8. Le menu de NVDA.

De April MediaWiki


8.1 Présentation.[modifier]

Inser+N l’ouvre en annonçant « NVDA menu ». Il permet de choisir les paramètres de NVDA, de quitter cette revue d’écran. Alt quitte ce menu sans quitter NVDA. Flb parcourt la liste des commandes. On trouve successivement « préférences sous-menu » (P), « outils sous-menu » (O), « aide sous-menu » (A), « retour à la configuration sauvegardée » (R), sauvegarde de la configuration » (S) et « exit » (X).

8.2 Les trois dernières commandes du menu.[modifier]

Retour à la configuration sauvegardée (son raccourci est Ctrl+Inser+R) : elle permet de retrouver la configuration sauvegardée si, après avoir modifié des paramètres, on n’est pas satisfait du résultat obtenu. Sauvegarde de la configuration (son raccourci est Ctrl+Inser+S) : elle permet de sauvegarder les paramètres choisis sinon, au re-lancement de NVDA, la revue d’écran reprendra la configuration précédente. Exit (son raccourci est Inser+Q) : elle permet de quitter NVDA.

8.3 Le sous-menu (préférences).[modifier]

On l’ouvre avec Fld. On y trouve neuf boîtes de dialogue et un sous-menu.

8.3.1 Boîte de dialogue « paramètres généraux ».[modifier]

On y trouve 8 ix items :

  • la zone de liste déroulante « langue » qui permet de choisir la langue de l’interface utilisateur et des messages de NVDA. La liste comporte de nombreuses langues et le dernier élément est dénommé « Windows ». Ce choix indique à NVDA d’utiliser la langue de Windows, c’est-à-dire celle qui est actuellement sélectionnée dans les « options régionales et linguistiques » du Panneau de Configuration. Après avoir changé la langue et validé sur « OK », un message demandera de relancer NVDA ;
  • la case à cocher « sauvegarder la configuration en quittant » : si elle est cochée, la configuration courante est automatiquement sauvegardée lorsqu’on arrête NVDA ;
  • la case à cocher « avertir avant de quitter NVDA » : si elle est cochée, un message demande la confirmation ou l’annulation de cette action ;
  • la zone de liste déroulante « niveau de log » : on y trouve les éléments « info », « avertissement de débogage », « entrée/sortie » et « débogage » ;
  • la case à cocher « démarrer NVDA automatiquement après ma connexion à Windows » ;
  • la case à cocher « utiliser NVDA sur l’écran de connexion à Windows (nécessite des privilèges administrateur) » ;
  • les boutons « accepter » et « annuler ».

8.3.2 Boîte de dialogue « synthétiseurs ».[modifier]

On y trouve quatre items :

  • les boutons « accepter » et « annuler » ;
  • la liste déroulante d’édition « synthétiseur » : elle donne toutes les synthèses disponibles. Une synthèse étant choisie, on valide sur « accepter ». Si une erreur se produit lors du chargement de la synthèse, une boîte de message nous en avertit et l’ancienne synthèse reste chargée. On a le choix entre « display » (un synthétiseur virtuel qui affiche le texte dans une fenêtre), « eSpeak » (incluse dans NVDA par défaut), « SAPI4 », « SAPI5 », « synthétiseur : eci, ETI-Eloquence » (si on a fait les actions du paragraphe 6) et « Silence ».

Par défaut, NVDA démarre avec Espeak. Elle fonctionne pour un NVDA lancé à partir d’une clé USB ou d’un CD, placés sur n’importe quel autre ordinateur. Le pilote de la synthèse « silence » n’est pas d’une grande utilité, à moins que l’on ne désire aucun retour vocal lors de l’utilisation de NVDA. Pour choisir un moteur (voix), on sélectionne SAPI4 ou SAPI5 et on se rend dans la boîte de dialogue « paramètres vocaux ». On y choisit la voix désirée ;

  • la zone de liste déroulante « sortie audio » : on y trouve les éléments « Mappeur de sons Microsoft » et « SigmaTel Audio ».

