F comme Formats ouverts ou fermés

De April MediaWiki
Logo-sensibilisation.png Bienvenue sur une page Logo-sensibilisation.png
du groupe de travail Sensibilisation

Cette page fait partie du projet de document Le libre de A à Z.


Sommaire

Ambox warning red construction.png
/!\ Travail en cours /!\

Cette page présente un livret en cours de réalisation.

Si vous souhaitez participer, n'hésitez pas à laisser votre avis sur la page de discussion en suivant au mieux ces recommandations.


L'étymologie du mot « informatique » renvoie à « information », c'est à dire quelque chose qui doit informer, ou encore donner forme. Ce n'est donc pas un hasard si la notion de format joue un rôle majeur au sein de l'informatique, voire au delà.

En effet, lorsque vous communiquez avec vos amis, vous utilisez un langage, en l'occurrence le français, qui est un format de communication. Ce format peut être qualifié de ouvert, car tout un chacun peut l'apprendre — ouvrant ainsi le cercle de ceux qui vous comprennent — sans que rien ne l'en empêche, si ce n'est l'effort que cet apprentissage demande.

Aussi, au cours d'une discussion avec des personnes qui vous sont proches, vous pouvez faire référence à des éléments, un vocabulaire, qui à un sens précis uniquement pour vos proches. Par exemple lorsque vous faites de l'humour par connivence. Ce type de communication est réservée à un cercle fermé, et donc dans ce cas on peut qualifier votre format d'expression de fermé.

Dans le domaine informatique la même observation peut être faite. Les ordinateurs communiquent au travers de réseaux, de protocoles, de fichiers. Il en existe qui sont ouverts, c'est à dire que toute personne souhaitant interopérer avec le format peut le faire ; et il en existe de fermés. Cependant, là où il y a une grosse différence, c'est que contrairement au cas de vos conversations privées, ce n'est généralement pas vous qui choisissez la fermeture d'un format, et ce n'est pas vous qui profitez de cette fermeture. Dans le cas d'un format fermé, ce dernier est généralement mis au profit de l'éditeur qui en fait la promotion, pour tenir captive sa clientèle et ainsi garantir ses revenus.

Si vous diffusez des documents que seul un certain logiciel peut ouvrir correctement, alors vous exprimez, de manière plus ou moins explicite, qu'il faut impérativement utiliser ce logiciel pour vous lire. Cela est d'autant plus dommage alors qu'il existe des alternatives libres et gratuites équivalentes. Il y a seulement quelques années, il existait une certaine variété de logiciels dans le commerce afin de produire des documents bureautiques. Aujourd'hui, une partie d'entre eux a disparu et ouvrir les documents qui ont été enregistrés avec ces produits coute maintenant très cher, ou bien ils sont simplement perdus à jamais. Diffuser et conserver aujourd'hui vos productions (textes, vidéos, etc.) dans des formats fermés vous soumet au même risque, sans compter que des documents enregistrés par d'anciennes versions de certains logiciels, lorsqu'il sont lisibles, ne ressortent même pas correctement dans les dernières versions !

À l'avenir, on retrouvera de moins en moins des stocks de photo, ou de documents, conservés dans des boites au fond des greniers. Si vous souhaitez que vos documents survivent à l'ère du numérique, vous devriez être encouragés à en faire le maximum de copies possibles, sur des supports durables, et accessibles dans des formats ouverts.

Liens[modifier]

Voir aussi :