Reunion du 18 juin 2020

De April MediaWiki


Le groupe de travail Sensibilisation[modifier]

Le groupe de travail Sensibilisation de l'April a pour vocation de proposer des outils de communication permettant de sensibiliser le public aux logiciels libres et aux formats ouverts.
Le groupe se réunit chaque 3ème jeudi du mois. D'autres réunions ponctuelles peuvent être organisées au cours de l'année.
Les réunions sont annoncées sur l'agenda de l'April, sur l'Agenda du Libre, ainsi que sur la liste de discussion du groupe (inscription publique).

Consulter tous les comptes-rendus des réunions.
Consulter les projets en cours.

Réunion de jeudi 18 juin 2020[modifier]

La réunion de jeudi 18 juin 2020 a eu lieu en visioconférence.

Personnes présentes :

  • Isabella (animatrice)
  • Didier
  • mohican
  • Jérôme

Accueil à 17 h 15. Début de la réunion à 17 h 30, fin de la réunion à 19 h 30.

Le pad utilisé pendant la réunion.

Métacartes « Numérique éthique » en pré-commande[modifier]

Notes[modifier]

  • Les métacartes sont un jeu de fiches contenant un essentiel sur un sujet. Elles sont connectées à une ressource en ligne via un QR code.
  • Le projet de métacartes Numérique éthique, soutenu par Animacoop.net, Framasoft et Gandi.net est actuellement en pré-commande :
    • L'April souhaite-t-elle soutenir le projet en faisant une pré-commande ?
  • Possible collaboration avec le groupe de travail Sensibilisation ?

À faire[modifier]

  • TODO : soumettre au CA l'achat des métacartes Numérique éthique en pré-commande <- fait, dans l'attente de recevoir les réponses des certains membres du CA
  • TODO : prise de contact avec les auteurs pour leur présenter nos actions, leur proposer d'échanger sur nos projets respectifs <- c'est noté

Alternatiba Rouen 2020[modifier]

Notes[modifier]

  • Comme en 2019, possibilité pour l'April de prendre le relai sur le stand de Libère ton ordi. Dates : vendredi 18/09 (17h-20h), samedi 19/09 (14h-20h) et dimanche 20/09 (12h-19h).
  • Cette année, il y aura aussi un lieu où proposer des ateliers

À faire[modifier]

  • TODO : appel à participation auprès des membres habitant en région

MAJ page wiki du projet Jeu du Gnou[modifier]

Notes[modifier]

  • Une maj de la page wiki du projet Jeu du Gnou est en cours. Objectif : rendre la page plus agréable, plus attrayante ; faciliter la recherche d'informations.
  • Toute remarque pour améliorer cette page bienvenue.

Passage en revue des amendements au quiz enjeux de l'informatique[modifier]

Notes[modifier]

  • Elsa a relu et proposé des modifications pour les questions déjà finalisées
  • Après discussion, quasiment toutes les contributions d'Elsa ont été intégrées.

Finalisation de nouvelles questions pour le projet quiz enjeux de l'informatique[modifier]

Notes[modifier]

  • On a complété les 4 premières nouvelles questions :

Question général sur le logiciel libre - niveau débutant[modifier]

Emma a développé un logiciel de coloriage en ligne et l'a mis à disposition sur le web. Elle a pris le soin d'accompagner le logiciel de son code source.
Cela est-il suffisant pour qu'Emma puisse affirmer que son logiciel est un logiciel libre ? Vrai/faux

Réponse : Faux. Le code source donne effectivement la possibilité technique de mettre en œuvre les libertés fondamentales des utilisateurs et utilisatrices, mais une licence spécifique (dite "licence libre") est aussi nécessaire pour que tout cela puisse être fait dans un cadre légal.

Question général sur le logiciel libre - niveau débutant[modifier]

Geoffroy a publié son logiciel de prise de notes vocale sous licence libre, c'est-à-dire une licence qui accorde les quatre libertés fondamentales - exécuter, étudier, modifier, partager - aux utilisateurs et utilisatrices. Geoffroy a prévu de rendre le code source disponible dans un deuxième temps, car il voudrait mieux écrire certaines parties.
Peut-on néanmoins déjà parler de logiciel libre ? Vrai/faux

Réponse : Faux. Si le code source n'est pas disponible, les personnes n'ont pas accès aux libertés fondamentales d'étudier et modifier le logiciel.

Question sur la liberté de modifier - niveau intermédiaire[modifier]

Une petite commune utilise un logiciel non libre de gestion de places dans le cimetière. Elle aurait besoin d'une fonctionnalité supplémentaire pour gérer l'historique des occupations.
Question : Comment la commune pourrait-elle s'y prendre ?
A : Demander à l'informaticienne salariée de la commune de faire les modifications
B : Passer un appel d'offre public adressé aux entreprises de développement informatique
C : Demander à l'éditeur du logiciel
D : Choisir un autre logiciel qui gère cette fonctionnalité (par exemple OpenCimetière)

Réponse : C ou D
C : sous réserve que l'éditeur accepte et juge rentable de faire cette modification et que la commune ait le budget correspondant.
D : sous réserve que les données présentes dans le logiciel non libre puissent être exportées dans un format exploitable.

Question sur la liberté de modifier - niveau débutant[modifier]

Jérôme, après avoir utilisé longtemps la suite Microsoft Office, est passé récemment à la suite LibreOffice. Il s'aperçoit qu'il ne peut plus ajouter une signature électronique à un document exporté en PDF.
Question : Parmi les options ci-dessous, lesquelles lui permettent de confirmer son choix ?
A : penser que LibreOffice est naze et abandonner sa liberté récemment conquise
B : faire confiance à la communauté des utilisateurs et des développeurs de LibreOffice pour signaler et résoudre le problème
C : ajouter une signature à un document ODT en attendant que l'anomalie soit corrigée

Réponses B et C.
Les utilisateurs sont partie prenante du processus de mise au point des logiciels libres. En effet, ils ont la possibilité de signaler des dysfonctionnements ainsi que de demander des améliorations. Même si un utilisateur n'a pas lui-même les compétences pour exercer sa liberté de modifier un logiciel, il peut déléguer cette tâche à un autre membre de la communauté.

À faire[modifier]

TODO : passer en revue les amendements proposés le lendemain de la réunion par Étienne et clache

Ressources[modifier]

Points forts, points de vigilance[modifier]

Voir le fonctionnement sur la page Les Points Forts et les Points de Vigilance

Points forts (+) :

  • On a envie de faire plus de réunions et notamment de se réunir dès la semaine prochaine
  • On a traité tous les nombreux points prévus dans l'ODJ
  • Isabella est toujours très dynamique
  • Isa est très contente des retours positifs sur la mise à jour de la page wiki
  • Isa note que pour tout doute sur une expression française, le site de l'académie française a une section "dire et ne pas dire" http://academie-francaise.fr/actualites/dire-ne-pas-dire-juin-2020
  • On est à nouveau 4 \o/

Points de vigilance/d'amélioration (-) :

  • On ne dit pas "en terme de" c'est un anglicisme "in term of" <- en français, c'est "au niveau de"
  • Ce serait bien de se voir irl aussi :-)

Réunions à venir[modifier]

La prochaine réunion du groupe de travail Sensibilisation aura lieu jeudi 25 juin 2020.
Pour les détails et vous inscrire, voir les pages d'annonce sur l'agenda de l'April et sur l'Agenda du Libre.
Les réunions sont également annoncées sur la liste de discussion du groupe du travail. L'inscription à cette liste est publique.