News education decembre 2010

De April MediaWiki

| Education | News dans l'Education | News education decembre 2010


Sommaire

Education : 16 000 postes supprimés en 2011[modifier]

Publié le vendredi 31 décembre 2010 sur linfo.re

La saignée continue au sein de l’éducation. En effet, après avoir supprimé 16 000 postes en 2010, 13 500 en 2009 et 11 200 en 2008, le Budget 2011 prévoit la suppression de 16 000 autres postes.
C’est dans les classes primaires qu’il y aura le plus de postes supprimés avec 8 967 postes en moins.

Le livret de compétences pour les nuls[modifier]

Publié par retraitbaseeleves le 30 décembre 2010

L'Etat français prépare un fichier centralisé des compétences, qui concernera tout individu dès sa petite enfance !
Sous l'impulsion de l'ERT (table ronde européenne des industriels), la Commission Européenne et l'OCDE initient l'économie de la connaissance.
Dans cette logique le gouvernement français lance :

  • un fichier appelé « livret de compétences » obligatoire, qui contient des informations scolaires, sociales et comportementales ;
  • un livret expérimental qui contient en plus des données sur la vie en dehors de l'école (engagements associatifs, aptitudes acquises en famille, …).

Au final l'Etat disposera d'un fichier global sur toute la population dès la petite enfance !

GNU/Linux : bientôt une adoption massive en Russie ?[modifier]

Publiée par Guillaume Belfiore le Mardi 28 Décembre 2010 sur clubic.com

Le président du gouvernement russe Vladimir Poutine a récemment donné son accord à un document stipulant la migration massive vers le logiciel libre pour les infrastructures des antennes gouvernementales.
(...)
Les branches gouvernementales concernées par cette transition sont le ministère de la communication, de la santé, de l'éducation ou encore du développement économique. Une traduction de cet arrêté du gouvernement est disponible ici.
En février 2009, le président de la fédération de Russie Dmitri Medvedev avait signé un document similaire pour l'utilisation du logiciel libre au sein des établissements scolaires du pays. Le projet a cependant connu plusieurs ralentissements. Reste à savoir si ce nouveau calendrier subira le même sort ou si au contraire son ampleur accélérera la migration générale.

[Opinions] Les "conneries" du libre en Tunisie[modifier]

Publié par W.N, le 27 décembre 2010, sur Tekiano.com

Quid du Libre ? La question est posée par un universitaire, enseignant l’informatique. Et sa réponse est développée sur 200 pages dans son dernier bouquin. Et M. Mohamed Said El Ouerghi ne ménage pas l’Open Source à la tunisienne, où «on passe son temps à se mettre des bâtons dans les roues». (…) «Ce qui me fait marrer aujourd’hui, c’est le prosélytisme acharné des membres de la communauté Open Source en Tunisie. Ils veulent enrôler le plus grand nombre de Tunisiens sous la bannière du Libre. Or dans quelques années, il sera uniquement sujet de Cloud computing. L’utilisateur final s’en fout si au bout de sa connexion se trouve un serveur qui utilise des logiciels libres ou propriétaires. Le bataille qui oppose les sympathisants du Libre contre ceux des logiciels propriétaires va se limiter uniquement aux techniciens.

Émissions de radio, qui font le point sur Base élèves, le livret personnel de compétences et les autres fichages scolaires[modifier]

Collectif Collectif national de résistance à Base élèves, le 27.12.2010

1er salon d'éducation 5+5 (Euromed à Tunis du 21 au 23 février 2011 )[modifier]

Publié le 27.12.201 sur le site du matin.ma

Le salon constituera un espace de rencontre entre les acteurs du système éducatif et les sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies de l'Europe, de l'Afrique et du Maghreb Arabe.

Les pays euro-méditerranéens auront prochainement leur premier salon de l'éducation. C'est à Tunis que va se tenir du 21 au 23 février 2011 la première édition du Salon Euromed pour l'éducation. Dix pays du pourtour méditerranéen y prendront part, à savoir :

  • la France,
  • l'Espagne,
  • le Portugal,
  • l'Italie,
  • Malte,
  • le Maroc,
  • l'Algérie,
  • la Mauritanie,
  • la Libye
  • la Tunisie.

Le salon qui devrait se tenir annuellement, sera consacré aux TICE (technologies d'information et de communication dans l'enseignement).

Il constituera, trois jours durant, un espace d'exposition, de rencontre et d'échange entre les différents acteurs de l'enseignement et de la filière des TICE : enseignants, inspecteurs, recteurs, directeurs d'établissements d'une part, et dirigeants de sociétés de matériels, de logiciels et de ressources numériques pédagogiques d'autre part.

TIC et développement durable à Brest au printemps prochain[modifier]

D'après un mèl publié par "Michel Briand" <Michel.Briand@telecom-bretagne.eu>, le 26 décembre 2010, sur la liste <educ@april.org>

"Sur un sujet ponctuel "TIC et DD" j'ai commencé une collecte de références de contenus pédagogiques (et autres documents) qu'il reste à caractériser (types de contenus, licence, mots clés) pour une session que nous devons animer au printemps sur Brest".

[Ens.sup.] Les cours de Telecom Bretagne ouverts à Internet sous la licence Creative Commons BY-NC-SA[modifier]

D'après un mèl publié par "Michel Briand" <Michel.Briand@telecom-bretagne.eu>, le 26 décembre 2010, sur la liste <educ@april.org>

Le site de l'école de Télecom Bretagne propose 31 cours sous la licence Creative Commons BY-NC-SA. Elle autorise la réutilisation sans usage commercial, en citant l'auteur, l'école et la licence. Les licences autres sont précisées.

INFORMATIQUE

  • Java et la programmation objet, par Robert RANNOU
  • Le langage C, par Robert RANNOU
  • Parallélisme et concurrence: le langage Java, par Robert RANNOU
  • Systèmes d'Information et utilisation de Bases de Données (SIBD), par Laurent BRISSON
  • Projet "Introduction aux Grands Systèmes", par Jean-Marie GILLIOT et Roland FLEURY
  • Logiciels libres et contenus ouverts, par Gérald OUVRADOU et Eric COUSIN

RESEAUX

  • Laboratoire virtuel en réseaux (VILAB), par Xavier LAGRANGE
  • Telephone Traffic Simulations, par Xavier LAGRANGE
  • Cellular Networks, par Xavier LAGRANGE
  • IPv6, par Laurent TOUTAIN
  • Signalisation dans les réseaux téléphoniques, par Xavier LAGRANGE
  • TP de dimensionnement des réseaux téléphoniques, par Patrick MAILLE
  • L'interface radio de l'UMTS, par Mohamed SIALA
  • Towards Future Telecommunication Ecosystems, par Peter REICHL

ELECTRONIQUE ET PHYSIQUE

  • Le centre des câbles sous-marins de Penmarc'h, par Bruno VINOUZE
  • Le Centre de Routage de la Navigation Aérienne Ouest, par Bruno VINOUZE
  • Fabrication de fibres optiques, par Bruno VINOUZE
  • Traitement et transmission optiques de l'information : les photodiodes, par Michel MORVAN

