Local pour l'association

De April MediaWiki

Réflexions autour de la possibilité d'avoir un local permanent pour l'association[modifier]

Travail terminé et publié :-)

Cette page présente un contenu fini et publié en ligne.


Dans l'objectif d'un développement de l'association, il serait sans doute utile d'avoir un local à disposition en permanence. Cette problématique peut être aussi liée à celle d'avoir un ou plusieurs permanents.

Avoir un local, ou une pièce dans un local partagé, avec :

  • connexion Internet permanente
  • ordinateurs/tables/chaises pour plusieurs personnes
  • placards/armoires pour ranger des dossiers

Cela permettrait de pouvoir centraliser tout le matériel lié à l'association.

Cela permettrait à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun.

Cela permettrait d'avoir un lieu pour accueillir des étudiants stagiaires ou des personnes en CDD par exemple. Bien sûr la question de leur encadrement se pose. On ne peut prendre un stagiaire que si on est capables de l'encadrer correctement. Un stagiaire est là pour se former, pas pour bosser pour pas cher.

Le stagiaire n'est par rémunéré. Tout au plus, l'association peut lui rembourser des frais qui ne doit pas excéder 30 pourcents du SMIC. Le SMIC faisant 1035 EUR, l'étudiant peut ainsi percevoir au maximum environ 310 EUR. LionelAllorge

Il y a aussi des questions de responsabilité civile en jeu en cas d'accident. A vérifier... normalement prévues dans le cadre des conventions de stage...

Meme problématique pour l'accueil des membres, bénévoles, personnes extrieures (législation sur l'accueil du public : incendie, évacuations, etc.), etc.

Ce genre de questions légales mériterait d'etre examinées précisément avant de se lancer sur un local.

Par exemple le contrat de location devrait aussi préciser ce qui est du ressort de qui, si on "squatte" de l'espace dans une boite...

Idem pour l'utilisation de moyens de télécoms (détournements de droits, débits, etc)... convention à prévoir.

Ceci à un coût humain et un coût financier.

Au niveau financier, on a plusieurs possibilités:

  • louer un local rien que pour nous
  • voir avec une société du libre à qui on louerait de l'espace
  • voir côté des structures qui louent de l'espace pour des associations (type Maison des Metalos, CCIP...).

Ceci pourrait également faire cela avec l'AFUL ou d'autres structures ce qui réduirait les coûts.

Les collectivités territoriales donnent également parfois aux associations. La mairie de Paris le fait ainsi couramment.

Le coût financier peut être diminué en augmentant le coût humain (troc ou échange de services). Par exemple, à Toulouse, le CULTe a installé dans le local prêté par la mairie un réseau interne (machines et câblage) et permet aux autres associations d'utiliser ses machines et sa connexion ADSL. En échange, la mairie a financé et réalisé quelques travaux nécessaires dans la salle (et trop coûteux pour être assumés par le CULTe seul).

Le local ne pourra pas pas forcément être ouvert à tous en permanence (machines, ....). Donc, il faut voir qui gère les clés ou qui gère une liste de personnes habilitées à avoir les clés,... Cela veut dire aussi quelque part avoir des heures d'ouverture... Et l'association devra prendre une assurance pour le local.

Dans un premier temps, le local de l'association peut-être installé chez un particulier. Il serait peut-être possible de louer une pièce dans l'appartement de quelqu'un. LionelAllorge

Pour les machines, il y a plusieurs solutions raisonnables :

  • trouver de généreux donateurs
    • Je peux donner des PCs en pièces détachées. LionelAllorge
    • J'ai plein de composants à la con (vieilles cartes son, quelques cartes réseau, vieux lecteurs de CDrom, hub 10bT, etc. ) et des tas de cables...JeremieZimmermann
  • acheter des machines d'occasion (pas forcément très bon marché)
    • Il vaudrait mieux si possible se concentrer sur l'achat de graveurs et CDR pour innonder les gens de distros plus ou moins live?JeremieZimmermann
  • racheter à une entreprise ayant pas mal licencié du matériel déjà amorti (licenciement = machines dispos ; amorti = prix libre).
    • On devrait pouvoir négocier avec des entreprises pour éventuellement récupérer un vieux parc en échange d'une éradication complète, sécurisée, validée, des données dessus? voire contre un petit service info en échange? JeremieZimmermann
  • Contacter la Caisse des Depots et Consignations qui donnent ses vieux ordinateurs (des HP PII 300 Mhz). FredCouchet a envoyé le 20 avril un courrier postal à la personne responsable du don des machines.

