Discussion:Cahier economie/entreprise/innovation

De April MediaWiki
Les dangers décrits ci-dessus vont se généraliser de façon irrémédiable si l'informatique « en nuage » est laissée à la libre disposition des grands fournisseurs de services.

Attention dans les formulations : on ne peut pas prédire l'avenir. Reformuler peut-être en "Ces dangers menacent d'autant plus que l'information "en nuage"..." --Jtadeusz 26 décembre 2011 à 17:44 (CET) OK modifié Utilisateur:Galilea

Proposition : faire deux titres "Télévision connectée" et "cloud computing" de même hauteur que "Economie" par exemple --Jtadeusz 28 décembre 2011 à 15:55 (CET) OK modifié Utilisateur:Galilea

Malgré cette absence de définition, l'informatique en nuage est représentée par quelques exemples qui inspirent son développement :

  • Services
    • AWS (Amazon Web Services) et Google détiennent un quasi-monopole du marché de l'informatique en nuage en 2011 (technologie propriétaire[1])
    • cloud.com, rackspace, dell, hp etc. lancent des offres concurrentes à AWS en 2012 (technologie propriétaire[1])
    • nebula, heroku, etc. lancent des offres nouvelles considérées comme de l'informatique en nuage en 2012 (technologie propriétaire[1])
  • Technologies
    • OpenStack, CloudStack, oVirt, Ganeti etc. (libres[2])
    • vSphere, Hyper-V etc. (propriétaire)
  • 1,0, 1,1 et 1,2 les technologies propriétaires citées contiennent des portions plus ou moins importantes de logiciels libres. Mais, dans tout les cas, les parties propriétaires sont obligatoires pour faire fonctionner l'ensemble et ne peuvent être remplacées par une alternative libre.
  • publiées sous une licence libre au sens de la FSF ou de l'OSI