OPTIQUE

  • Transmissions dans les fibres optiques, par Nicole WOLLFER

MATHEMATIQUES/PHYSIQUE

  • Les équations d'Helmoltz, par Nicole WOLLFER
  • Les équations de Maxwell, par Nicole WOLLFER
  • Les Turbo Codes en Blocs, par Ramesh PYNDIAH

LOGIQUE DE USAGES

  • Facteurs humains pour la décision : coopération homme-machine, par Gilles COPPIN
  • Facteurs humains pour la décision : perception, par Gilles COPPIN
  • Facteurs humains pour la décision : mémoires, par Gilles COPPIN
  • Facteurs humains pour la décision : expertise, compréhension et niveau de traitement, par Gilles COPPIN
  • Facteurs humains pour la décision : raisonnement, par Gilles COPPIN
  • Facteurs humains pour la décision : dialogue homme-machine, par Gilles COPPIN

DIRECTION ENTREPRISES

  • Préparer son avenir professionnel dès aujourd'hui, par Nathalie CHELIN et Siegfried ROUVRAIS

DIRECTION DE LA COMMUNICATION

  • Cours de communication, par Cendrine LE LOCAT


[Ens.sup. Formations aux logiciels libres] Spain: The University Rey Juan Carlos joins FTA Associate Network[modifier]

Publié sur e-taalim.com, le 24 décembre 2010

The Free Technology Academy is proud to announce the incorporation of the http://www.urjc.es/ (Spain) to its Associate Partner Network, through the participation of the LibreSoft research group.

Affiche : "Diffusez vos documents sous licences libres"[modifier]

Soumis par fpoulain le 24 décembre 2010 sur le site de l'April

La publication de nombreuses ressources sur des site web témoigne d'une volonté de les partager. L'April encourage à proposer de libérer ces œuvres et par là même d'en faciliter grandement la diffusion au moyen d'une licence libre. En effet, lorsque vous publiez une œuvre, le droit d'auteur s'applique par défaut. Sans mention de licence, il faut donc obtenir une autorisation explicite de l'auteur pour chaque utilisation hormis quelques exceptions très restrictives (ex : citation ou copie privée).

Pourquoi adopter une licence libre ?

Une licence libre permet de partager vos œuvres tout en conservant votre droit d'auteur. Pour cela, vous pouvez utiliser par exemple les licences Creative Commons By (SA) ou licence Art Libre. La licence Creative Commons By vous permet de partager votre travail tout en préservant l'exigence parfaitement légitime de citation de l'auteur d'origine. La clause Sa (Share Alike), quant à elle, vous permet d'exiger que les versions dérivées soient publiées à leur tour sous licence libre. On parle alors de copyleft. Votre travail peut ainsi bénéficier des contributions de chacun, l'inscrivant dans un cycle d'améliorations successives. Ainsi, grâce aux licences libres, chaque internaute peut participer à la création d'un pot commun de ressources disponibles pour tous.

[Ens.sup.Formations logiciels libres] Richard M. Stallman et Benjamin Mako Hill donneront des conférences au sein du Free Technology Academy Associate Network[modifier]

Publié sur Free Technology Academy et dans un mèl de "Franco Iacomella" <yaco@gnu.org> sur la liste <ofset@ofset.org>, le 23 décembre 2010

FTA Guest Lectures are open to all: the videos will be published online and a forum will be available for those who want to discuss it with the lecturer. The FTA will welcome the new year with two first-class guest lecturers: Richard M. Stallman and Benjamin Mako Hill.

Richard M. Stallman is a Free Software developer and activist. He is the founder of the Free Software Foundation and the GNU Project. He started the Free Software movement and is arguably one of the most influential advocates of Free Software worldwide. In his lecture, Stallman will focus on the most recent attacks to users' freedoms, such as ACTA and DRM. This Guest Lecture will take place in February.

Benjamin Mako Hill is a Debian hacker, intellectual property researcher, activist and author. He is a free software developer and contributes to the Debian and Ubuntu projects. He's also the author of two best-selling technical books on the subject. He currently serves as a member of the Free Software Foundation board of directors and of Wikimedia Foundation's board. Hill has a Masters degree from the MIT Media Lab and is currently a Senior Researcher at the MIT Sloan School of Management where he studies free software communities and business models. His lecture, entitled, "Antifeatures", will take place in January 2011, stay tuned for the concrete dates!
FTA books in DocBook format

[Ens.sup.Formations logiciels libres] Free Technology Academy : Derniers délais pour l'inscription au programme du 1er semestre 2011[modifier]

Publié sur Free Technology Academy, d'après un mèl de "Franco Iacomella" <yaco@gnu.org> sur la liste <ofset@ofset.org>, le 23 décembre 2010

Derniers délais : 3 Janvier 2011 pour s'inscrire à ces cours :

  • Les concepts du logiciel libre et des standards ouverts
  • GNU Basic / Linux
  • Utilitaires Logiciels Libres
  • Network Technologies
  • Développement d'applications Web
  • Développement de logiciels
  • Déploiement de logiciels libres et études de cas

Inscription : https://ftacademy.org/registration-form

Hommage à Marc Ferdinand Detienne[modifier]

24 décembre 2010

Marc-detienne m.jpg

Marc Ferdinand Detienne est né le 14 décembre 1950 en Belgique. Il avait disparu de son domicile le 13 décembre 2010 à la veille de ses 60 ans. Décédé le 21 décembre 2010, son corps sans vie a été repêché le 21 décembre, dans le Rhône, à la hauteur du barrage de Verbois (canton de Genève, en Suisse).

Après avoir étudié le latin-grec au lycée, Marc Ferdinand Detienne entreprend sept ans de droit et obtient un doctorat en droit public international. Puis il entame des études de mathématiques à Jussieu qu'il arrête pour se consacrer à l'informatique dont il aborde auparavant l'aspect électronique. Il devient ensuite consultant indépendant avec Caroline Gerrebout de GNA. spécialiste Unix, pour différents constructeurs.
Chargé de recherche et enseignant au département Informatique de l'Université populaire Vincennes à Saint-Denis (Paris 8), Marc Ferdinand Detienne donne ses cours au « bocal » (la salle machines du département Informatique). Il enseigne l'informatique aux fondateurs de l'April.

Sans la rencontre avec Marc Detienne les étudiants à l'origine de l'April n'auraient peut-être pas créé l'« Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre » qui deviendra « April - Promouvoir et défendre le logiciel libre ».

En été 1997, Marc Ferdinand Detienne adhère à l'April et prend contact, avec le groupe de traduction de l'April, avec la FSF pour synchroniser les traductions avec le site http://gnu.org.

Liens externes

[Ens.sup. et Recherche] Chiffres sur le Libre Accès[modifier]

Publié par Thérèse Hameau, le mercredi 22 décembre 2010, sur le site openaccess.inist.fr

Au 11 décembre 2010, 5 864 titres de revues sont répertoriés dans le DOAJ (Directory of Open Access Journals), 1 815 archives ouvertes dans OpenDOAR et 2 049 dans ROAR (Registry of Open Access Repositories). Ces chiffres font partie du bilan réalisé par Heather Morrison, auteur du blog « The Imaginary Journal of Poetic Economics ».
Le nombre de mandats institutionnels continue à progresser. Il y a eu notamment un accroissement des politiques pendant la semaine du Libre Accès.
Une projection à 2020 montre une augmentation du nombre d’articles dans des revues en libre accès, avec une hypothèse de croissance de 20 % par an.

