Diversité Retrospective 2009

De April MediaWiki

Le groupe de travail Diversité de l'April a été initialement créé en 2008, mais a vu une perte d'activité presque complète pendant quelques mois. Le dernier trimestre de 2009 a été marqué par un regain d'activité du groupe de travail.

Ainsi, la première chose à faire a été de revoir ses objectifs et les résumer au moyen d'une charte. Cette dernière a été rédigée et regroupe également des règles indicatives de fonctionnement du groupe. Les objectifs de Diversité se sont vus élargis. Tout d'abord, ce groupe de travail se veut un observatoire interne à l'April. Ensuite, il s'agit d'un observatoire externe, autrement dit au niveau des entreprises de type sociétés de services en logiciel libre (SSLL), établissements d'enseignement supérieur en TIC, tant français qu'européens.

L'écriture de la charte a été l'occasion de légèrement modifier la terminologie des bénévoles impliqués au sein des groupes de travail de l'association : il s'agit de l'introduction de la position d' "animateur-trice" en lieu et place de celle de "responsable". Plusieurs ressources web ont été recensées dans un début de bibliographie disponible sur la page Articles du wiki du groupe de travail. Leur lecture est sujette à caution, notamment en ce qui concerne les méthodes d'estimation des statistiques citées ; cela rend la fiabilité de ces documents douteuse. Néanmoins, une idée générale s'en dégage : la proportion féminine dans le monde des logiciels libres est très basse, cette tendance étant stable dans le temps. Cette observation vient conforter des informations concernant la proportion de femmes au sein de l'April : environ 6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes. Tous ces éléments ont confirmé l'urgence de s'atteler à l'établissement d'un état des lieux complet de la situation. Pour ce faire, des tests objectifs et reproductibles doivent être écrits et réalisés ainsi qu'une méthodologie d'analyse statistique fiable et clair doit être trouvée. Toute la démarche sera évidemment rendue publique ainsi que les résultats qu'elle produira. Quelques détails ont déjà été énoncés et sont consultables sur la page wiki dédiée.

L'Ubuntu-party parisienne de novembre 2009 a été une occasion d'observer la proportion de femmes intéressées par un tel sujet. En effet, des statistiques globales du nombre de visiteurs ont comptabilisé 20% de femmes, ce qui constitue jusqu'à 10 fois plus que les proportions tragiques annoncées par certains articles. Ainsi, en parallèle de l'étude mentionnée plus haut, la reprise de l'écriture des "Recommandations de l'April pour la diversité dans la communauté du libre" se fera. Il s'agit d'indiquer aux différentes associations et groupes d'utilisateurs de logiciels libres des comportements à première vue anodins mais qui pourraient et sont perçus comme sexistes de la part de la gente féminine impliquée. Ces recommandations serviront ainsi à veiller et progressivement éliminer ces attitudes largement décriées comme très démotivantes. Un recensement des diversités au sein de l'April a été fait. Ses résultats en images peuvent être consultés sur cette page.

Il est évident que la diversité sexuelle n'est pas la seule à être prise en compte par l'activité du groupe. Ainsi, à moyen et long terme, la représentation des juniors et séniors sera étudiée. De même, l'orientation souvent technique et nécessitant des connaissances approfondies dans des domaines précis est susceptible de provoquer un recul et une perte d'intérêt de la part de personnes qui ne les possèdent pas. Dans ce cadre, le groupe souhaite réaliser un questionnaire visant à estimer la proportion de technophiles (dits "geeks") vs. "non-geeks" au sein de l'April. Il sera envoyé à tous les adhérents et ses résultats évidemment publiés.

La participation effective des membres de l'April dans l'activité du groupe de travail est très faible, ce qui peut expliquer la vitesse d'escargot à laquelle les choses avancent.