Recherche sur des possibles locaux[modifier]

  • En sous location dans les locaux d'une société du libre:*
  • Entrouvert : est ok sur le principe. Locaux trop petit, la société peut éventuellement faire de la place pour ajouter une table pour deux personnes. Peu de place pour entreposer du matériel.
  • Gandi : contacté, pas de place disponible.
  • ACT Europe contacté
  • En location partagée avec d'autres structures :*
  • Fred a discuté rapidement avec Valérie Peugeot de Vecam. L'association cherche de nouveaux locaux et il serait envisageable de se mettre à plusieurs pour monter un dossier auprès de la mairie de Paris par exemple. On va organiser une réunion sur le sujet.
  • Denis Pansu a indiqué qu'il pourrait être possible de faire quelque chose à la Maison des Metallos, mais plus sous une forme d'incubation. On doit le rappeler pour savoir ce qu'il entend exactement par là
  • Thierry Delamare connait une boutique où il serait possible de faire de la sous location. Il va voir avec la personne qui l'occupe actuellement et nous rappelle.

C'est une boutique (métro La Fourche). Il y a deux pièces (environ 30 m²) et une cave (qui servait de salle machine il y a quelques annes). Connection Internet avec ip fixe (nerim). La boutique est occupée (pas tous les jours) par Bertrand (qui fait de la prestation de service, et ne se sert pas du local en tant que boutique) et Norbert pour ses divers projets. Norbert aimerait bien que cette boutique puisse vivre un jour en tant que boutique. Il y a de la place (en rangeant un peu le bordel) pour 2 personnes au rez de chausse (quand Norget et Bertrand sont présents). Plus la cave qui peut servir de salle de réunion temporaire, et de rangement. Le coût de la boutique est d'environ 5 000 (cinq mille ) par an. On n'a pas encore discut du prix qui nous serait demandé. Je dirais en premire approche : - pour un espace temporaire c'est pas super grand, mais c'est fonctionnel pour deux personnes au moins ;- mon avis ils demanderont pas cher pour notre présence; c'est dans Paris même si le quartier n'est pas terrible.

  • Contact pris avec Laurent Chemla, de la société brainstorm.fr. Brainstorm est localisé au 16 rue moreau, pas très loin de Gare de Lyon. Au niveau des locaux, il y a bien 60/70 m², une toute petite salle machine, une petite cour sympa, connection au Net via une ligne 2Mbs, wifi. Une partie des locaux sont occupés par une autre structure (deux personnes) mais celle-ci doit quitter les lieux bientôt. Laurent compte garder les locaux pour lui, et pensent prendre peut-être des colocataires. Mais rien n'est fixé. Laurent me propose d'installer pour le moment une table dans son bureau où on peut mettre deux personnes. Il y a aussi un peu de place dans une autre pièces. Je dirais en première approche : - pour un espace temporaire c'est pas mal, fonctionnel pour deux personnes au moins voir plus car il y a de l'espace non occupé, - en fonction des futurs projets de Laurent ça peut être un local sympa pour l'association.

adresse:

BRAINSTORM
16 rue Moreau
F-75012 PARIS
FRANCE
Tél : 	+33 (0)1 44 67 08 09
Métro: Gare de Lyon, Ledru-Rollin, ou Bastille
  • Autres pistes :*
  • La Maison des Sciences de l'Homme à Saint Denis pourrait peut-être nous héberger. Fred en a discuter rapidement lundi 5 à l'occasion d'une réunion. La proposition serait d'héberger l'association sur la plate-forme AST (Arts, Sciences, Technologies) sous la forme d'une convention à déterminer (pas de loyer en tout cas). La plate-forme sera inaugurée à la rentrée scolaire 2004. Fred doit contacter Jacques Rubenach, qui a déjà donné un accord de principe.
  • La Mairie de Paris a été contactée pour aider à monter un dossier de financement. Notre demande a été transmise au service en charge du budget.
  • La région Ile de France a été contactée pour aider à monter un dossier de financement. On doit nous recontacter
  • La ville d'Issy les Moulineaux va être contactée.
  • Les revues sur les logiciels libres ont souvent leurs bureaux dans Paris... LionelAllorge