Loppsi : les députés de la CNIL ont voté pour[modifier]

Publié par Julien L. le mercredi 22 Décembre sur numerama.com

Les deux députés siégeant à la Commission nationale de l'informatique et des libertés, Philippe Gosselin et Sébastien Huyghe, ont voté pour le projet de loi Loppsi en seconde lecture à l'Assemblée nationale. Les deux parlementaires UMP avaient déjà voté en faveur de la loi Hadopi en 2009, tout comme le sénateur Alex Türk, président de la CNIL.

Concours enseignants : deux fois moins de candidats en un an[modifier]

Publié le 22.12.2010 sur le Parisien.fr

Crise des vocations ? Problème de formation ? Ou bien simple baisse «conjoncturelle» ? La chute du nombre de candidats aux concours enseignants cette année suscite les interrogations.  
Selon le ministère de l'Education nationale, ce chiffre a été divisé par deux en un an : 18 000 personnes ont en effet passé le concours de professeurs des écoles en setpembre dernier, contre 34 952 à la précédente session.  Pour les concours enseignants du second degré (collèges et lycées) - comme le Capes - 21 000 étudiants étaient présents aux épreuves écrites de novembre, contre 38 249 à la précédente session, pour 8 600 postes à pourvoir.

[Ens.sup. et Recherche] Interstices ce mois-ci - décembre 2010[modifier]

Publié sur la liste "melusine" <itic@melusine.eu.org> par <Christine.Leininger@inria.fr>, le 22 décembre 2010

Interstices ce mois-ci - décembre 2010

Au sommaire :

Nous vous proposons les nouveaux documents suivants :

  1. Interactions en temps réel entre un acteur humain et un acteur virtuel
  2. Modéliser pour étudier les effets des ondes électromagnétiques
  3. Sonder l’invisible, du séisme au modèle
  4. Le patient virtuel au service de la chirurgie
  5. Des calculateurs universels

1. Rubrique De la recherche
Interactions en temps réel entre un acteur humain et un acteur virtuel
Lorsqu’un acteur réel et un acteur virtuel se trouvent face-à-face... la crédibilité des réactions de l’acteur virtuel est cruciale.

2. Rubrique De la recherche
Modéliser pour étudier les effets des ondes électromagnétiques
Dans cet épisode du podcast audio, Stéphane Lanteri nous explique les méthodes numériques utilisées pour analyser les effets de ces ondes sur le cerveau.

3. Rubrique De la recherche
Sonder l’invisible, du séisme au modèle
Les simulations numériques permettent de mieux comprendre les phénomènes physiques qui déclenchent les tremblements de terre et d’anticiper les dommages qu’ils pourraient causer.

4. Rubrique Découvrir
Le patient virtuel au service de la chirurgie
De l’acquisition au simulateur de chirurgie, l’image médicale subit de nombreux traitements informatiques. L’intérêt : disposer d’une « copie virtuelle » du patient.

5. Rubrique C'était hier
Des calculateurs universels
Dès son premier article sur le sujet, Alan Turing énonce qu’il existe une machine universelle. Les conséquences de cette idée sont gigantesques et ont véritablement transformé notre monde.

Et aussi :
L'idée reçue du mois : Télécharger des fichiers, ça alourdit mon ordinateur

Rappel : Interstices vous donne la parole !
Il vous reste quelques jours pour répondre à notre enquête, en ligne jusqu'à fin décembre, qui nous permettra de mieux connaître notre lectorat et ses attentes.

L'équipe d'Interstices vous souhaite de joyeuses fêtes. À bientôt sur

[Ens. sup. et recherche] Pour libérer les sciences, par Christophe Masutti[modifier]

Article publié sur Framablog, le 20 décembre 2010

L’objectif de ce texte est de faire valoir l’intérêt d’une diffusion décentralisée et libre des connaissances scientifiques. En partant de l’idée selon laquelle l’information scientifique n’a d’autre but que d’être diffusée au plus grand nombre et sans entraves, je montrerai les limites du système classique de publication à l’ère du format numérique, ainsi que les insuffisances des systèmes d’archives « ouvertes ». J’opposerai le principe de la priorité de la diffusion et à l’aide de quelques exemples, j’aborderai la manière dont les licences libres Creative Commons permettent de sortir de l’impasse du modèle dominant.

Christophe Masutti - 15 décembre 2010 - version 1.0 - Licence Creative Commons By

Le document PDF dans son intégralité :

Réf : http://www.framablog.org/index.php/post/2010/12/20/pour-liberer-les-sciences-christophe-masutti

Catalogue de l'April des 26 logiciels libres à découvrir : Signaler une intention d'achat[modifier]

Posté sur la liste <educ@april.org> par Charlie Nestel <cnestel@free.fr>, le 17 décembre 2010

Le groupe de travail Sensibilisation(1) de l'association April a publié un Catalogue intitulé "26 logiciels libres à découvrir".

Ce catalogue de plus de 60 pages, destiné à un très large public présente des logiciels libres correspondant à des usages quotidiens tout en étant agrémenté de nombreux textes détaillant les enjeux liés aux logiciels libres.

Ce catalogue est donc à diffuser partout autour de vous, en particulier aux collègues, parents d'élèves et leur donner envie de découvrir les logiciels libres.

http://www.april.org/Catalogue_Libre

Sur la liste april@april.org François Poulain a lancé un appel pour une impression mutualisée :

"Nous organisons une opération d'impression mutualisée, afin de pouvoir profiter d'une version papier du catalogue, avec un coût minimal. Par exemple, si nous arrivons à obtenir suffisamment de promesses d'achat (de l'ordre de 3000), nous seront en mesure de pouvoir fournir d'ici le printemps un lot de 5 catalogues pour moins de 15 €, logistique et port compris.

Si vous êtes un particulier, distribuer quelques exemplaires de ce travail est un moyen intéressant pour partager votre passion auprès de vos amis. Si vous êtes un GULL ou n'importe qu'elle association ou entreprise, vous serez peut être intéressés par un plus gros volume, par exemple 50 exemplaires.

Comme vous l'aurez compris, ce projet à besoin de votre contribution pour qu'il puisse aboutir. Donc n'hésitez pas à le rendre possible, en enregistrant dès maintenant votre promesse d'achat.

http://www.april.org/promesse-achat-catalogue-libre.php

Merci de votre soutien.

François Poulain".

Le salon Solutions (GNU/)Linux/(")Open Source(") 2011 aura lieu au CNIT[modifier]

Posté sur la liste <educ@april.org> par Charlie Nestel, le 16 décembre 2010

L’événement organisé par Tarsus France, qui se déroulera les 10, 11 et 12 mai 2011, se tiendra au CNIT de Paris - La Défense.
"Le village associatif rassemblera plus d'une soixantaine d'associations. Seront organisées des sessions spécifiques, notamment consacrées à l'Éducation.

