Linux 10 erreurs à éviter

De April MediaWiki
Logo-sensibilisation.png Bienvenue sur un article Logo-sensibilisation.png
du groupe de travail Sensibilisation


Travail terminé et publié :-)

Cette page présente un contenu fini et publié en ligne.


Présentation[modifier]

Cette page est une traduction de l'article 10 Mistakes Linux learners should avoid de b2bwild sur penguininside.

La traduction originale a été faite par fredragon de PCInpact

Débuter avec Linux : 10 erreurs à éviter[modifier]

Si vous êtes débutant avec un système GNU/Linux, ceci est certainement pour vous.

Je ne parle pas des non-geeks, ces personnes qui ne s'intéressent pas ou ne veulent pas savoir comment fonctionne leur ordinateur. Aujourd'hui, les distributions GNU/Linux sont de plus en plus populaires, notamment Ubuntu. Beaucoup d'utilisateurs de Microsoft Windows ayant un bon niveau technique, sont intéressés à essayer, voire utiliser, des systèmes libres, mais ils commettent certaines erreurs courantes.


Les voici :

Ignorer la documentation officielle d'aide fournie par la distribution.
Par exemple, après une nouvelle installation d'Ubuntu, il y a une icône point d'interrogation bleu dans le tableau de bord, après l'icône Firefox. Le centre d'aide d'Ubuntu n'est pas dénué d'intérêt, il est la pour vous aider. Honnêtement, combien d'utilisateurs ont utilisé la documentation d'aide officielle ?
Se précipiter sur les forums ou l'IRC pour une solution rapide ou prémâchée.
Ne pas le faire sans avoir fait une recherche préalable sur Google ou autre moteur de recherche. Google est votre ami. Essayez en particulier http://www.google.fr/linux pour des recherches personnalisées pour GNU/Linux. Ne négligez pas la documentation wiki à laquelle ont contribué les membres de la communauté et qui est facilement compréhensible.
Ignorer les alertes ou les messages d'erreurs envoyés par le système.
Dans un système GNU/linux, un message d'erreur n'est pas obligatoirement issu d'un plantage ou une panique. Si vous lisez attentivement le message d'erreur, vous pouvez trouver ce qui cloche. Par exemple... si apt-get trouve des paquets aux dépendances cassées, il vous dira « Il y a 'n' paquets cassés » mais il vous dira également d'utiliser « apt-get install -f » pour corriger le problème.
Eviter d'utiliser « root ».
Vous ne pouvez pas apprendre ou être familiarisé avec GNU/Linux tant que vous ne savez pas comment utiliser les privilèges de l'administrateur (dit super-utilisateur ou root). Jouez avec le système, mettez le bazar. C'est le meilleur moyen d'apprendre. Si vous êtes trop craintif, vous pouvez installer GNU/Linux en machine virtuelle et garder une version fonctionnelle de secours.
En attendre trop.
N'en attendez pas trop, GNU/Linux ne peux pas être 3000% plus rapide que Microsoft Windows. « GNU/Linux est très stable » ne veux pas dire qu'il ne contient pas d'erreurs.
Trop s'appuyer sur Wine.
Wine est un bon moyen pour lancer des applications Windows sous Linux, mais vous ne pouvez pas lancer toutes les applications avec Wine. Il n'est pas parfait. Au lieu de cela, cherchez des alternatives aux applications Windows qui fonctionnent sous GNU/Linux. Donc, si votre application ne fonctionne pas, ne criez pas, cherchez-en une qui fonctionne.
Chercher une distribution qui corresponde parfaitement.
Vous n'en trouverez jamais ! DistroWatch [1] n'est pas un service matrimonial. Choisissez une distribution qui s'en approche le plus. Et personnalisez-la, car il n'y a pas une distribution particulière qui vous proposera de base tout ce dont vous avez besoin. Personne ne vous empêche de créer votre propre distribution, alors faites-en une bonne, puis partagez la !
Commencer avec l'interface en ligne de commande.
Beaucoup de personnes pourront ne pas être d'accord, mais je pense que ce n'est pas nécessaire. Pour utiliser GNU/Linux, pas besoin d'être un geek de la ligne de commande. Vous avez seulement besoin de connaître l'idée de base de la ligne de commande et sa syntaxe. Apprenez seulement les bases si vous utilisez Linux sur votre ordinateur personnel. Il y a beaucoup de références matérielles disponibles pour Linux et de commandes BASH [2]. auxquels vous pouvez vous référer quand c'est nécessaire. Si vous apprenez Linux pour des implémentations serveurs, là, vous n'avez pas d'autre option que la ligne de commande.
Rejeter la faute sur Linux.
Si vous êtes un expert en informatique et avez des problèmes avec Linux, alors notez ceci : « Vous ne devez pas penser que vous êtes un expert ». Je me fiche que vous soyez étudiant à la Microsoft IT Academy, mais il y a déjà trop de contenu anti-Linux sur internet. J'ai vu beaucoup de bloggeurs « experts » blâmer Linux pour leurs erreurs. En fait, Linux est fourni sans AUCUNE GARANTIE, donc ce rejet de responsabilité n'est pas juste.


Il n'y en a que 9?

Bien, voici le dixième.

Renoncer à Linux.
Est ce que vous étiez un pro de Mac OS ou de Windows dès la naissance ? Certainement pas. Il n'y a rien que vous puissiez maitriser parfaitement en une seule journée. Même la tâche la plus simple, comme marcher, demande de l'entrainement. Idem pour Linux. Apprendre à utiliser Linux n'est pas un défi ou une mission essentielle dans votre vie, c'est juste un système d'exploitation.


Il ne faut pas se fier à l'idée répandue que Linux est difficile à apprivoiser. Dites vous que c'est facile, donc que ce sera facile pour vous.


  1. Distrowatch est un site visant à faire un inventaire le plus complet possible des distributions de logiciels libres existant.
  2. Bash est un des langages utilisés en environnement console