Premier bilan Redmine : Différence entre versions

De April MediaWiki
m (Révocation des modifications de 70.135.124.111 (discussion) vers la dernière version de Lallorge)
 
Ligne 56 : Ligne 56 :
  
 
[[Catégorie:Animation_historique]] [[Catégorie:SiteWebHistorique]]
 
[[Catégorie:Animation_historique]] [[Catégorie:SiteWebHistorique]]
 
[http://thetvtopc.com/Reverse_Cell_Phone_Lookup_Number reverse phone lookup]
 
 
[http://www.prlog.org/11289974-phone-number-lookup-verizon-phone-number-reverse-lookup-to-get-information-you-need-quickly.html phone number lookup]
 

Version actuelle en date du 31 décembre 2011 à 08:25

L'outil Redmine a été déployé le 9 décembre 2009. Il s'agit d'un gestionnaire des tâches que nous devons tester et voir s'il peut être adopté pour compléter les outils déjà à disposition dont se servent les bénévoles actifs de l'association.

Presque deux mois plus tard, une utilisation quotidienne pour certains : quel bilan préliminaire ? Il est important de synthétiser ces observations pour que tout le monde puisse avoir la même information sur le sujet. Ainsi, en prévision de l'atelier de travail consacré à cet outil lors du week-end membres, il est essentiel d'avoir ces retours pour pouvoir définir les questions à aborder et mieux cerner les nécessités.

Merci à tout le monde de noter ses observations d'expériences. Évitons de noter ce qu'on aimerait bien y voir : ce n'est pas l'endroit ;)


Côté administration de l'outil[modifier]

Gestion des projets[modifier]

  • Gestion de type décentralisée.
  • Malheureusement, la permission de création des projets est globale.
  • Deux niveaux de hiérarchie des projets disponibles. Illimité à l'avenir (dans la version stable actuelle).
  • Offre des possibilités de projets non publics.
  • Possibilité de bilan statistique pour chaque projet.

Gestion des tâches[modifier]

  • Très complète. Adhère par défaut aux projets, mais vue globale possible.
  • Possibilité de plusieurs workflows différents et totalement configurables.
  • Les recherches permettent toutes les vues imaginables.
  • Possibilité de sauvegarder des recherches et de les partager.
  • Possibilité d'administrer plusieurs tâches en même temps.
  • Les catégories sont utiles mais actuellement sous utilisées.
  • La gestion des échéances et des jalons est intégrée.
  • Possibilité évidente de mettre une ML en observation de l'activité des tâches.
  • Proposition possible d'une estimation du cout d'une tâche (temps à passer).

Gestion des utilisateurs[modifier]

  • Gestion intuitive et efficace.
  • La gestion est locale, l'héritage n'est pas la règle entre les projets et les sous-projets.
  • La délégation locale de permissions est facilement possible par le biais des « rôles » (sauf concernant la création de projets).

Côté utilisateur[modifier]

Utilisation des projets[modifier]

Utilisation des tâches[modifier]

Accessibilité et impressions générales[modifier]

J'ai rapidement testé l'utilisation de redmine sous links sans javascript. De mon point de vue le logiciel reste utilisable, mais il faudrait l'avis d'un spécialiste du domaine.

Coté administration système[modifier]

Installation depuis les backports de squeeze, car redmine n'est pas encore disponible dans lenny. Il est donc nécessaire de rajouter des entrées de type Pin-Priority dans /etc/apt/preferences.d/pin-priority pour que les backports ne soient utilisés que pour redmine.

Installation classique via l'installeur Debian, avec choix d'une base de données MySQL. Je ne dispose d'aucun retour sur le choix d'une autre base de données.

Redmine se présente comme un processus fcgi pour Apache. La documentation contenue dans le paquet Debian, ainsi que les exemples permettent rapidement d'obtenir une configuration fonctionnel sur un hôte virtuel sans alias.

Le serveur de rebond se configure sans autre particularité que le fait de forcer l'utilisation d'une connexion sécurisée. (Certificat *.april.org)

Pour les mises à jour, il faut suivre le guide Redmine, tout est documenté sur le wiki de redmine.