Extraits : Le manuel scolaire à l'heure du numérique, 2010

De April MediaWiki

| Exception pédagogique et ressources libres dans l'éducation | Propositions de l'April éducation | | Education |


Rapport I.G.A.E.N.R. - Rapport conjoint IGEN - IGAENR - juillet 2010 : http://www.education.gouv.fr/cid54786/le-manuel-scolaire-a-l-heure-du-numerique.html

Notes de lecture, Charlie Nestel, 24 août 2013[modifier]

Avec le numérique et le renouvellement considérable des usages qu’il induit, cette catégorisation perd peu à peu de son acuité, alors même que les fonctions attendues du manuel scolaire se distendent pour s’intégrer complètement dans les nouveaux environnements de travail des maîtres comme des élèves.

S’il n’est plus seulement « ... l’outil de travail individuel et portatif dont l’utilisation est la plus souple4 », il est devenu « ...un livre dans lequel on lit », confirmant le passage du mode « lecture » au mode « consultation », mode caractéristique des interfaces numériques. Plus encore, il se développe désormais comme dispositif applicatif intégré à un espace réticulaire au cœur duquel il détermine des usages plutôt que des savoirs, il infléchit des méthodes plutôt qu’il n’expose des contenus de connaissance.

Page 1

Des questions pour une problématique

l’évolution des programmes (de plus en plus exprimés en termes de compétences) et des contextes d’enseignement (plus diversifiés) modifie-t-elle le rôle attendu et la nature du manuel scolaire, reflet des programmes et des prescriptions pédagogiques ?


Page 58

Quels que soient ses objectifs, l’offre de manuels numériques doit assumer frontalement cette diversité opératoire. Deux solutions diamétralement opposées peuvent a priori être imaginées : un éditeur peut passer un contrat d’exc lusivité avec un fournisseur de supports proposant un système d’exploitation propriétaire (à l’instar, typiquement, des accords passés entre certains titres de la presse quotidienne, not amment anglo-saxons, et le fabricant Apple) ; ou bien, tirant parti des ressources à disposition dans la communauté du logiciel libre, il inscrit sa propre démarche créatrice et pédagogique dans une logique d’interopérabilité – qui présente pour lui l'avantage d’un moindre coût d'en trée, mais le risque de retours sur investissement très insuffisants.