Publié le 16 déc.2010 sur itrnews

Tunisie : Remise des prix du concours national des logiciels libres[modifier]

TUNIS, 16 déc. 2010 (TAP) Publié sur tunisiesoir.com.

Le premier prix de l'éducation et de l'enseignement, d'une valeur de 5 mille dinars, a été accordé à L'entreprise «Kangoulya» et à un nombre de clubs de logiciels libres (les clubs de la communauté du libre).
L'organisation de ce concours s'inscrit dans le cadre des efforts visant à encourager les jeunes à promouvoir la production numérique, l'industrie des logiciels, outre les applications électroniques, l'objectif étant de booster l'investissement et créer des projets dans les secteurs innovants et à haute valeur ajoutée.

Tunisie : La Finlande et la Manouba pour aider l’Open Source en 2012[modifier]

Publié sur le site tekiano.com, le 16.12.2010

La 6ième conférence sur les logiciels libres en Tunisie s’est tenue le 15 décembre 2010 dans un hôtel à Gammarth. Cette grande kermesse du Libre organisée par le ministère des technologies de la communication, a vu assister des invités prestigieux du calibre de Mark Shuttelworth, fondateur du projet Ubuntu.

Mais c’est un Tunisien qui a particulièrement attiré l’attention lors de cet événement : M. Imed Hammouda. Il est le chef du programme technique de la conférence internationale «Open Source Systems» (OSS) qui se tiendra en 2012 à Hammamet.

L'éducation : une priorité pour les Français[modifier]

Publié sur le site jevousils.fr, le 16.12.2010

De moins en moins satis­faits de leurs ser­vices publics, les Français expriment de fortes attentes en matière d'éducation.
Pour la qua­trième année consé­cu­tive, le baro­mètre BVA pour l'Institut Paul Delouvrier, publié ce jeudi par Les Echos et France Inter, révèle une hausse glo­bale de l'insatisfaction quant à l'action de l'Etat en matière de ser­vices publics. Le taux glo­bal d'opinions posi­tives perd ainsi 2 nou­veaux points par rap­port à l'an der­nier et tombe à 41%.
Pôle emploi est le ser­vice le plus cri­ti­qué, avec 19 % de bonnes opi­nions (- 4 points) et à peine plus d'un usa­ger satis­fait sur deux (52 %, — 2). Mais les attentes sont égale­ment très fortes dans le domaine de l'éducation. Près d'un Français sur deux (47 %, + 9) attend que les pou­voirs publics y consacrent prio­ri­tai­re­ment leurs efforts, alors que les bonnes opi­nions fondent (39 %, — 12 points depuis 2007).
Les usagers, élèves et parents, sont encore satis­faits à 78 %, mais ce score chute de 9 points en un an. Les sondés estiment notam­ment que l'école reste effi­cace pour ensei­gner des savoirs, mais elle ne répond plus à leurs attentes quand il s'agit de pré­pa­rer les jeunes à la vie active. Plus sur­pre­nant, les Français sont même majo­ri­tai­re­ment prêts à payer plus d'impôts pour retrou­ver de meilleurs ser­vices publics.

Val-de-Marne : Un ordinateur pour chaque collégien[modifier]

Par Vincent Vérier, le 15.12.2010 sur le parisien.fr

Le conseil général annonce aujourd’hui son plan numérique dans les collèges. Un investissement colossal.

Oublié le lourd cartable qui déforme le dos des adolescents. A partir de janvier 2013, tous les élèves du Val-de-Marne qui entrent au collège seront équipés d’un ordinateur portable. Lundi, le conseil général a en effet adopté à l’unanimité le plan de développement numérique dans les 104 établissements du département. Ce plan, présenté ce soir au collège Le Centre-Aimé-Césaire de Villejuif, prévoit un investissement de 13 M€ en quatre ans. Il comprend la connexion à haut débit de toutes les salles de classe, la généralisation des tableaux numériques et de la baladodiffusion (utilisée notamment pour les cours de langue, elle permet aux élèves à la fois d’enregistrer et de s’enregistrer), la mise en place d’un espace numérique de travail accessible par Internet aux collégiens, enseignants et parents et, enfin, un accompagnement pour aider les élèves à utiliser les nouvelles technologies. Environ 5 M€

Le projet EducOOo Community a désormais plusieurs wikis[modifier]

Posté par Eric Bachard eric.bachard@free.fr le mercredi 15 décembre 2010 sur les listes : "Liste regroupant les personnes voulant se tenir au courant des manifestations et des projets de l'association" <users@listes.educoo.org> ; "Liste regroupant les membres de l'association" <dev@listes.educoo.org>; "liste de diffusion du pole de competences logiciels libres du CNDP" <logiciel-libre-cndp@listes.tice.ac-caen.fr> et <educ@april.org>

nous avons maintenant plusieurs wikis :

... qui viennent s'ajouter à http://wiki.ooo4kids.org, qui sera dorénavant réservé à tout ce qui tourne autour d'http://wiki.ooo4kids.org/index.php/Main_Page OOo4Kids].
Nous avons créé ces wiki dans le but de recentrer nos actions sur les objectifs de l'association EducOOo, et vos avis sont les bienvenus.
Enfin, pour ceux qui souhaitent en savoir plus, voir : http://scideralle.org/EducOOo-Community-toolbar.html

Conférence "Informatique Education et Enseignement de Grenoble" : compte rendu sur le blog d'Aimé Vareille[modifier]

D'après une info publiée par Aime Vareille sur la liste OFSET <ofset@ofset.org>, le 15 décembre 2010

Informatique Education et Enseignement était le thème de la conférence organisée par l'association | ACONIT le 13 décembre 2010 à Grenoble.

Réf : http://connaissances.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/12/15/informatique-education-et-enseignement.html

Conférence : « Informatique, éducation et enseignement », Amphi 2, IUT 2, Grenoble, le 14 décembre 2010[modifier]

Info publiée par Aime Vareille sur la liste OFSET <ofset@ofset.org>, le 14 décembre 2010

Réflexion-débat sur l’implication de l’informatique dans l’éducation et l’enseignement, cette soirée de clôture du cycle de conférences "Informatique patrimoine et perspectives"recevra en invité spécial Gilles Dowoek, prix de philosophie de l’Académie Française et souhaite réunir tous les acteurs de l’enseignement.

L’enseignement étant une composante importante de l’éducation, cette conférence- débat permettra de réfléchir à ce que signifie enseigner l’informatique, à travers quels contenus transmettre cet enseignement et de comprendre quels en sont les objectifs.

Gilles DOWEK, chercheur à l’INRIA, ancien professeur à l’École Polytechnique Paris, informaticien, mathématicien, Grand Prix de philosophie de l’Académie Française, sera l’invité spécial de cette soirée.