8.3.3 Boîte de dialogue « paramètres vocaux ».[modifier]

On y trouve douze items :

  • les boutons « accepter » et « annuler » ;
  • la zone de liste déroulante « voix » : elle donne la liste de toutes les voix du synthétiseur courant. A l’aide des flèches de direction, on peut entendre les différents choix possibles ;
  • le potentiomètre gradué de 0 à 100 « débit » : Fld et Flg permettent de faire le choix ;
  • le potentiomètre gradué de 0 à 100 « hauteur » : variation du plus grave au plus aigu ;
  • le potentiomètre gradué de 0 à 100 «inflexion » ;
  • le potentiomètre gradué de 0 à 100 « volume » : du plus faible au plus élevé ;
  • la case à cocher « dire toutes les ponctuations » : si elle est cochée, NVDA énonce tous les symboles de ponctuation (très utile pour la correction d’une épreuve) ; si elle n’est pas cochée, NVDA ne prononce pas les ponctuations, de sorte que le synthétiseur lit les phrases avec les inflexions appropriées ;
  • la case à cocher « augmenter la hauteur de la voix pour signaler les majuscules » : si elle est cochée, la voix devient plus aiguë si l’on se positionne ou si l’on tape une majuscule ;
  • la case à cocher « dire Maj avant les majuscules » : si elle est cochée, NVDA dit « Maj » pour une lettre en majuscule quand on l’atteint par les flèches de direction ou lors de sa frappe. Normalement, NVDA énonce chaque lettre majuscule avec un ton plus aiguë, mais ceci n’est pas correctement pris en charge par certains synthétiseurs ;
  • la case à cocher « émettre un bip pour signaler les majuscules » : si elle est cochée, un bip sonore est énoncé lors de la rencontre ou lors de la frappe d’une majuscule ;
  • la case à cocher « utiliser la fonction d’épellation si elle est supportée ».

8.3.4 Boîte de dialogue « paramètres braille ».[modifier]

On y trouve 7 items :

  • les boutons « accepter » et « annuler » ;
  • la liste déroulante « afficheur braille » dont les éléments sont « brltty », « fredom scientific focus / pacmate series » et « pas de braille » ;
  • la liste déroulante « table de conversion » ;
  • la case « afficher le mot sous le curseur en braille informatique » qui est cochée par défaut ;
  • la zone d’édition « vitesse de clignotement du curseur ms », 500 est donné par défaut ;
  • la zone d’édition « durée d’affichage des messages sec », 10 est donné par défaut ;
  • la combinaison Ctrl+Inser+T est une bascule entre « braille attaché à revue » et « braille attaché à focus ». En choisissant « focus », on affiche ce qui apparaît avec les flèches, les tabulations ; en résumé, ce qui correspond à la navigation par focus. En choisissant « revue », on voit ce qui apparaît à l’écran, ce qui correspond à la navigation par objets.

8.3.5 Boîte de dialogue « paramètres du clavier ».[modifier]

On y trouve neuf items :

  • les boutons « accepter » et « annuler » ;
  • la liste déroulante « disposition du clavier » dont les éléments sont « desktop » et « laptop » ;
  • la case à cocher « utiliser verrouillage majuscule comme touche NVDA » ;
  • la case à cocher « utiliser Inser du pavé numérique comme touche NVDA » : on la coche (comme la suivante) pour se retrouver dans la même situation qu’avec Jaws ;
  • la case à cocher « utiliser Inser du clavier étendu comme touche NVDA » ;
  • la case à cocher « écho clavier par caractère » : si elle est cochée, NVDA prononce chaque caractère tapé au clavier. On peut aussi configurer ceci à partir de n’importe quel endroit où l’on se trouve avec Inser+2 ;
  • la case à cocher « écho clavier par mot » : si elle est cochée, NVDA prononce chaque mot frappé au clavier. On peut aussi configurer ceci à partir de n’importe quel endroit où l’on se trouve avec Inser+3 ;
  • la case à cocher « dire les touches de commande » : si elle est cochée, NVDA annonce, lors de leur frappe, toutes les touches ne correspondant pas à des caractères. Ceci inclut les combinaisons de touches telles que Ctrl plus une autre lettre. On peut aussi configurer ceci à partir de n’importe quel endroit où l’on se trouve avec Inser+4.

