Charte de l'exposant

De April MediaWiki
(Redirigé depuis CharteExposant)



Ambox warning red construction.png
/!\ Travail en cours /!\

Cette page présente une charte en cours de réalisation.

Si vous souhaitez participer, n'hésitez pas à laisser votre avis sur la page de discussion en suivant au mieux ces recommandations.


La charte de l'exposant (brouillon en cours de finalisation sur la liste des membres)
Un exemple d'attitude peu accueillante. Tenir un stand est fatigant, engagez-vous pour un temps limité et prenez des pauses.
Autre exemple d'attitude peu accueillante, discuter entre Apriliens, c'est cool mais gardez un œil sur les visiteurs et donnez leur la priorité de votre attention.
Du bon et du mauvais. A gauche, geeker est le meilleur moyen de faire fuir les visiteurs, à droite, la qualité de l'échange est manifeste, l'Aprilien se tient au même niveau que son interlocuteur.
Certains se retrouvent au stand april et discutent durablement devant le stand, le rendant inaccessible. Veillez à ce que le stand puisse être visité (en demandant très gentiment au gens de se décaler). Avoir du monde autour du stand lui donne aussi de la vie.

(voir aussi le Guide de gestion du stand)

  • Éviter de jargonner tu devras

Tout le monde n'est pas informaticien. Tout le monde ne connaît pas le vocabulaire du mouvement du libre. Il faut donc s'exprimer de manière claire et en bon français. Les anglicismes (« kernel » pour noyau, « librairie » pour bibliothèque ou « window manager » pour gestionnaire de fenêtres) et les termes jargonneux (« killer les process », « downloader les tarballs » ou « resetter le charset ») sont donc à éviter.

  • Accueillant tu seras

L'exposant ne doit pas être scotché à son clavier à l'IRC ou lire son courriel. Il ne tourne pas le dos au public, n'empêche pas l'accès au stand et évite de montrer des xterm ou du code source à des néophytes. Au contraire il accueille les visiteurs, leur propose des renseignements et leur propose des tracts pour approfondir s'ils s'arrêtent quelques secondes sur le stand.


  • Au niveau de l'interlocuteur tu t'adapteras

L'exposant doit essayer de se mettre au niveau de son interlocuteur. Il tâchera d'être clair et très explicatif avec les débutants (en technique ou sur les concepts du libre). Il sera plus technique avec les utilisateurs plus avancés. Avoir un argumentaire construit et adapté à l'interlocuteur est un grand plus.

  • Du baratin tu n'useras pas

Si l'exposant ne maîtrise pas le sujet abordé par l'interlocuteur, il est inutile de tenter de l'abuser : cela se voit et fait mauvais genre. D'abord, il convient de se tourner vers les autres exposants, et si cela ne suffit pas, d'avouer sa méconnaissance du sujet et de fournir des pistes de recherche sur Internet (sites, listes, forums, etc.), et les coordonnées de contact de l'association si besoin.

  • Ton flot de paroles tu limiteras

Il est assez facile de se laisser emporter par les sujets qui nous passionnent, et ainsi de perdre rapidement l'interlocuteur. Il convient donc de s'exprimer à vitesse normale, et de respirer de temps en temps. D'autant plus que ça aide à construire son argumentation et son discours.

  • Toujours courtois tu seras

Il convient de saluer le visiteur et de lui parler poliment. Il ne faut jamais se mettre en colère et encore moins l'invectiver. N'oubliez pas que vous représentez l'association. Appelez en soutien un autre intervenant si besoin. A contrario, si vous voyez qu'un visiteur se comporte de manière agressive, n'hésitez pas à aider votre collègue qui passe un mauvais quart d'heure. Souvenez-vous également que certaines personnes provoquent volontairement leurs interlocuteurs.

  • L'association tu représenteras

Bien évidemment les personnes présentes sur le stand de l'association doivent être membres de l'association. Il est utile que le public puisse les identifier comme tels s'ils exercent une fonction dans l'association (administrateur, président, etc.). Avoir suffisamment de monde sur le stand permet d'éviter le syndrome du restaurant vide.

  • Les idées de l'association tu porteras

Les exposants doivent connaître les idées soutenues par l'association. Avoir lu les textes principaux de gnu.april.org est un gros plus. Les exposants veilleront à ne pas présenter leurs idées mais bien celles de l'association (attention au mélange des genres). De fait les pages web décrivant les idées de l'association doivent être disponibles et à jour.

  • Au choix des mots attention tu prêteras

Un certain vocabulaire est à proscrire pour les exposants ; cela comprend notamment les termes « open source » (logiciel libre), « propriété intellectuelle » (droit d'auteur ou brevets suivant les cas), « piratage/piraterie » (copie de logiciels ou contrefaçon suivant les cas), etc. De même Linux sera utilisé pour le noyau et GNU/Linux pour une distribution basée sur ce noyau. Il est souvent intéressant de mentionner les logiciels libres présents sur les autres plate-formes, libres ou propriétaires.

  • Tes notes à jour tu tiendras

Le responsable du stand doit bien évidemment tenir à jour la caisse et donc la liste des ventes, ainsi que le stock disponible. Les exposants notent aussi les contacts importants qu'ils ont pu avoir pour en informer l'association (notamment le conseil d'administration). Demander une carte de visite ou des coordonnées pour recontacter un interlocuteur important est une bonne pratique.

  • Ne pas tout savoir, tu accepteras

Le responsable du stand se verra confronté à toutes sortes de questions les plus diverses. S'il n'y a jamais de questions idiotes (si, si !), avoir toujours la super bonne réponse est parfois ardu. En cas de doute ou de « colle », l'important est de noter la question et son contact puis de le diriger vers les multiples vecteurs de communication de l'association : le très riche site web http://www.april.org/, le dynamique canal IRC, les nombreuses listes de diffusion de l'association, les emails des permanents, les emails du président ou du secrétaire ou du trésorier, etc.

  • À tout savoir, tu renonceras

Le responsable du stand ne doit pas être surpris de recevoir des questions complètement hors-sujet par rapport à l'association. C'est normal, vive la communication ! Et même si l'on a la réponse ou très envie d'y répondre, l'important est d'informer l'interlocuteur des activités de l'association.