Argumentaire pour les militants contre les multinationales

De April MediaWiki
Logo-sensibilisation.png Bienvenue sur un argumentaire Logo-sensibilisation.png
du groupe de travail Sensibilisation


Ambox warning red construction.png
/!\ Travail en cours /!\

Cette page présente un argumentaire en cours de réalisation.

Si vous souhaitez participer, n'hésitez pas à laisser votre avis sur la page de discussion en suivant au mieux ces recommandations.


Cette page propose une ébauche d'argumentaire permettant de montrer les similitudes entres les actions en faveur du logiciel libre et celles contre les multinationales.

Présentation[modifier]

Nous constatons que beaucoup d'associations qui dénoncent les activités de multinationales dans différents domaines comme l'écologie ou la finance, trouvent normal de le faire avec des systèmes informatiques non libres comme Windows ou MacOS et en diffusant des fichiers dans des formats fermés comme les .doc, les sites en Flash, etc.

Apparemment le lien entre nos activités de plaidoyer politique et les leurs n'est pas évident pour eux.

Nous cherchons donc à établir un argumentaire pour faire le lien entre ces militants et leurs structures et les acteurs du logiciel libre.

Arguments[modifier]

L'informatique est aussi touchée par le phénomène des multinationales[modifier]

L'informatique est touché tout autant que les matières premières ou l'agroalimentaire par le phénomène des multinationales : Apple, Google et Microsoft font partie des premières capitalisations boursières mondiales, elles n'ont rien à envier en termes de logique de profit à Total, Goldman Sachs, Rio Tinto ou Nestlé.

Les multinationales du numérique font de « l'optimisation » fiscale[modifier]

Les multinationales du numérique sont particulièrement douées dans « l'optimisation » fiscale, notamment du fait de la nature immatériel des biens qu'ils vendent. Un article du Monde daté du mercredi 13 février 2013 indique qu'Apple ne paie au final que 3% d'impôts sur les bénéfices, Google 5%. Amazon de son côté est situé au Luxembourg pour ne payer que 3% de TVA.

Qui se ressemble s'assemble[modifier]

Qui se ressemble s'assemble : la fondation Bill Gates a acheté en 2010 500.000 actions de Monsanto pour 23 millions de dollars (Voir un compte-rendu de la réaction de Via Campesina).

Conditions d'extraction des matériaux[modifier]

Le matériel informatique nécessite des matériaux (terres rares, lithium, etc.) dont les conditions d'extraction sont déplorables tout aussi bien en termes sociaux et environnementaux et souvent au détriment des populations locales. Or, les multinationales poussent à la surconsommation de matériel informatique.

Conditions sociales dans les usines[modifier]

Les conditions sociales dans les usines des sous-traitants sont également déplorables, cela n'a hélas rien à envier aux conditions des sous-traitants des multinationales du textile, par exemple Foxconn fabricant des matériels d'Apple.