17h30 - 18h30. Les quatre concepts de l’informatique On peut définir une science par sa méthode, par son objet d’étude, etc ... mais aussi par les concepts qui la structurent. Cette manière de faire semble particulièrement pertinente pour définir l’informatique, qui se laisse définir comme une science structurée par les quatre concepts d’algorithme, de machine, de langage et d’information. Le miracle » de la constitution de l’informatique est que ces concepts, issus d’horizons culturels très divers, s’articulent de manière surprenante pour former un ensemble d’une grande cohérence.

18h30 - 19h15. Pourquoi enseigner l’informatique à nos enfants ? Former des techniciens et des ingénieurs qui comprennent la science et la technique du XXIe siècle, construire un pays dans lequel plus aucun citoyen n’est un « illétré numérique », proposer un autre chemin vers l’abstraction et la rigueur. Cette conférence-débat essaiera de faire le tour de ces différents arguments en faveur de l’introduction d’un enseignement de l’informatique à l’École, en insistant sur le point essentiel : le but est d’initier les jeunes à un mode de pensée radicalement différent, qui a sa propre manière de poser les questions et d’y répondre.

19h15 - 20h. Buffet

20h - 21h. Débat entre acteurs de l’éducation et le public : chercheurs, responsables de l’éducation, de l’enseignement secondaire et universitaire, parents, enseignants, étudiants...

Avec le soutien de l’Université : IUT2 et son département Informatique UFR IMAG-Informatique et Mathématiques Appliquées de Grenoble

Site : http://www.aconit.org/spip/article.php3?id_article=179

Brésil : Les écoles brésiliennes sous Mandriva Linux[modifier]

Publié par Thierry Noisette le 12 décembre 2010 sur le blog "L'esprit libre" de ZDnet.fr

On sait les Brésiliens favorables aux logiciels libres, cela se confirme au bénéfice du français Mandriva, puisque l'entreprise restructurée il y a quelques mois vient d'annoncer que le ministère brésilien de l'Education va déployer des PC sous Mandriva Linux. Le français (qui avait racheté en 2005 le brésilien Conectiva) annonce que:

«Mandriva travaille avec le fabricant de matériel et partenaire Positivo, pour proposer la meilleure solution Open Source qui aidera les enseignants à améliorer l’éducation de leurs élèves. Ce sera l’un des plus importants déploiement Linux au monde avec un potentiel de 1,5 million d’unités, et confirme Linux comme le meilleur système pour PC.

La décision du gouvernement brésilien de choisir Intel Learning Series solutions sous Mandriva Linux pour un PC réaffirme Linux comme le système d’exploitation préféré pour le marché de l’éducation mondiale avec Mandriva Linux en tant que leader du marché de l’éducation.

(...)

Précision de l'association libriste Scideralle: "Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet Um Computador por Aluno (UCA, inspiré de OLPC) qui vise à équiper d’ordinateurs portables les élèves et professeurs des écoles primaires publiques du pays.»

Par ailleurs, Solutions Logiciels signalait récemment que Mandriva serait dans l'appel d'offres en cours pour le développement d'un système d'exploitation libre russe, Russia OS, mentionnant cet article (en anglais) de l'agence russe RIA Novosti.

Réf : http://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/les-ecoles-bresiliennes-sous-mandriva-linux-39756782.htm

[EPI] Extrait du sommaire d'EpiNet n°130 (décembre 2010), la revue électronique de l'EPI[modifier]

Publié par J.P. Archambault sur les listes "Groupes ITIC" <itic@epi.asso.fr> et "Mélusine" <itic@melusine.eu.org>, le 11 décembre 2010

au groupe ITIC-ASTI-EPI

Bonjour,

Veuillez trouver ci-dessous un extrait du sommaire du n°130 (décembre 2010) d'EpiNet - La revue électronique de l'EPI - à : http://www.epi.asso.fr

  • Éditorial : "Informatique : formation des enseignants, aujourd'hui et demain."
  • Articles :

- Est-il besoin de savoir programmer pour comprendre les fondements de l'informatique ou utiliser les logiciels ? F. Élie, B. Guerry, D. Lacroix, P. Lucaud, C. Nestel, C. Picard-Limpens, T. Viéville.
- L'informatique, à la fois outil pédagogique et discipline scolaire. Jean-Pierre Archambault.
- École et TIC : quelques aspects du cas espagnol. José Luís Muñoz Moreno.

  • Document :

- L'Académie des Sciences et la réforme du lycée.

  • ITIC :

- Un enseignement « Informatique et sciences du numérique » en Terminale S. Dany Hamon.

plus les rubriques habituelles (LuNet, Libre, Sites visités, ...) et le bloc-notes actualisé.

Jean-Pierre Archambault
Jacques Baudé
itic@epi.asso.fr
Paris, le 11-12-2010

[Ens.Sup et Recherche] Le Libre Accès dans les pays d’Europe du Sud[modifier]

Publié par Thérèse Hameau, le 10.12.2010, sur le site <openaccess.inist.fr/>

Le rapport « OA report in Southern Europe » reprend les présentations faites à l’occasion du séminaire de Grenade les 14 et 15 mai 2010. Il présente les initiatives et les développements du Libre Accès dans différents pays : Espagne, France, Grèce, Italie, Portugal et Turquie.
L’ouvrage est plus particulièrement destiné aux décideurs pour les sensibiliser aux enjeux du Libre Accès et à l’importance d’un soutien politique pour les actions de promotion du LA.
Cette manifestation avait débouché sur la Déclaration de l’Alhambra qui contient des recommandations pour des politiques de développement du Libre Accès et un plan d’action pour développer le Libre Accès en Europe du Sud.
Le rapport :
http://oaseminar.fecyt.es/Publico/report/index.aspx

Libre Accès est en train de constituer un groupe Education[modifier]

Publié par Jérémie Nestel sur la liste <ca@libreacces.org>, le 10 décembre 2010

J'en profite pour vous informer que Libre Accès est en train de constituer un groupe éducation autour de Bruno Mauguil, directeur de Musiques Tangentes http://www.musiques-tangentes.asso.fr/.
Ce groupe éducation qui sera en lien avec le groupe éducation de l'APRIL travaillera sur la promotion des contenus libres dans l'enseignement.

Un autre projet que l'on souhaite mettre en place est la mise en place d'un site web référençant des partitions libres. Vous le savez peut être une école de Musique n'a pas le droit de photocopier des partitions pour les donner à ses élèves sans y ajouter un timbre amande par partition donnée.
L'apprentissage de la musique restant onéreux et les écoles de musiques ayant souvent des petits budget, il est important de favoriser la création de contenu libre permettant l'apprentissage de la musique et de découvrir des œuvres éloignés des standards commerciaux (en II-V-I)sur médiatisés à la radio et à la télé. C'est un projet ambitieux, Libre Accès ne pourra le faire seul, c'est pourquoi il est également porté par la FNEIJMA,et que nous espérons bien le soutien de Musique Libre! Linux Mao et toutes les bonnes volontés.

Nous prévoyons d'organiser une réunion ouverte à tous fin février, dans trois ville Paris, Lyon, Bordeaux, pour étudier les modalités de mise en place d'un tel projet. Voilà s'il y en a qui sont intéressés, signalez vous...

