Inutile d’enseigner l’informatique au lycée !

De April MediaWiki

| Education | Textes de référence sur l'informatique à l'École |

Auteur(s) : Pascal Guitton (Enseignant-chercheur) et Thierry Viéville (Chercheur)
Interstices INRIA, Date de parution 01/10/2008

Extrait

N'avez-vous jamais entendu dire : « Pas besoin d'apprendre l'informatique, cela s'apprend tout seul ! » ou alors : « Apprendre l'informatique, ça n'apporte rien » ?

La révolution du numérique, comme nous l'explique Gérard Berry document externe au site, est une mutation de notre civilisation au moins aussi importante que l'invention de l'imprimerie de ce Johannes Gensfleisch que l'on nomme Gutenberg et qui précipita la société occidentale du moyen-âge vers les temps modernes. Ce nouveau monde du numérique qui s'ouvre à nous est « autre » : un monde qui ne sera ni pire, ni forcément meilleur, juste à réinventer... et à... enseigner à nos enfants pour qu'ils puissent comprendre et maîtriser ces nouveaux outils sans les subir.

Et pourtant, en France aujourd'hui, les lycéennes et lycéens n'apprennent pas les fondements de l'informatique, ils ne font l'apprentissage que de l'utilisation des logiciels (à travers les B2I et C2I document externe au site). Tous ceux qui n'entreprennent pas des études supérieures en informatique ne seront donc que des « utilisateurs » et non des « créateurs » du monde numérique de demain, assujettis aux logiciels « venus d'ailleurs » et non bâtisseurs de leur propre environnement logiciel.

Cette idée reçue est la conséquence d'une confusion entre l'apprentissage des usages (la bagarre) et l'apprentissage des fondements (les arts martiaux). Elle néglige aussi le fait que, depuis 40 ans, l'informatique s'est stratifiée et complexifiée : on ne peut plus y « bricoler ». Le mythe de l'auto-apprentissage de quelques « Mozart du clavier » se brise devant la nécessité d'apprendre au plus grand nombre des savoirs et des pratiques qui doivent être intégrés à l'échelle d'une société entière.