8.3.6 Boîte de dialogue « paramètres de la souris ».[modifier]

On y trouve huit items :

  • les boutons « accepter » et « annuler » ;
  • la case à cocher « annoncer les changements de forme de la souris » : si elle est cochée, NVDA annonce la forme du pointeur souris chaque fois qu’elle change. Sous Windows, le pointeur de souris change de forme pour transmettre certaines informations telles que « indiquer que quelque chose devient modifiable », que « quelque chose est en train de se charger », etc. ;
  • la case à cocher « annoncer le texte sous la souris » : si elle est cochée, NVDA annonce l’objet (la commande) présentement sous le pointeur souris, lorsqu’on la déplace sur l’écran. De cette façon, on peut trouver quelque chose qui apparaît à l’écran, en déplaçant physiquement la souris, plutôt que d’essayer de la trouver à l’aide de la navigation par objets. Il se peut que ça ne marche pas toujours convenablement, mais certains apprécieront cette possibilité. On peut activer ou désactiver cette annonce de n’importe où avec Inser+M ;
  • la zone de liste déroulante « résolution d’unités de texte » : les éléments sont « paragraphe » (par défaut), « souligné », « mot » et « caractère » ;
  • la case à cocher « quand la souris entre dans un objet, annoncer son type » ;
  • la case à cocher « jouer des sons indiquant les coordonnées quand la souris se déplace » ;
  • la case à cocher « la brillance modifie le volume des coordonnées audio. »

8.3.7 Boîte de dialogue « présentation des objets ».[modifier]

On y trouve neuf items :

  • les boutons « accepter » et « annuler » ;
  • la case à cocher « annoncer les suggestions » : si elle est cochée, NVDA annonce les suggestions à leur apparition. De nombreuses fenêtres et commandes font apparaître un court message (ou suggestion) lorsqu’on y déplace la souris ou le focus ;
  • la case à cocher « annonce des bulles d’aide » : si elle est cochée, NVDA annonce les bulles d’aide à leur apparition. Les bulles d’aide sont semblables aux suggestions mais, généralement, de plus grande taille et sont associées à des évènements système tels que le débranchement d’un câble réseau, des alertes relatives à la sécurité, etc. ;
  • la case à cocher « annoncer les raccourcis clavier des objets » : si elle est cochée, NVDA inclura, à l’annonce d’un objet ou d’une commande, le raccourci clavier qui lui est associé. Par exemple, le menu fichier d’une barre de menu peut avoir pour raccourci clavier Alt+F ;
  • la case à cocher « annoncer l’information de position de l’objet » ;
  • la case à cocher « annoncer la description de l’objet. » Des objets ou des commandes d’une boîte de dialogue peuvent être regroupés. Si cette case est cochée, NVDA annonce d’abord le nom du groupe avant d’annoncer les objets. Entendre le nom du groupe aide souvent à identifier la fonction de l’objet, mais il se peut aussi que ce soit gênant, alors on peut le désactiver ici ;
  • la liste déroulante « annonce des barres de progression » dont les éléments sont « désactivé », « émettre des bips » (par défaut), « parler » et « parler et émettre des bips ».

Une barre de progression est un élément de contrôle qui se présente un peu comme une règle. Au fur et à mesure de l’avancement d’une tâche, une portion croissante de la barre est mise en surbrillance. L’indication quantitative de l’avancement de la tâche est aussi indiquée en pourcentage. Des barres de progression sont affichées pour des tâches telles que le chargement d’une page Web, le retrait du courrier électronique, le traitement d’un fichier son, etc. ; * la case à cocher « suivre les barres de progression en arrière-plan ».

