HistoriqueOriginesA1999

De April MediaWiki

Historique : des origines à 1999[modifier]

Note: Bocal : Surnom du laboratoire d'informatique de Paris VIII, où est née l'APRIL

1999[modifier]

  • Octobre 1999 : À l'occasion de « Science en Fête », tenue d'un stand à la Cité des Sciences les 23 et 24 octobre 1999.


  • Septembre 1999 :
        • Avec GCU et LinuxFr, nous organisons les 17 et 18 septembre 1998 des Journées Portes Ouvertes professionnelles et grand public à l'occasion du Linux Demo Day.


        • Nous organisons un nouveau pique-nique ouvert à tous le samedi 11 septembre 1999.
  • Juin 1999 :


  • Mai 1999 :
        • APRIL soutien Altern-B et l'Internet indépendant et non marchand
  • Mars 1999 : Un projet de directive européenne propose de mettre en place la brevetabilité des logiciels. Conférence, le dimanche 21 mars à la Cité des Sciences, sur les effets pervers pour l'informatique libre, l'innovation et la libre concurrence.


1998[modifier]

  • Décembre 1998 :
      • Élection du bureau de l'association :
  • Novembre 1998 :
      • pour la première fois, nous accueillons Richard Stallman en conférence, à l'université Paris 8 : http://www.april.org/actions/rms/10111998/. Assemblée générale de l'association, qui compte maintenant près de 70 adhérents. Merci beaucoup à l'Université pour le prêt d'une salle.
      • Création de la société Mandrake, qui deviendra plus tard membre de l'association
  • Eté 1998 : préparation d'exposition logiciel libre à la Cité des Sciences. APRIL propose à l'AFUL et à l'École Ouverte de l'Internet de s'associer à l'évènement.
  • Mai 1998 : Jérémie Nestel de la Cité des Sciences souhaite organiser une exposition thématique consacrée au logiciel libre. Organisation d'une démonstration pour convaincre ses supérieurs hiérarchiques de la viabilité de cette exposition.
  • Janvier 1998 : renouvellement des adhésions : 12 adhérents. Groupes de travail actifs : traduction de la philosophie GNU, conférence sur le logiciel libre, traduction du manuel de GNU EMACS, projet du web des projets du bocal, Projet de documentation du bocal, Mini conférences, Interviews (prochaine interview: Rémy Card), TP UNIX
  • Courant 1998: Gaël Duval crée linux-mandrake et la liste « libre ». Paul Mota mettra en place au bocal un des premiers miroirs de la distribution (si ce n'est le premier)

1997[modifier]

  • Novembre 1997 : interview de Marc Detienne mise en ligne. Une rubrique « Coin adhérents » est créé sur le site web. Participation à la création de la charte de frcal. Mini cours Unix (Make, Emacs). Assemblée générale.
  • Octobre 1997 : deux demandes d'adhésions : Yvette Butel et Jean Sébastien Nottez (les deux premiers adhérents non Bocal). Démissions de Alexandre Stojanovic et Ahmed Lemhajeb. Publication d'un article de Benjamin Drieu dans Fac Press Association, journal de l'université.
  • Septembre 1997 : interview de Loïc Dachary par Alain Forcioli (l'interview ne sera jamais publiée, Alain n'ayant pas fait la transcription). Un nouveau groupe de travail est créé par Alexandre Stojanovic : développement de jeux libres. Benjamin Drieu propose de prendre en charge un des projets de la Gnu Task List : réaliser un catalogue de logiciels libres.
  • Juillet 1997: mini conférences sur Perl et la programmation de CGI.
  • Juin 1997: Les traductions de la philosophie GNU avancent bien. La traduction du manuel Emacs avance doucement.
  • Mai 1997 : deux demandes d'adhésion : Lucile Fievet et Charlie Nestel. Démission de Ivan Panic. Un traducteur professionnel a accepté de traduire gratuitement pour nous la GNU GPL.
  • Avril 1997 : démission de Fabrice Bento. Les différents projets ont maintenant des coordinateurs identifiés : traduction du manuel Emacs et traduction de la philosophie GNU (Frédéric Nakhlé), projet de documentation du Bocal (Benjamin Drieu), mini cours Unix (Frédéric Couchet)... Une nouvelle demande d'adhésion.
  • Mars 1997 : réunion de présentation de l'association au Bocal (présentation générale du logiciel libre et plus spécifique sur l'association). Trois nouvelles adhésions : Yaby, Charles Meme Ntonga, Fabrice Cherod. Lancement du projet de traduction de manuel d'Emacs.
  • Février 1997 : deux nouvelles adhésions, Nicolas Stojanovic et Alexandre Stojanovic. Le serveur des projets du Bocal avance. Frédéric Nakhlé se renseigne concernant les traductions à prendre en charge. Choix du modèle des cartes de visite, Tony Bassette a en charge leur production. Le groupe « Traduction de la Philosophie GNU » a commencé ses traductions. La première a été faite par Benjamin Drieu. Rencontre avec Gilles Vignaux, secrétaire général de l'université. L'association disposera d'une salle dans l'université.

