Réunion April/Entreprises novembre 2009

De April MediaWiki


La réunion April/Entreprises de rentrée a eu lieu le 6 novembre 2009 dans les locaux d'Acadore

La présentation est téléchargeable ici : http://wiki.april.org/images/a/af/20091106-reunion-entreprise.pdf

Les conférences éclairs[modifier]

Dotriver : solutions pour le poste de travail[modifier]

La présentation de François Aubriot est téléchargeable ici : http://wiki.april.org/images/b/b1/Dotriver_presentation_April091106.pdf

Xivo : facilite le déploiement de la VoIP[modifier]

Présentation de Sylvain Boily est accessible ici : http://wiki.april.org/images/0/06/Slide_april_v0.1.pdf

Questions :

  • Sous quelles licences ? Nous sommes pas favorables aux politiques de double licence. Xivo est publié en GPLv3 uniquement.
  • Est-ce que Xivo a été déployé chez des grands comptes ? Oui, quelques gros contrats comme La Poste, Groupama, Thales.

IL4P : pour des solutions de RFID et NFC libres[modifier]

I.L.4P. est une jeune entreprise spécialisée dans les technologies de communication de courte portée que sont la RFID et la NFC.

La RFID, qui signifie Radio Frequency IDentification est une technologie connue et exploitée depuis environ 15 ans. Elle consiste à utiliser des transpondeurs (également appelés tags) disposant d'un identifiant unique, lisibles par un lecteur RFID à courte portée.

Pour plus d'information sur l'RFID : http://fr.wikipedia.org/wiki/Radio-identification

Les applications courantes de la RFID de nos jours sont :

  • le controle d'accès payant ou non (ex: métro Navigo, barrière de parking

d'entreprise, pointeuse d'entreprise, etc.)

  • la traçabilité (étiquettes RFID sur des emballages de produits, sur des

palettes de marchandise, etc.)

  • le début de l'internet des objets avec la possiblité de créer une

interaction entre objets réels et monde virtuel.

La NFC, qui signifie Near Field Communication, est la continuité de la RFID, elle permet d'ailleurs de lire certains types de tags RFID mais s'étend également à la communication courte portée entre deux périphériques actifs. Pour plus d'information sur la NFC : http://fr.wikipedia.org/wiki/Communication_en_champ_proche

Des exemples d'application :

  • échange de données entre deux téléphones portables
  • association rapide d'un téléphone portable avec une oreillette sans fil
  • authentification sur PC avec son tag ou son téléphone portable

Pour information, nous arrivons à terme de la création d'un SDK libre (libnfc) et nous souhaitons réaliser un lecteur NFC/RFID libre d'ici la fin de l'année 2010.

C'est l'absence de solution libre dans ce domaine (RFID/NFC), qui a motivé Antoine Bourgeois a créer son entreprise en Avril 2009 qui embauche déjà un salarié (Romuald Conty) et prévoit une nouvelle embauche en 2010.

Linutop[modifier]

La présentation de Frédéric Baille est accessible ici :

Les questions :

  • Est-ce que ça marche avec VOIP ? Il n'y a pas de contre indication.
  • Est-ce que le wifi est supporté ? Oui, via un stick USB Wifi. Par contre, il y aura la stabilité du wiki, c'est à dire pas très bonne...
  • Est ce que le PXE est supporté ? Oui

Actualité de l'April[modifier]

Dans cette partie de la présentation, les actions HADOPI, les rendez vous avec l'executif ainsi que les dossiers européens ont été évoqués.

Voir la présentation

Les questions

  • Au niveau européen, existe-t-il une entité fédératrice ? Nous travaillons avec diverses organisations : la FFII, les associations nationales de promotion du libre, l'ECIS (un consortium mené par Sun, IBM... qui a poussé par exemple le cas Opéra), l'EOF, ...
  • Quel est le calendrier européen ? Malheureusement, nous n'avons pas beaucoup de visibilité. Le calendrier est très fluctuant.
  • Qu'en est-t-il de la création d'un intergroupe logiciel libre ? Alix devrait aller à Bruxelles dans les prochaines semaines mais ca risque d'être compliqué vu que le nombre d'intergroupe proposable est dépendant des poids des groupes.

Les dossiers April/Entreprises[modifier]

Trois dossiers sont en cours sur la partie entreprise. Ils sont détaillés dans la présentation.

Indicateurs du libre[modifier]

Les indicateurs sont une enquête de l'April sur ses adhérents entreprises. Elle aura un rythme annuel.

Un rapport d'étape a été présenté aux RMLL, il est disponible ici : http://2009.rmll.info/IMG/pdf/18-morlier-indicateureco.pdf

Questions :

  • Connaît-on la part d'emploi LL ? Parmi les réponses actuelles, ça représente entre 500 et 800 salariés. Maintenant, il y a plus de réponses de petites boîtes que de gros adhérents, à la clôture des indicateurs ce chiffre devrait être plus important.

