Brochures libre Éducation

De April MediaWiki
Révision de 19 juillet 2010 à 07:58 par Kerviel (discussion | contributions) (Ressources supplémentaires)


Ambox warning red construction.png
/!\ Travail en cours /!\

Cette page présente du travail en cours de réalisation.

Si vous souhaitez participer, n'hésitez pas à laisser votre avis sur la page de discussion en suivant au mieux ces recommandations.

Education | Brochures libre Éducation


Une fois une version stabilisée du texte, il faut se rapprocher du groupe de travail Sensibilisation de l'April.

But du projet

Réaliser des brochures de sensibilisation au libre éducatif orientées vers :

  • les professeurs du premier et second degré
  • les parents d'élèves et leurs fédérations
  • les élèves (lycéens dans un premier temps)

Lisibles et synthétiques, elles présentent bien ce qu'est un logiciel libre et la nécessité d'utiliser de telles solutions, pour les établissements, les enseignants et les élèves.

Élaboration

Quelques ressources existantes

Brochure de l'académie de Versailles

Pour information, l'Académie de Versailles a édité cette plaquette (pdf)

Ça peut donner des idées, susciter des commentaires et actions, etc. :)

Voici une transcription en texte brut de son contenu (merci à Alexis).

Ressources du groupe de travail Sensibilisation

Beaucoup de pistes ici :

Les 10 raisons du service TIC Espagnol (traduite en français)

http://wiki.april.org/w/10RaisonsPourChoirLeLibreEducation

Ressources externes

La forme

N'oublions pas que parfois la forme tue le fond...

Proposition : il faudrait utiliser une palette de couleurs gaies. D'ailleurs, c'est l'occasion de travailler à nouveau sur la charte dont la palette de couleurs est plutôt restreinte : http://wiki.april.org/w/Charte_graphique

Brochure pour l'école

Livret destiné à être distribuée dans les établissements scolaires présentant l'intérêt du logiciel libre aussi bien pour les établissements que pour les enseignants, les élèves ou les parents (en tant que responsables de l'enfant et en tant que contribuables). L'intérêt de présenter à tous un même document qui cible tantôt les uns, tantôt les autres, est de faire prendre conscience à chacun du bénéfice pour l'ensemble de la société.

Titre : Education, logiciel libre, interopérabilité

Pourquoi ce livret ?

"Toutes les libertés dépendent de la liberté informatique, elle n'est pas plus importante que les autres libertés fondamentales mais, au fur et à mesure que les pratiques de la vie basculent sur l'ordinateur, on en aura besoin pour maintenir les autres libertés." Richard Stallman, Président de la FSF (Fondation pour le Logiciel Libre)

Sommaire

Définitions

Licence

Une licence (de logiciel ou de document) est un contrat par lequel le titulaire des droits d'auteur définit avec son cocontractant (vous), les conditions sous lesquelles vous pouvez l'utiliser, le diffuser ou le modifier.

Logiciel libre

Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont universellement autorisées sans contrepartie. Les droits correspondant à ces 4 libertés peuvent être simplement disponibles (comme pour les logiciels du domaine public) ou établis par une licence dite « libre » basée sur le droit d'auteur.

Standard ouvert

"On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérable et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en oeuvre" (loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique, Chapitre I - Article 4).

Interopérabilité

L'interopérabilité dans le domaine du logiciel est la possibilité pour tout programme (libre ou non) de communiquer avec d'autres sans que cette possibilité ne dépende de la volonté d'un tiers. Cette interopérabilité n'est permise que par l'usage de standards ouverts.

Le saviez-vous ?

Libre et domaine public sont deux choses différentes : le libre peut imposer des conditions, notamment l'application de la même licence aux oeuvres dérivées.

Les 4 libertés

  1. Liberté d'exécuter le logiciel, quelque soit l'usage.
  2. La liberté d'étudier le fonctionnement du programme - ce qui suppose l'accès au code source
  3. La liberté de redistribuer des copies - ce qui comprend la liberté de vendre des copies
  4. La liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations - ce qui suppose, là encore, l'accès au code source.

Un logiciel peut être qualifié de libre si l'utilisateur dispose de toutes ces libertés. C'est pourquoi l'on peut distribuer des copies du logiciel, modifié ou non, gratuitement ou moyennant le coût de distribution, à quiconque, où qu'il soit. Etre libre de faire cela signifie ne pas avoir à demander ou payer la permission de le faire. De manière analogue, il existe des ressources libres. Cela peut être des images, du son, des vidéos, des textes... qui sont distribués en garantissant les mêmes libertés ! Ainsi, il n'est pas farfelu d'imaginer faire étudier des documents distribuables aux élèves sans avoir à payer le droit de les photocopier. Ce livret par exemple est distribué sous licences libres, ce qui permet tout un chacun de le distribuer, l'imprimer, le modifier, le vendre... L'April demande simplement à être citée comme auteur du document original et que toute modification de ce document soit redistribué sous l'une de ces licences.