1996[modifier]

  • 28 décembre 1996 : le règlement intérieur est voté
  • 16 décembre 1996 : le domaine april.org existe
  • Décembre 1996 : premières discussions concernant la mise en place d'un site Web (qui sera hébergé dans un premier temps par Cédric Benharous), l'ouverture d'un compte bancaire, et les premiers projets. Un inventaire matériel est fait pour constituer le futur serveur de l'association. Réservation du domaine april.org (le domaine est payé par Jean-Pierre Forcioli, Merci beaucoup Jean-Pierre). Alain Forcioli prend contact avec Loïc Dachary (société CEIC) pour faire héberger le serveur (Merci beaucoup Loïc). Lancement des premiers projets: serveur de documentation du Bocal, conférence sur le libre, création d'un serveur regroupant les projets des étudiants, mini cours sur des logiciels libres, miroir de gnu.org, traduction de doc. Déclaration de l'association à la fac pour obtenir une salle de travail.
  • Octobre 1996 : diverses réunions pour établir les statuts et trouver un nom à l'association.
  • Septembre/octobre 1996 : les cinq étudiants commencent à discuter de la possible création d'une association d'étudiants qui aurait pour objet de s'assurer que le mode de fonctionnement ouvert du bocal] ne changerait pas suite à des décisions de l'administration. [Cédric Benharous en serait le président. Au fur et à mesure des discussions, comme ces cinq étudiants vont devoir bientot quitter la fac, et qu'il y a un manque à combler en France, ils décident de changer l'objet de l'association et de l'étendre ça à un concept plus large: promouvoir le logiciel libre en France. Bien sûr, avec au départ un noyau dur de personnes de Paris 8. Reste plus qu'à écrire les statuts et faire la déclaration de création de l'association (et lui trouver un nom), et changer de président parce que finalement c'est marrant d'etre président.
  • Été 1996 : une intrusion informatique importante a lieu à la fac. La police et la DST viennent. Des personnes de l'administration décident d'en profiter pour tenter de « remettre de l'ordre au bocal] » (alors que le piratage avait concerné un autre labo). [Frédéric Couchet ouvre sa gueule et avec quatres camarades décident, que pour avoir leur mot à dire, les étudiants devaient créer une association au Bocal (notons qu'il faut etre geek pour passer son été à la fac).

1990/1996[modifier]

  • Pendant plusieurs années, le bocal (le laboratoire informatique de l'université Paris 8 de Saint Denis) était administré par des étudiants avec l'aide de Christian Colère et Marcel Provost, avec des outils libres (l'accès au bocal était possible 24h/24). C'est là aussi où est né Mygale, un projet d'étudiant. Les membres fondateurs de l'association ont trainé leurs guètres au bocal et ont fait partie de cette équipe d'administrateurs. La philosophie sous jacente aux logiciels utilisés est venue suite à la rencontre avec Richard Stallman et avec Marc Detienne (qui dirigeait le laboratoire IRPS). Il développait un système d'exploitation nommé Vinci et il expliquait, pendant les nuits, le projet GNU, la GPL et la philosophie du LogicielLibre.

1991[modifier]

  • Richard Stallman donne une conférence au bocal

1989[modifier]

  • Loïc Dachary crée l'association GNA (GNA's Not Axis) afin de concevoir et diffuser du Logiciel Libre en France.