Citations à propos de logiciel libre

De April MediaWiki
Révision datée du 2 mars 2009 à 21:43 par Polux (discussion | contributions) (Nouvelle page : catégorie:Sensibilisation ==Michel Sapin== « Les deux exigences de la deuxième étape de l'administration électronique sont donc l'interopérabilité et la transparence. Ce ...)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigationAller à la recherche


Michel Sapin

« Les deux exigences de la deuxième étape de l'administration électronique sont donc l'interopérabilité et la transparence. Ce sont justement les deux points forts des logiciels libres. Je ne crois donc pas courir beaucoup de risques de me tromper en prédisant que ces derniers joueront dans les années qui viennent un rôle essentiel au développement de l'administration électronique. »

Michel Sapin — Ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l'État. Ouverture de la deuxième journée du logiciel libre dans l'administration, le 15 novembre 2001.

Renaud Dutreil

« Et je crois que pour le développement de l'administration en ligne, les logiciels libres représentent une opportunité et un enjeu formidable. [...] Les technologies ouvertes sont pour nous une opportunité pour garantir cette interopérabilité, tout en préservant l'autonomie à laquelle les administrations sont naturellement attachées pour leurs choix stratégiques et techniques. »

Renaud Dutreil — Ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l'État. Les « Trophées du Libre », à Soissons, le 26 mai 2005.

Nokia Research Center

« Nokia reconnaît la valeur de la création de logiciel libre en collaboration avec d'autres. Un certain nombre de nos développeurs sont directement impliqués dans la création, l'amélioration, les essais, l'utilisation, et le support de logiciels libres. Actuellement, Nokia héberge, contribue à, et/ou commandite de multiples projets et initiatives libres. »

Nokia Research Center — http://www.opensource.nokia.com

Michel Vauzelle

« La Région est pour sa part de plus en plus active sur le sujet des logiciels libres [...] Et je souhaite continuer à favoriser les initiatives qui permettent de développer l'usage des logiciels libres dans les établissements, comme une contribution au respect de la propriété intellectuelle, mais également comme une éducation à la valeur des échanges non commerciaux et des aventures collectives. »

Michel Vauzelle — Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Inauguration du réseau informatique du Lycée Général et Technologique Louis Pasquet en Arles — Académie d'Aix-Marseille, le 10 juin 2004.

Général Brachet

« Le logiciel libre est un gage d'indépendance et de pérennité lié à la fois à l'esprit des communautés et à l'offre de services qui se structure aujourd'hui autour de ces logiciels (SSLL, SSII, industriels...). »

Général Brachet — Gendarmerie Nationale. Interview Linux Pratique n\up o 33 — janvier-février 2005.

Thierry Carcenac

« Parce que personne ne les contrôle, ni ne tire d'avantage financier direct à leur utilisation, ces logiciels respectent particulièrement bien les standards de l'internet tels que définis par l'IETF et le W3C. Par ailleurs, le caractère coopératif du développement permet des tests très nombreux et assure ainsi de la robustesse des logiciels produits. »

Thierry Carcenac — Député et Président du Conseil général du Tarn. « Pour une administration électronique citoyenne », Rapport sur la modernisation de l'Administration électronique, remis au Premier ministre, le 19 avril 2001.