Exemple du logiciel Sigmah

De April MediaWiki


À relire par les développeurs de Sigmah

Sigmah est un logiciel libre de gestion de projets humanitaires. L'idée de son développement est née en aout 2008 lorsque trois ONG du monde l'humanitaire ont fait le constat qu'elles partageaient les mêmes problématiques dans la gestion de l'information : absence de logiciels adaptés au monde de l'humanitaire pour gérer leurs projets , usage immodéré et quasi exclusif des pièces jointes aux courriels pour le travail collaboratif avec tout ce que les limites que cela comportent (multiplication des versions et incapacité de connaître la bonne, en particulier la version finale envoyée aux bailleurs).

Une solution propriétaire existe mais elle est trop chère pour les ONG en question. Le développement d'une solution spécifique sous la forme d'un logiciel libre s'est donc imposée peu à peu. Le groupe de départ s'est peu à peu étoffé : neuf en juin 2009, 10 en décembre 2009, 11 en mai 2011. Ces ONG forment une « coopérative de pilotage » qui précise les besoins auxquels doit répondre le logiciel et qui oriente les développements.

L'animation et la coordination est assurée par l'association URD (Urgence Réhabilitation Développement), association créée en 1997 qui pour objectif l’amélioration des pratiques humanitaires.

Des financements ont été obtenus auprès des bailleurs traditionnels des ONG de l'humanitaire, en particulier auprès des fonds européens. Le financement du logiciel comprend trois volets :

  • développement du logiciel
  • structuration et extension de la communauté
  • formation et adaptation

Le logiciel est développé en Java avec les données enregistrées dans une base Mysql et en utilisant le Google Web Toolkit (GWT) pour ce qui est de l’élaboration de l’interface de saisie.

Sigmah a été lancé officiellement le 14 juin 2011. Sa version 1.1 est sortie le 25 novembre 2011.

Un des points auquel est particulièrement attaché l'équipe de Sigmah est celui de la gouvernance du projet : il est important que la coopérative de pilotage qui rassemble les différentes ONG humanitaires restent au cœur du dispositif. Sigmah ne désire pas passer immédiatement à une phase d'ouverture à une large communauté pour laisser le temps aux ONG de s'approprier complètement le logiciel et l'intégrer effectivement dans leurs pratiques.

Liens :[modifier]