Mode d'emploi transcription

De April MediaWiki

Compte Wiki[modifier]

Avant toute chose, il te faut un compte sur le wiki pour pouvoir ajouter et modifier des transcriptions.

http://wiki.april.org/index.php?title=Spécial:Connexion&type=signup

Travaux en cours[modifier]

Liste des documents à relire / travaux en cours : Médias_à_transcrire

Remplir un bloc d'information[modifier]

Ajoute et remplis ce bloc au début de la page wiki de transcription :

[[Catégorie:Transcriptions]]
<ul>
<li><strong>Titre</strong> : TITRE DE LA CONFERENCE</li>
<li><strong>Intervenants</strong> : AUTEUR</li>
<li><strong>Lieu</strong> : LIEU DE LA CONFERENCE, ÉVÉNEMENT</li>
<li><strong>Date</strong> : J mois 201X</li>
<li><strong>Durée</strong> : XhXXmn</li>
<li><strong>Média</strong> : <a href="http://.....">Lien vers la vidéo</a> [<a href="http://.....">Transparents</a>]</li>
<li><strong>Licence</strong> : CC XX-XX-XX 3.0 / GPL / Art-Libre...</li>
</ul>

Trouve également une image/capture sympa de la vidéo pour présenter visuellement la vidéo sur le site de l'April.

Technique[modifier]

Lancer la vidéo à l'aide d'un lecteur multimédia, il en existe de nombreux libres:

  • MPlayer,
  • VLC,
  • Media Player Classic,
  • Totem,
  • etc.

Regarder la vidéo en entier avant de commencer à la transcrire. Cela facilite le travail de transcription, en permettant, par exemple, de se rendre compte rapidement si l'intervenant utilise un vocabulaire compréhensible ou s'il va falloir faire un tour sur Wikipédia toutes les deux minutes.

Si possible prévoir des raccourcis clavier, comme pause, lecture, reculer et avancer, afin d'éviter de reprendre la souris continuellement. Dans de nombreux logiciels multimédia, la barre d'espace permet d'arrêter puis reprendre la lecture d'une vidéo ou d'une bande son.

Par exemple dans VLC:

  • barre d'espace: lecture/pause
  • shift + flèches gauche/droite : reculer/avancer de 3s
  • alt + flèches gauche/droite : reculer/avancer de 10s
  • ctrl + flèches gauche/droite : reculer/avancer de 1mn
  • Le menu Vue > Contrôles avancés active le bouton A<->B qui permet de passer définir puis de lire un passage en boucle (pour les passages difficiles à comprendre :))

Choisir un traitement de texte, toujours libre, comme:

  • OpenOffice.org (communément écrit OOo),
  • Abiword,
  • Kword .

Vous pouvez aussi créer directement une page sur le wiki de l'April

Commencer à rédiger le texte.

Astuces:

  • pour passer d'un document à l'autre, utiliser la combinaison « alt + tabulation ».
  • pour améliorer sa capacité dactylographique, il existe des logiciels, par exemple ApprentiClavier, Klavaro, Tux typing...

Insérer régulièrement des indicateurs de temps dans le document transcrit, cela permet de retrouver plus rapidement l'extrait de la vidéo concernée. Surtout quand il y a des incompréhensions à clarifier.

Bien transcrire[modifier]

Le but de la transcription est d'être fidèle à l'auteur. Mais être trop fidèle, faire du mot à mot, peut engendrer des répétions, des "euh", des tournures de phrases ne respectant pas la syntaxe, des niveaux de langages différents...etc...

Il faut donc fluidifier le texte écrit. Le rendre lisible, éviter ces erreurs orales, sans changer le sens. Ce n'est pas facile, surtout lors des premières fois. Après cela devient automatique.

La relecture effectuée par une autre personne (plusieurs c'est mieux) met fin à ces doutes.

Exemples[modifier]

Hésitations (rhétoriques ou non) : le groupe Transcriptions a décidé de ne pas les faire apparaître. La transcription a pour but l'aide au référencement des contenus vidéo ainsi que le meilleur accès de ces contenus aux personnes préférant la lecture à l'écoute. Il est donc logique que nous rendions la lecture du texte fluide et agréable, notamment en supprimant les hésitations. Qui plus est, pour simplifier également le travail des transcripteurs, nous essayons de ne pas trop passer de temps sur ce que le conférencier a voulu exprimer par ses pauses ou ses effets de style, et transcrire de manière "brute" le texte, sans trop se poser de questions. En gros, on se concentre sur le contenu et pas la présentation.

Correction des fautes : nous corrigeons les fautes de français et de langage. Donc les transcriptions produites ne collent pas exactement au discours mais restent correctes d'un point de vue orthographique et grammatical.

Phrases à rallonge : si à l'oral, ça passe plutôt bien, à l'écrit, cela peut être dur à lire. Pour les même raisons que le point 1, nous avons décidé qu'à certains moments, il valait mieux mettre des points pour instaurer des pauses.

Tics verbaux récurrents : par habitude, le donc apparaissant beaucoup, on a tendance à le supprimer, sauf quand il a sa valeur d'origine, à savoir la conclusion d'une démonstration. Idem pour les autres tic verbaux habituels, comme or, typiquement et autres à savoir.

Tiret-cadratin (—) : on peut l'utiliser pour une proposition incise, mais on peut également utiliser les virgules à la place.

Revenir à la page d'accueil du groupe.

Ajouter des liens[modifier]

Quand tu rencontres un terme de jargon, une référence à une personne, ou à une organisation, n'hésite pas à ajouter un lien vers le site officiel, ou vers la page Wikipédia.

Exemples :

 Chiffrez vos courriels, de préférence avec le protocole PGP et une de ses implémentations, [http://www.gnupg.org/index.fr.html GnuPG] peut-être...
 On l'a vu avec l'affaire [https://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Snowden Snowden] ...

Cela favorise leur compréhension et permet au lecteur de facilement creuser un point abordé par le conférencier. Ce n'est pas restreint aux sujets du logiciel libre (mais inutile de faire trop de publicité à un logiciel privateur).

Pour les sigles il est possible de mettre leur signification entre [ crochets ] ou dans une note de bas de page.

On peut également ajouter un encadré "En savoir plus", comme par exemple dans cette transcription du projet Xiph.