11 au développement de logiciels libres est forcément importante. L'Université pourrait penser à la mettre en avant.

Le projet est de recenser les contributions de l'Université Paris Sud 11 au logiciel libre, puis de les présenter sous forme d'une exposition et d'un site Internet.

Rédaction de François B.[modifier]

La première phrase utilise de manière considérable le mot considérable. Version légèrement modifiée :

Odile : pour le mot "considérable", c'était un peu exprès. En tous cas cela ne me gêne pas, c'est une manière d'insistance, une sorte d'effet de style... (qui doit avoir un nom d'ailleurs). On pourrait sans doute trouver mieux, mais ta rédaction affablit trop le propos à mon goût. Il faudra demander à d'autres ce qu'ils en pensent, et peut-être trouver d'autres idées de formulation. Odile 5 janvier 2011 à 09:47 (CET)

Les logiciels constituent un élément important du patrimoine intellectuel.

Les logiciels libres représentent un nombre considérable d'heures de développement et facilitent de manière significative la vie d'un nombre important d'utilisateurs, depuis le joueur de jeux en réseau jusqu'au chercheur en passant toutes les catégories socio-professionnelles (administration...).

La contribution des étudiants, doctorants et personnels de l'Université Paris Sud 11 au développement de logiciels libres est forcément importante. L'Université pourrait penser à la mettre en avant.

Le projet est de recenser les contributions de l'Université Paris Sud 11 au logiciel libre, puis de les présenter sous forme d'une exposition et d'un site Internet.

François [Pour me parler] 5 janvier 2011 à 09:01 (CET)

Suggestions de Nicolas T[modifier]

Nicolas: L'idée me plait!

"pourrait penser à la mettre en avant": cela peut sonner comme un reproche. Quelques mots clefs bien à la mode peuvent permettre d'inscrire le projet dans les grandes missions de l'université, avec une phrase du genre: "L'objectif est de ce projet est de valoriser cette contribution essentielle de notre Université au monde socio-économique comme à celui de l'enseignement et de la recherche". Autres mot clef: "mutualiser les ressources" "l'économie du libre est en plein essor et importante pour la région", ...

À associer: le Groupe de Travail Logiciel Libre du Pole System@atic: http://www.systematic-paris-region.org/fr/logiciel-libre

Au passage, un début de liste:


Version synthèse[modifier]

Texte de Nicolas.

intro pouvant être commune à plusieurs idées.

0.1[modifier]

Les principes fondamentaux associés aux logiciels libres sont la liberté d'utilisation, d'étude, de modification et de redistribution. Ces principes sont pleinement cohérents avec les missions fondamentales des universités : la production et la diffusion du savoir. De fait, les personnels de l'université Paris-Sud contribuent déjà à de très nombreux projets libres.

De plus, parce qu'il permet la mutualisation de ressources, le libre est un modèle économique viable. Ainsi, l'économie du libre est en plein essor, avec plus de 20000 informaticiens travaillant autour du libre en France. De ce fait, l'université Paris-Dauphine a passé une convention avec l'association AFUL concernant la mise en place d'un programme d'enseignement lié au logiciel libre.

L'objectif de ce projet serait de renforcer et de valoriser les contributions de l'université au libre. Nous proposons :

* Salles dédiés aux logiciels libres
* Recensement et valorisation des productions libres au sein de l'université
* Mise en relation des acteurs du libre ...
   (pour explorer ... Filières / spécialisations)
* Conférence de vulgarisation/présentation, interventions dans les
  formations existantes
* Formations spécifiques pour les agents de l'université
* Enseignement à distance basés sur des outils libres


Proposition 1[modifier]

La mise à disposition aux étudiants de salles informatiques entièrement équipées de logiciels libres sera emblématique de la démarche de l'université Paris-Sud. Ces salles seront disséminées sur le campus afin d'en faciliter l'utilisation au quotidien. Lieux de découverte des bénéfices du logiciel libre et des libertés accordées par les licences libres, la sensibilisation pourra se faire par le biais d'affiches, de documents explicatifs... Un libre accès aux ordinateurs permettra aux étudiants d'y découvrir d'eux-même les logiciels libres. Par ailleurs, les enseignants pourront aussi y trouver à d'autres moments un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seront mises en avant.