8.3.8 Boîte de dialogue « tampon virtuel ».[modifier]

On y trouve neuf items :

  • les boutons « accepter » et « annuler » ;
  • la zone d’édition « nombre maximum de caractères par ligne » : ce champ définit, en nombre de caractères, la longueur maximum d’une ligne d’un tampon virtuel. Cela ne garantit pas que toutes les lignes se terminent avant ou à ce maximum, mais la plupart doivent le faire ;
  • la zone d’édition « nombre maximum de lignes par page » : bien que les tampons virtuels ne soient pas réellement découpés en pages, ce champ définit le nombre de lignes dont on se déplace par appui sur PgPréc ou PgSuiv dans le tampon virtuel ;
  • la case à cocher « utiliser la disposition telle qu’à l’écran quand c’est possible » : si elle est cochée, la représentation correspond à l’aspect visuel, sinon chaque champ sera sur sa propre ligne ;
  • la case à cocher « annoncer les tables de visualisation » : si elle est décochée, NVDA n’annonce que les véritables tableaux de données ; si elle est cochée, NVDA annonce également les tableaux de présentation visuelle ;
  • la case à cocher « mode formulaire automatique pour les changements du focus » : si elle est cochée, le mode formulaire est automatiquement activé si on arrive dans une page Web par la touche Tab sur un formulaire ;
  • la case à cocher « mode formulaire automatique pour les déplacements du curseur » : si elle est cochée et si on se déplace dans une page Web à l’aide des flèches, le mode formulaire est automatiquement activé si on arrive sur une zone d’édition et automatiquement désactivé en sortant de cette zone ;
  • la case à cocher « indication audio du mode formulaire ou navigation » : si elle est cochée, le passage au mode formulaire ou au mode navigation est annoncé par un son particulier au lieu d’une annonce verbale.

8.3.9 Boîte de dialogue « format du document ».[modifier]

Toutes les cases à cocher de ce dialogue servent à définir quelles informations de format on souhaite entendre automatiquement lorsqu’on parcourt un document, par exemple dans Wordpad ou Microsoft Word. Par exemple, si on coche la case « annoncer le nom de la police », à chaque fois que les flèches amènent sur un texte avec une police différente, le nom de la police est annoncé. On peut configurer le changement de format, le nom de la police, la taille de la police, les attributs de la police, l’alignement du texte, le style du texte, les fautes d’orthographe, les pages, les numéros de ligne, les tableaux, les liens, les titres, les listes et les balises de citation.

8.3.10 Le sous-menu « dictionnaire de prononciation ».[modifier]

  • Les commandes de ce sous-menu sont « dictionnaire par défaut », « dictionnaire de la voix » et « dictionnaire temporaire ».

En validant sur la commande « dictionnaire par défaut », on ouvre une boîte de dialogue. On tabule pour aller valider sur le bouton « ajouter ». On se trouve sur la zone d’édition « mot réel » : on tape le mot tel qu’il est écrit dans le document. Tab place sur la zone d’édition « remplacement » : on tape phonétiquement la manière dont ce mot doit être prononcé. On tabule pour aller valider sur le bouton « accepter ». On se retrouve dans la boîte de dialogue primaire et on tabule à nouveau pour aller valider sur le bouton « accepter ».

8.4 Le sous-menu (outils).[modifier]

On y trouve les commandes « voir le journal » et « console Python ».

8.5 Le sous-menu (aide).[modifier]

On y trouve les commandes « guide de l’utilisateur », « référence rapide des touches de commande », « nouveautés », « site Web », « lisez-moi », « licence », « contributeurs », »dialogue de bienvenue » et « à propos… ».

Retour au sommaire : NVDA : tutoriel