Le site web de Libre Accès : http://www.libreacces.org/

Académie d'Orléans-Tours : Plus de 100 lycées ont leurs serveurs pédagogiques sous GNU/Linux[modifier]

Publié par Stéphane Leblond" <stephane.leblond@ac-orleans-tours.fr> sur la liste Educ de l'April <educ@april.org>, le 9 Décembre 2010

Cette info a été publiée dans l'enfilade : Etherpad : logiciel chouchou des enseignants.


Brésil : 1,5 millions de machines utilisant GNU-Linux et des logiciels et ressources sous licence libre[modifier]

Publié par Jean Peyratout le 8 écembre 2010 sur SCIDERALLE

Classmate-Intel.jpg

Le ministère de l’Éducation du Brésil (Ministério da Educação e Cultura - MEC) a choisi la distribution libre Mandriva Linux, spécialement conçue pour les mini-ordinateurs portables Classmate à processeur Intel Atom qui seront distribués aux élèves dans les écoles publiques du pays.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet Um Computador por Aluno (UCA) [1] qui vise à équiper d’ordinateurs portables [2] les élèves et professeurs des écoles primaires publiques du pays.

C’est un des plus grands déploiements organisé au monde puisqu’il est envisagé de fournir aux élèves jusqu’à 1,5 millions de machines utilisant GNU-Linux et des logiciels et ressources sous licence libre. Bravo !

Notes

[1] « Un ordinateur par élève », inspiré du projet « Un ordinateur par enfant » One Laptop Per Child - OLPC

[2] Trois modèles d’ordinateurs seront distribués mais chaque école n’en recevra qu’un seul type : le Classmate d’Intel, l’OLPC XO ou le Mobilis de Encore. Le MEC a prévu la livraison de 1840 machines d’ici la fin de l’année scolaire.

[Plume] Les supports et les vidéos des présentations de la journée JoSy-PLUME sur le thème 'Les outils libres de base utiles à tout ASR (Administrateur Système Réseau)' sont disponibles.[modifier]

Publié par Jean-Luc Archimbaud le 07 décembre 2010, sur la liste <educ@april.org>

RESINFO et PLUME ont organisé une journée JoSY-PLUME sur le thème 'Les outils libres de base utiles à tout ASR' (ASR pour Administrateur Système et Réseau) à l'ESPCI, Paris, le 22 novembre 2010. Environ 70 personnes présentes sur place ont assisté à cette journée et au moins autant à distance.

Actuellement cette page contient les présentations au format PDF Logo pdf.png et les vidéos enregistrées Logo video.png au format ram. Les vidéos au format MP4 sont en cours de préparation.

Une page similaire est disponible sur le site de RESINFO

Fichiers PDF

Vidéos

Réf : http://www.projet-plume.org/ressource/journee-outils-libres-ASR

Logiciel libre: la révolution selon Richard Stallman[modifier]

Publié par Pierre Asselin sur le site Québécois Le Soleil, le 07 décembre 2010

«Certaines entreprises "privatrices" donnent des copies gratuites de leurs logiciels aux écoles, mais c'est pour créer une future dépendance envers leurs produits. C'est comme si on permettait aux écoles de distribuer des drogues gratuitement... L'école doit créer des citoyens libres, solidaires.»

Aussi, l'usage de logiciels libres permet aux élèves qui le désirent d'étudier leur fonctionnement. «Les programmeurs en herbe peuvent obtenir le code-source pour apprendre son fonctionnement, ce qui est impossible avec un logiciel privateur...».


[PISA 2009] Enquête PISA 2009 : Luc Chatel commente les résultats de la France[modifier]

Publié sur le site Educpros.fr le 07 décembre 2010

Seulement un quart d’heure après la présentation de l’enquête PISA 2009 par l’OCDE (Organisation de la coopération et du développement économiques), Luc Chatel commentait les résultats de la France, mardi 7 décembre 2010.

Education : Chatel réagit à l’enquête de l’OCDE. Vidéo accessible sur le site de BFMTV

La France dans Pisa sur Education.gouv


[PISA] Place de l'informatique dans l’historique 2000 à 2006 de l’enquête PISA[modifier]

Publié sur la liste <educ@april.org> par Charlie Nestel <cnestel@free.fr>, le 07 décembre 2010

1. L’informatique et l’enquête PISA : Comment utiliser l’informatique pour améliorer l’évaluation des connaissances et des compétences des élèves ?

Ce troisième module facultatif viserait à développer les évaluations informatisées pour améliorer la couverture des aspects des cadres PISA qui sont très difficiles à cerner si les évaluations sont administrées sur papier, de manière statique. Le processus d’évaluation pourrait devenir plus efficient (via l’interactivité, par exemple), ce qui donnerait lieu à une réduction des coûts de mise en œuvre et du temps de passation. À plus long terme, cette évolution pourrait améliorer le ciblage de l’enquête dans et entre les pays.

Les TIC sont omniprésentes dans la société contemporaine. Au-delà de l’informatisation de l’administration des épreuves, les TIC constituent en soi un domaine d’évaluation très pertinent. L’enquête PISA a d'abord travaillé sur deux fronts. En 2003, les élèves ont répondu à des questions sur leur usage de l’informatique et leur aisance à utiliser un ordinateur. En 2005, 13 pays ont expérimenté l’administration informatisée des épreuves de sciences. Par la suite, ces expériences devraient être perfectionnées pour préparer le cas échéant l’instauration de l’administration informatisée de la composante principale de l’enquête PISA.

Jusqu’au cycle PISA 2009, ces travaux se concentreront sur l’évaluation de la lecture de textes électroniques. Il n’est possible d’envisager l’informatisation de l’administration des épreuves dans les trois domaines étudiés et de l’évaluation de la maîtrise des TIC qu’à partir de l’évaluation PISA 2012. C’est pourquoi il est important d’élaborer des instruments informatisés qui soient compatibles avec les instruments sur papier, en particulier pour les épreuves de lecture, de mathématiques et de sciences.

À plus long terme, l’informatisation pourrait améliorer l’administration de la composante principale de l’enquête PISA à plusieurs égards :

  • certaines formes de réflexion, difficiles à évaluer dans des épreuves

papier-crayon, pourraient l’être dans des épreuves informatisées. Un test pilote réalisé en 2005 a par exemple montré qu’il était possible de simuler les étapes successives d’une expérience scientifique ;

  • l’informatisation de l’administration des épreuves devrait, à plus

long terme, permettre d’améliorer l’alignement des tests sur les niveaux de compétence des élèves, qui se verraient proposer des tâches plus difficiles ou plus faciles selon leurs résultats à une première série de questions. Grâce à cette innovation, il serait possible d’affiner l’analyse des élèves situés aux deux extrémités de l’échelle de compétence et de dresser un profil plus pertinent des pays dont les élèves se concentrent à des niveaux particulièrement élevés ou faibles de l’échelle ;

  • enfin, l’informatisation de l’administration des épreuves présente

des avantages pratiques, dont la réduction des coûts liés à la saisie des données.