Proposition 1 bis[modifier]

Version où on ne mets pas les modes de sensibilisation. Sans doute moins lourd ; les détails seront à donner plus tard.

La mise à disposition aux étudiants de salles informatiques entièrement équipées de logiciels libres sera emblématique de la démarche de l'université Paris-Sud. Lieux de découverte des bénéfices du logiciel libre et des libertés accordées par les licences libres, ces salles seront disséminées sur le campus afin d'en faciliter l'utilisation au quotidien. Un libre accès aux ordinateurs permettra aux étudiants d'y découvrir d'eux-même les logiciels libres. Par ailleurs, les enseignants pourront aussi y trouver à d'autres moments un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seront mises en avant.

Versions finales[modifier]

Il a été décidé de :

  • Proposer deux idées
  • De les soumettre en tant que groupe.


Idée 1 : Salle libre[modifier]

Porteur : François B. (collectif)

1491 caract.

Titre : Ouverture de salles informatiques entièrement libres


Les principes fondamentaux associés aux logiciels libres sont la liberté d'utilisation, d'étude, de modification et de redistribution. Ces principes sont pleinement cohérents avec les missions fondamentales des universités : la production et la diffusion du savoir. De fait, les personnels de l'université Paris-Sud contribuent déjà à de très nombreux projets libres.

De plus, parce qu'il permet la mutualisation de ressources, le libre est un modèle économique viable. Ainsi, l'économie du libre est en plein essor, avec plus de 30000 informaticiens travaillant autour du libre en France. De ce fait, l'université Paris-Dauphine a passé une convention avec l'association AFUL concernant la mise en place d'un programme d'enseignement lié au logiciel libre.

L'objectif de ce projet serait de renforcer et de valoriser les contributions de l'université au libre. La mise à disposition aux étudiants de salles informatiques entièrement équipées de logiciels libres sera emblématique de la démarche de l'université Paris-Sud. Lieux de découverte des bénéfices du logiciel libre et des libertés accordées par les licences libres, ces salles seront disséminées sur le campus afin d'en faciliter l'utilisation au quotidien. Un libre accès aux ordinateurs permettra aux étudiants d'y découvrir les logiciels libres. Par ailleurs, les enseignants pourront y trouver à d'autres moments un lieu de cours où les qualités de ces logiciels seront mises en avant.

Idée 2 : Le logiciel libre et la communauté scientifique[modifier]

Porteur : Odile B. (collectif)

1269 caract.

Titre : Le logiciel libre et la communauté scientifique

Des logiciels sous licence libre (*) sont produits au quotidien (**) par la communauté scientifique de Paris Sud 11 - également des participations à des projets internationaux de grande ampleur. Ces travaux, petits et gros, alimentent le patrimoine intellectuel de l'institution. Et ce en toute discrétion : les développeurs sont isolés et ne se connaissent le plus souvent même pas entre eux.

L'idée est donc ici de mettre en évidence et de de renforcer la production de code informatique sous licence libre.

Pour cela, un travail de collecte d'information (enquête, concours...) permettra de faire connaître et de recenser les travaux réalisés. Une exposition, un cycle de conférences, un site internet feront ensuite apprécier au public l'intérêt et l'importance de ces contributions. Et pour tirer un meilleur parti de cet effort, on le prolongera sur le long terme par des actions de soutien, comme par exemple un séminaire organisé sur une base régulière.

(*) Une licence de logiciel libre est une licence de logiciel permettant l'utilisation sans conditions, l'étude du code, la modification et la redistribution

(**) Quelques exemples de logiciels concernés : SAGE-Combinat (mathématiques), Xtremweb (calcul), GCC (compilateur).