Maison du libre :[modifier]

Après discussions avec plusieurs personnes sur le sujet d'un local, il semble que l'idée de bar / cybercafé ne soit pas une très bonne direction. Le côté convivial fait que l'on se retrouve vite avec des gens qui squattent les lieux sans rien apporter en retour.
Par contre, l'idée d'une librairie serait semble-t-il plus réaliste. Une maison du libre pourrait se composer principalement d'une librairie vendant des livres sur l'informatique libre voir les petits équipements électroniques type PDA + les Tshirts... Une telle structure permettrait également d'être rentable (éventuellement) et de fournir des salaires à certains membres. LionelAllorge

Pour ce qui est de la librairie, il pourrait être aussi intéressant de proposer des brochures "faites maisons" sur les thèmes du libre à petit prix : GNU, brevets logiciels, howto simples et guides d'installation. Ca pourrait être pas mal d'avoir un espace dédié à des install parties voire une aide régulière sur des soucis de configuration de logiciels libres, une sorte de hotline vivante du libre.
Pour ce qui est des PDA, devenir distributeur français du Zaurus (pour plus d'infos http://www.zaurusfr.org/) serait une première et pourrait attirrer des geeks adeptes du libre . Dans le genre il y a aussi le Yopy ( http://www.yopy.com ).

Materiel nécéssaire[modifier]

  • des pécés
      • une machine pourrait faire office office de tour de CDs et de serveur de stockage des isos de toutes les distribs/liveCDs qu'on serait ammené à diffuser...
      • une autre pourrait être "la machine de test", recevoir des bouts de matos exotiques pour tester leur support avec différentes distributions? servir à les tester en les installant? servir dans les salons, etc... pour mettre en valeur une distrib / un programme / la page d'inscription à l'asso ;) JeremieZimmermann
      • OdileBenassy fait don un P233
      • LionelAllorge donne deux PC et deux imprimantes à tester, qui seront déposés le 27 avril au local.
      • LionelAllorge prête un portable AMD K6 450MHz
      • La FSF France prête trois serveurs (dont un bi proc PIII 800) et deux onduleurs. Déposés au local le 23 avril.
  • Un tableau blanc
  • Une table
      • traiteaux + planche genre porte ?
        • Une planche de 150x90 et deux tréteaux ont été achetés et installés le 21 avril
      • table de jardin en plastic blanc moche et un peu nul mais pliable/transportable ?
      • vieux recyclage de quelque chose?
      • voir si on peut pas trouver du mobilier pas cher d'occasion ou dans les ventes aux enchères
  • Des chaises
  • Une imprimante laser
      • dont le toner serait pas cher
  • Des graveurs
      • pas forcément rapides... si possible tous supérieurs à 16/20x... 4 ou 5 en // et ça commencera à être sympa!
  • Un scanner
  • Une armoire
  • Un facturier
  • Ce que François Desarmenien possède en stock (penser à le relancer pour la convention)
      • Il aura peut-être des pécés d'entreprises mais ne sait pas quand... pas tout de suite.
      • D'ici-là il pourra peut-être nous prêter quelque chose. voire pour une convention de prêt de machines? Il recontactera Fred ou ne le recontacterons bientôt...
  • Un frigo pour le minibar ;)
      • Free as in Free Beer? =)
  • une poubelle


Matériel obtenu[modifier]

cf LocalAssociationMateriel

Stagiaires[modifier]

Il faut réfléchir à la possibilité de prendre en stage une personne dans un premier temps, pour se faire la main en quelque sorte (par exemple à partir de juin). Nous lui confierions quelques missions précises, correspondant à la fois à nos besoins et ses attentes en terme de stage. Plusieurs profils sont possibles : attaché(e) de presse, assistant(e)...

A définir en fonction de nos priorités et des stages existants à la période de l'année concernée.

Toute suggestion est la bienvenue