2. Commentaire de Charlie Nestel :

L'informatique, dans ce texte de l'OCDE, n'est abordée que sous l'aspect :

  • " questions sur l'usage de l’informatique par les élèves et leur aisance à utiliser un ordinateur" (en 2003)

Pour tendre vers :

  • "l’informatisation de l’administration des épreuves" et la "réduction des coûts liés à la saisie des données".

[PISA 2009] Pour la première fois, l'enquête PISA mesure la capacité des élèves de 15 ans à gérer des informations numériques[modifier]

Publié sur le site OCDE 50, le 07 décembre 2010

Les élèves de 15 ans de Corée et de Finlande sont les plus performants en compréhension de l’écrit selon la dernière enquête PISA de l’OCDE. Pour la première fois, elle mesure leur capacité à gérer des informations numériques.

L’enquête, qui consiste à soumettre à des tests de deux heures un demi-million d’élèves dans plus de 70 pays, évalue également les acquis en mathématiques et en sciences.Les résultats pour 65 économies vont être publiés aujourd’hui.

Les très bonnes performances suivantes correspondent à Hong Kong-Chine, Singapour, le Canada, la Nouvelle-Zélande et le Japon.

Résultats complets : http://www.oecd.org/dataoecd/52/5/46653515.pdf

[PISA 2009] Usage des nouvelles technologies : un rapport sera publié en juin 2011[modifier]

Propos d'Eric Charbonnier, expert à la direction éducation de l’OCDE, recueillis par Virginie de Bertereau et publiés sur le site Educpros.fr, le 06 décembre 2010

Pour la première fois, nous avons évalué la compréhension des textes numériques, l’utilisation des nouvelles technologies, en dehors du test. Cela permet de savoir comment sont équipés les établissements en ordinateurs et comment les élèves s’en servent. Le rapport sur ce point sera publié en juin 2011.

Renouvellement du plan Ecoles Numériques Rurales : le Sénat adopte un amendement au projet de loi de finances 2011 pour doter 2 500 communes rurales supplémentaires[modifier]

Publié sur le site secteurpublic.fr, lundi 6 décembre 2010

"Contre toute attente, le Sénat a adopté un amendement au projet de loi de finances 2011 pour doter 2 500 communes rurales supplémentaires en matériel numérique grâce à un budget de 25 millions d’euros qui complète le financement assuré par les communes. L’association des maires ruraux de France a tenu à saluer le choix des sénateurs qui ont adopté ce texte renforçant l’égalité des chances pour les élèves des communes rurales de moins de 2 000 habitants.

Le député Jean-Michel Fourgous soulignait dans son rapport « Réussir l’école numérique » les résultats scolaires liés à l’utilisation du numérique : en Corée du Sud, 72 % des enseignants utilisent le numérique pendant leurs cours et les jeunes Coréens se placent au 1er rang parmi l’ensemble des pays de l’OCDE en compréhension de l’écrit aux tests PISA* et 2e en culture mathématique (contre le 17e rang pour la France dans ces deux matières).

[ofset] Curating the European University, Exposition and Public Debate, 10-11 February 2011, K.U.Leuven[modifier]

Publié par <CURATINGEURUNIV@LISTSERV.CC.KULEUVEN.AC.BE> le 3 Décembre 2010 sur la liste <eofset@ofset.org>

Curating the European University

Exposition and Public Debate
10-11 February 2011
K.U.Leuven

Campus Library Arenberg
Willem de Croylaan 6
3001 Heverlee (Leuven)
Belgium
http://www.allconferences.com/conferences/2010/20100416065839/

Arduino+Squeakbot=relance de Coliscience ?[modifier]

Posté par Laurent Costy" <glcosty@free.fr> le 3 Décembre 2010 sur la liste <educ@april.org>

La relative simplicité de mise en oeuvre de l'Arduino avec Squeak pourrait laisser penser que cette combinaison est idéale pour "relancer" des expérimentations autour de Coliscience.
En deux mots, le projets consiste à faire que des jeunes embarquent des expériences dans un colis et l'un des objectifs est alors d'essayer de déduire à postériori les différentes étapes du voyage du colis...
Pour plus de détails, je vous renvoie vers le Wiki de Planète Sciences récemment mis à jour sur le sujet :
http://www.planete-sciences.org/espace/basedoc/Pr%C3%A9sentation_Coliscience

A l'époque, un carte spécifique et un logiciel avaient été conçus mais je pense que l'Arduino+Squeakbot peuvent faciliter la mise en œuvre de colis...En particulier le module avec la carte µSD devrait permettre d'enregistrer les données sur un temps long...J'ai commencé à me pencher sur la question mais manque un peu de compétences et sans doute "d'émulation" dans des échanges fructueux...Bref, si certains sont intéressés pour avancer sur la question, qu'ils n'hésitent pas !

A coliscience, coliscience et demi ! La voie est libre, n'hésitez pas à vous y engager.


L'April publie un catalogue de logiciels libres intitulé « Catalogue Libre 26 logiciels libres à découvrir »[modifier]

Publié sur le site de l'April le 2 Décembre 2010

L'April publie le 2 décembre 2010 un catalogue de logiciels libres intitulé « Catalogue Libre. 26 logiciels libres à découvrir ». L'enjeu de ce guide est double. D'une part, présenter des logiciels libres correspondant à des usages quotidiens de l'ordinateur ; par exemple : « lire une vidéo » en référence au célèbre lecteur multimédia VLC. D'autre part, inscrit dans une perspective de promotion du logiciel libre et des sujets afférents, le contenu du catalogue est complété par une série d'encadrés, détaillant des enjeux liés aux logiciels libres.

Pour permettre aux personnes qui découvrent les logiciels libres de ne pas être perdu dans le large choix des applications disponibles, cette proposition constitue une première sélection de logiciels grand public, sélectionnés pour leurs qualités et organisés par domaine d'application (Multimédia, Bureautique, Éducation, Internet). Ce document viendra ainsi compléter une liste toujours croissante d'outils donnant à chacun les clefs de ses libertés à l'ère numérique.

Trois nouvelles rectrices nommées en Conseil des ministres[modifier]

Publié sur le site Educpros le 01-12_2010

Claire Lovisi a été nommée rectrice de l’académie de Nice, en Conseil des ministres le 30 novembre 2010. Elle était rectrice de l'académie de Strasbourg. Armande Le Pellec Muller, professeur des universités, a été nommée pour lui succéder.

Enfin, Catherine Sarlandie de la Robertie, professeur des universités à Rennes 1, est nommée rectrice de l’académie de Caen. Elle prend la suite de Micheline Hotyat.

Catherine de La Robertie enseigne l'intelligence économique et stratégique, ainsi que le management et le marketing interculturels à l'Institut de Gestion de Rennes, où elle est également spécialiste de géostratégie et des pratiques d'affaires de l'Asie-Pacifique.