Le saviez-vous ?

Si la licence ne garantit pas l'ensemble de ces 4 libertés, alors l'oeuvre n'est pas libre.

Pourquoi passer au libre ?

Etablissements

Grâce aux libertés #0 et #2, les établissements scolaires peuvent procéder à l'installation de logiciels libres sur l'ensemble de leur parc informatique sans se soucier des coûts de licence des logiciels. Ils peuvent de plus distribuer des copies des logiciels aux enseignants et aux élèves, permettant ainsi à chacun de bénéficier des outils nécessaires à la poursuite de l'enseignement en-dehors de l'école (pour la réalisation des devoirs par exemple). La liberté #3 permettant à chacun de contribuer, il n'est pas rare que des logiciels libres soient disponibles en plusieurs langues comme le breton, le corse ou le catalan. En cela, le logiciel libre favorise la diversité culturelle et permet aux régions de les utiliser sans sacrifier leur identité culturelle.

Enseignants

Peut-être pensez-vous que les enseignants doivent se cantonner à l'instruction et que les logiciels utilisés ont peu d'influence sur la qualité de l'enseignement dispensé. Pourtant, les logiciels libres étant généralement pourvus d'une communauté fortement impliquée dans leur amélioration, ils permettent à chacun d'y participer. Les enseignants peuvent ainsi rapporter leurs usages des logiciels à leurs communautés et y exprimer leurs besoins ou propositions pour améliorer les outils pédagogiques.

Le saviez-vous ?

Etablissements et enseignants peuvent distribuer gratuitement à leurs élèves des copies des logiciels libres utilisés en cours.


Elèves

Dans le cadre de l'enseignement de l'informatique, les élèves peuvent étudier les programmes. Ainsi le logiciel est démystifié, leur donnant la chance de véritablement comprendre son fonctionnement. Auparavant formés à manipuler des logiciels fermés sans véritablement comprendre leur fonctionnement, les élèves peuvent porter un regard critique sur ces technologies. Ils peuvent ainsi s'affranchir de la logique de consommation dans laquelle l'École ne les place plus.

Parents

Les moyens financiers n'étant pas dilapidés dans de coûteuses licences d'utilisation des logiciels, c'est autant d'argent des parents qui peut réellement bénéficier aux collectivités. Cet argent peut par exemple être investi dans les outils pédagogiques eux-mêmes, en demandant aux entreprises régionales de les améliorer, renforçant ainsi le développement économique local.

Le saviez-vous ?

Le logiciel libre permet de lutter contre la fracture numérique puisqu'il n'induit pas de discrimination financière (pas d'achat de licence).


A propos de l'April

Pionnière du logiciel libre en France, l'April est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions. Elle veille aussi, dans l'ère numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'association est constituée de plus de 5 400 membres utilisateurs et producteurs de logiciels libres. De nombreuses entreprises, associations et organisations d'horizons très divers sont adhérentes à l'April et s'y retrouvent autour des valeurs du libre.

La mobilisation de ses bénévoles et de ses permanents en fait un partenaire privilégié et reconnu pour la promotion et la défense du libre.

Ressources supplémentaires

4ème de couverture

Les technologies de l'information prennent une part croissante dans notre quotidient, et dans l'enseignement. Si les enjeux de l'éducation ne font aucun doute, les enjeux liés à ces technologies restent méconnus.

Pourtant, ces enjeux ne sont pas qu'une question de technique mais ont une forte influence sur l'éducation et sur la société dans son ensemble. Ainsi se posent les questions du partage des connaissances et du contrôle des informations que l'on confie à nos ordinateurs.

Utiliser sans limite, étudier, modifier, distribuer... Tandis que certains créateurs de logiciels privent les utilisateur de leurs programmes de ces droits élémentaires, certains logiciels garantissent l'indépendance de leurs utilisateurs vis-à-vis de leurs créateurs, tout en encourageant le développement des connaissances, le partage et l'entre-aide. C'est le cas du navigateur web Firefox, de la suite bureautique OpenOffice ou encore du système d'exploitation GNU/Linux. C'est pourquoi on les appelle logiciels libres.

Voyez à l'intérieur comme ces valeurs sont en harmonie avec celles de l'Éducation...