Emploi et LL[modifier]

Les entreprises du libre ont du mal à trouver des compétences en Logiciel Libre. Une communication médiatique pourrait, en mettant en lumière le problème, rendre la tâche plus facile aux employeurs et utilisateurs du libre.

Questions et remarques

Cette proposition autour du logiciel libre et l'emploi a suscité de nombreux échanges concernant l'éducation, la formation, la formation professionnelle, la rémunération des développeurs... En voici les principales lignes.

  • Sociologie des sans emplois en informatique Portage SI : Le chômage des informaticiens touche surtout la classe d'âge au-dessus de 38-40 ans
  • Action en IUT en Région Parisienne Pascal Aubry : Lors d'un intervention dans un IUT, sur 35 personnes, 1 seule avait utilisé Linux. En cursus standard, le logiciel propriétaire est encore très majoritaire.
  • Décideurs et télécom Mathieu Padovani : Au niveau décideurs (lors du forum "IP convergence") pas un n'avait décidé d'utiliser du libre, la plupart étaient contre. Carole Jardon (Tarsus) : sur ce salon, l'historique fait que le visitorat est très axé propriétaire. Les télécoms sont très axés sur proprio en général.
  • politique plutôt que stratégique Patrice (Smile) : Non, le choix du LL n'est pas nécessairement "politique" pour un décideur informatique: si qualité et coût sont au rendez vous, le choix du libre est une décision purement rationnelle.
  • Nouveaux emplois Nicolas Barcet : combien de nouveaux emplois on représente ? Tangui : Les 70 entreprises qui ont répondu embauchent environ 800 personnes et tablent sur 27 % de croissance : Ca fait pour l'instant un peu plus de 200 personnes à embaucher.
  • Projet PLOSS autour de l'emploi Philippe : Une démarche a été entreprise auprès de Pôle emploi pour un cursus LL : plan de retour à l'emploi avec des formations accélérées, cursus très très courts pour Bac +2, +3, et +5 pour les diplômés qui sortent de l'Ecole. Payé par la région IDF. Un sondage PLOSS est envisagé pour connaître les perspectives de création de postes.
  • Retour d'une école informatique industrielle Romuald va souvent à son ancienne école d'informatique industrielle (Valenciennes...). Ils utilisent des options proprio parce qu'on leur offre la license... (Borland plutôt qu'Eclipse) Tangui : L'objectif de cet appel est de contrer ces éléments de "savoir lié" en partant de l'angle économique. L'argument porteur : "Vos étudiants sont moins compétents s'ils ignorent les technologies libres."
  • Le marché de l'éducation Frédéric Baille souligne que le marché de l'éducation est très peu rémunérateur et très fermé. Le coût de vente est tellement élevé pour ces marchés que ça ne vaut pas le coût. Raphaël fait part de son expérience avec 4 grandes écoles privées clientes. L'avantage du privé c'est que les DSI sont accessibles et il n'y a pas d'obligation de passer par des appels d'offres. Il y a donc moyen d'axer sur les usages. eNovance a réussi à toucher l'enseignement privé qui est beaucoup plus accessible. Enseignement agricole privé : 8000 établissements en France. On travaille avec le CNEAP, asso parents d'élèves enseignement catholique.
  • Où en est Ecole numérique rurale ? François : Beaucoup de sous dépensés en pure perte. Dotriver a riposté avec "Ecole numérique durable". On voit passer tous les jours des appels d'offres avec des cahiers de charges citant Windows... Gros chantier. Pour l'anecdote, Catherine Gabay a dit à l'AMIF (association maires IdF) : "il faut que les enfants sachent utiliser MSN." . Il faudrait entreprendre des actions de lobbying auprès des collectivités directement, auprès du B2I, etc...

Dans la même académie, guerre entre le CRDP et le Conseil général.

  • Licence pro orientée LL Pascal Uperto IUT Sénart Fontainebleau une licence pro LL (à ajouter à la liste du site de l'April)
  • De l'importance d'axer sur les aspects économiques Philippe : communication forte sur les indicateurs économiques va dans le bon sens. Patrice B : Appel d'offre ENT IdF exigeait du LL. Par rapport à la problématique de l'emploi, il y a un manque de bons informaticiens. Les écoles d'ingénieur les plus prestigieuses se désintéressent de l'informatique en général. Chez Smile, on est prêt à embaucher et à former en interne. Tangui : Encore faut-il que les candidats connaissent GNU/Linux ou ce qu'est un Logiciel libre !
  • Le problème de la rémunération Nicolas : En France, le travail de développement est très mal valorisé. 400-500 € pour une journée en France alors que le double en Belgique, UK, et tous les pays du Nord. Il faudra donner des exemples de parcours professionnels, valoriser les compétences techniques. Pascal Aubry : En France, pour gagner de l'argent on doit faire du management et quitter la technique.