Réf : http://www.educpros.fr/detail-article/h/0a8844da17/a/trois-nouveaux-recteurs-nommes-en-conseil-des-ministres.html


Prises de positions du SNES sur le socle commun et le livret de compétences[modifier]

Publié sur le site du SNES le 01-12-2010 par Sandrine Charrier

Ce que le SNES propose à la place du socle commun et du Livret : un projet de Culture commune pour tous.
L’analyse du livret personnel de compétences :

Socle commun et Culture commune, ce n’est pas du tout la même chose.
Pourquoi le SNES est-il contre le socle commun et pour une culture commune. Quelles différences ? Que propose le SNES pour les élèves en difficulté ? :

Foire aux questions pour mieux comprendre la logique du socle, des livrets et le projet de société qui est derrière (cette fiche intègre la fiche orientation précédemment mise en ligne ) :

[Algérie] Semaine africaine des technologies : Les TIC : une panacée ?[modifier]

Publié le 01-12-2010 sur le site elmoudjahid.com

Quelques jours après la célébration de la semaine des nouvelles technologies par l’Union Africaine, l’Algérie annonce, pour la même occasion, un programme vaste et ambitieux pour «sensibiliser» à la nécessité de la généralisation de l’usage des TIC.
(…)
Qu’est-ce que le web 2.0 ? Ressources solidaires » estime que  « là où le web 1.0 plaçait l’internaute en tant que récepteur d’informations et simple utilisateur de services, le Web 2.0 redéfinit son rôle en lui proposant d’être également acteur d’Internet et producteur d’informations ». Les logiciels libres participent également,  selon CHOCTEAU,  au développement de ce phénomène, «où le rapport production/utilisation tend à se confondre ».
Les logiciels libres participent également, selon CHOCTEAU, au développement de ce phénomène, «où le rapport production/utilisation tend à se confondre ».

[Base élèves] Soutien total du CNRBE pour les 4 militants de Tours[modifier]

Publié par retraitbaseeleves le 1 décembre 2010

Le Collectif National de Résistance à Base élèves (CNRBE) apporte une nouvelle fois son total soutien [1] aux quatre militants et militantes de Tours qui sont convoqués au Tribunal correctionnel de Tours le 3 décembre pour répondre du délit de «diffamation» envers le ministre Brice Hortefeux. Ces militants du Réseau éducation sans frontières (RESF) de Tours et de Soif d’Utopie sont accusés d’avoir dénoncé dans un communiqué les fichiers scolaires, et notamment le fichier Base élèves, comme des fichiers de renseignements pouvant être utilisés pour repérer les parents sans-papiers, selon une méthode n’étant pas sans leur rappeler celles utilisées par Vichy durant les années sombres [2].

Rappelons qu’en France, comme dans tous les pays d’Europe, tous les enfants doivent être scolarisés quelle que soit la situation de leurs parents [3].

Oui, un fichage généralisé des enfants par le biais de cette obligation scolaire est une atteinte grave au droit à l’éducation car des personnes en situation irrégulière peuvent craindre d’inscrire leurs enfants à l’école (...). Réf : http://retraitbaseeleves.wordpress.com/2010/12/01/soutien-total-du-cnrbe-pour-les-4-militants-de-tours/#more-6989

Avis de l'Académie des Sciences sur la réforme des lycées[modifier]

Info publiée sur la liste "Groupes ITIC" <itic@epi.asso.fr> par Jean-Pierre Archambault le 1er décembre 2010

L’ACADÉMIE DES SCIENCES ET LA RÉFORME DU LYCÉE
Un avis du Comité sur l’enseignement des sciences (25 novembre 2010) - EXTRAIT -

"Une palette d’options à caractère scientifique doit être accessible dans tous les lycées, afin notamment d’assurer l’acquisition des connaissances indispensables à une poursuite d’études dans l’enseignement supérieur : en Terminale S, aide aux professeurs pour la construction interdisciplinaire de l’option Informatique et sciences du numérique ; en 1e S, offre d’options facultatives, aujourd’hui absentes, à mettre en place ; en 1e L, accès à une option de mathématiques ; en 2nde générale et technologique, aide aux professeurs pour la mise en oeuvre interdisciplinaire de l’option Méthodes et pratiques scientifiques et dérogation éventuelle à l’obligation faite aux élèves de choisir l’un des enseignements d’exploration d’Économie. ...

Les voies technologiques (rentrée 2012) devront éviter de dissocier à l’excès enseignements scientifiques et technologiques, compte tenu des évolutions rapides affectant les métiers de techniciens et d’ingénieurs. ...

Au-delà de ces actions immédiates, une réflexion permanente s’impose en vue de la nécessaire refondation pédagogique du lycée, pour mieux préparer la jeunesse à se situer et à agir dans un monde en rapide évolution. ...

Le Comité sur l’enseignement de l’Académie des sciences souhaite un processus ouvert de concertation, impliquant activement les communautés scientifiques, les sociétés savantes et tenant compte de ses propres travaux et réflexions.

3 pages .pdf à  :

http://www.academie-sciences.fr/actualites/textes/avis_lycee_251110.pdf



Sésamath a décidé d'arrêter l'envoi des lettres Sésamath : s'inscrire à Séséprof[modifier]

Publié sur la liste <la-lettre-prof@diffusion.sesamath.net> par <lettre@sesamath.net> le 30 novembre 2010

Depuis maintenant 2 ans, le site Sésaprof (www.sesaprof.net) permet de susciter des échanges et mutualiser des documents pour les enseignants, dont les corrections des cahiers et manuels. Actuellement, ce site compte plus de 12 000 inscrits. Pour éviter un nombre grandissant de lettres envoyées en doublon (lettre Sésamath et lettre Sésaprof) mais aussi pour des raisons techniques, Sésamath a décidé d'arrêter l'envoi des lettres Sésamath.
Il s'agit donc de la toute dernière lettre Sésamath envoyée par ce biais.

Si vous êtes enseignant et que vous voulez continuer à recevoir la lettre d'information de l'association, merci de vous inscrire sur le site Sésaprof (http://www.sesaprof.net).

Si vous êtes élève, parent, adulte en formation... merci de vous inscrire sur le site Mathenpoche (www.mathenpoche.net) : les inscrits à ce site recevront une lettre spécifique les concernant.

Au plaisir de vous retrouver sur Sésaprof !

Toute l'équipe de Sésamath

Formation SqueakBot Arduino pour animateurs et professeurs - Toulouse - le 18 et 19 décembre 2010[modifier]

Publié par Rémi Boulle rboulle at april point org le 24 novembre 2010

Nous vous proposons une nouvelle formation SqueakBot + Arduino ouverte à tous, animateurs et enseignants. Elle aura lieu dans les locaux de Planète Sciences Midi-Pyrénées les samedi 18 et dimanche 19 décembre, et est organisée en partenariat avec l'association LinuxEdu.

Au programme :

Tronc commun

  • Découverte de Squeakbot, exemples pratiques de projets
  • Découverte de la carte d'interface Arduino, exemples d'expériences mêlant Squeakbot et Arduino

Spécial enseignants (partie assurée par Patrick Dedieu) :

  • Ateliers "Utilisation de SqueakBot/Arduino" dans le cadre du programme de technologie 5ème, 4ème, 3ème

Spécial animateur (partie assurée par Séverin Lemaignan) :

  • Créer un projet d'animation en robotique autour de Squeakbot et de la carte Arduino

http://www.planete-sciences.org/espace/basedoc/Pr%C3%A9sentation_Coliscience