Innovation[modifier]

Tarsus voudrait axer sa communication pré-salon autour d'une étude. L'April lui a proposé de travailler sur l'innovation en interrogeant des entreprises innovantes pour voir quelle place a le libre dans les technos qu'elles utilisent.

cf. slides.

Marchés publics[modifier]

Objectif : faire remonter l'infos sur discrimination des marchés. Plus de détail dans la présentation

Dotriver a tenté d'attaquer sans succès.

Sylvain souligne que dans les télécom c'est très courant (on veut de l'Alcatel tant).

Une parade possible : comme les institutions font appel à des consultant pour rédiger leurs marchés publics, c'est donc les consultants qu'il faut sensibiliser !

L'April pourrait faire un dossier pour documenter les apects légaux : le travail a commencé sur le wiki Marchés publics

L'actualité des structures amies et des adhérents[modifier]

PLOSS (Paris libre Open Source)[modifier]

Initié fin 2009, créant une synergie autour de libre en IDF.

La présentation de Patrice est ici : http://wiki.april.org/images/b/b6/PLOSS-APRIL-200911.pdf

Pour devenir membre, il faut : être basé à Paris, être coopté par 3 membres, participer aux réunions

  • Tangui : clusters régionaux importants
  • François (Dotriver) va faire un PLOSS Rhône-Alpes. La première réalisation : un événement le 1er-2 décembre, dans le cadre d'un salon

OWF[modifier]

Le Forum Mondial du Libre a été un vrai succès cette année, de nombreux thèmes abordés, plus de 1 200 visiteurs, ... Philippe a rappelé ces

La présentation de Philippe est téléchargeable ici : http://wiki.april.org/images/1/19/OWF_-_bilan-3-1.pdf

Salon Solutions Linux[modifier]

Le salon aura lieu les 16-18 mars dans le hall 1 de la Porte de Vesailles.

Appel à communications jusqu'au 11 novembre sur le site : 17 thèmes abordés.

Tables-rondes réservées aux exposants, organisées par un journaliste indépendant : télécom, mobilité, virtualisation... Ateliers, réservés aux exposants. 220 exposants, 65 associations

Le site permet de déposer des offres d'emploi, et un endroit spécifique y sera consacré.

Un salle pour une hack fest ou autre : cherche idées, à nous de définir

Espace innovation : Trouver un nom genre "village de l'innovation". Stand assez habillé et décoratif et pas a minima.

La partie formation sera payante pour les visiteurs.

Tarsus proposera une offre aux adhérents de l'April.

Fondations françaises pour projets libres[modifier]

Patrice Bertrand aimerait faire naitre des fondations de projets libres en France.

Les réalisations sont très importantes pour beaucoup de fondations américaines : Apache, Linux, Eclipse, FSF... (Mozilla : monoproduit)

Ca met en valeur la dimension mutualiste du LL. Elles vivent de dons en nature (sponsoring qui paient des informaticiens pour travailler sur un projet).

Pourquoi ?

Pour disposer d'un produit dont ils maîtrisent la technique et la gouvernance. En France on n'a pas grand chose en la matière. Beau combat pour l'April d'essayer de lancer ce genre de fondations. Ne se sent pas d'y aller tout seul

Tangui : C'est très complémentaire aux actions menée sur le mécénat.

Divers[modifier]

  • RMLL (Annaig)

25 000 € apportés par les sponsors, merci à tous Les prochaines ont aussi besoin de vous !

  • Catalibre (Jean Christophe)

Le groupe sensibilisation travaille sur un catalogue papier de logiciels libres pour toucher plus de gens lors d'événements grand public : Catalogue_Libre. Framasoft est dans la boucle.

  • Dans les SS2L, les intermissions au service du Logiciel Libre (Pascal Haté)

Ce serait bien d'avoir Bourse aux projets, un peu structurés. Cela représente plusieurs milliers de jours homme au sein de Devoteam.

Un projet a été monté par Loïc Dachary avec Wecena : http://www.wecena.com/

Etaient présents[modifier]

  • Raphael Ferreira, eNovance
  • Nicolas Marchal, eNovance
  • François Aubriot, Dotriver
  • Christophe Roux, AXUPTEAM
  • Carole Jardon, Tarsus
  • Nick Barcet, Canonical
  • Patrice Bertrand, DG Smile
  • Frédéric Baille, LinutopAJG
  • François Tigeot, Zefyris
  • Annaig Denis, Alliance libre
  • Christian Person, Portage SI
  • Pascal Aubry, Teclib
  • Sylvain Boily et Xavier Langlois, Proformatique
  • Jean-Christophe Becquet, Apitux
  • Mathieu Padovani, Tipicall
  • Benoît Mortier, Opensides
  • Romuald Conty, IL4P
  • Philippe Montargès, Alter Way
  • Marc Sallières, ALTIC
  • Vincent Calame, Exemole
  • Pascal Haté, Uperto