Territoires et souveraineté à l’ère numérique - Sciences Po

De April MediaWiki
Révision datée du 23 décembre 2020 à 08:01 par Morandim (discussion | contributions) (Page créée avec « Catégorie:Transcriptions '''Titre :''' Territoires et souveraineté à l’ère numérique '''Intervenant·e·s :''' Dominique Boullier - Bernard Benhamou - Tariq... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Titre : Territoires et souveraineté à l’ère numérique

Intervenant·e·s : Dominique Boullier - Bernard Benhamou - Tariq Krim - Dominique Cardon - Florence

Lieu : Sciences Po, Chaire Digital, Gouvernance et Souveraineté de Sciences Po

Date : décembre 2020

Durée : 1 h 45 min 20

Visionner la vidéo

Licence de la transcription : Verbatim

Illustration :

NB : transcription réalisée par nos soins, fidèle aux propos des intervenant·e·s mais rendant le discours fluide.
Les positions exprimées sont celles des personnes qui interviennent et ne rejoignent pas nécessairement celles de l'April, qui ne sera en aucun cas tenue responsable de leurs propos.

Transcription MO

Description

La notion de « souveraineté numérique » a refait surface dans les discours des décideurs publics, non sans quelques malentendus. Les travaux de Dominique Boullier invitent à considérer avant tout les stratégies de territoire et de souveraineté des entreprises plateformes dont la puissance influence, voire menace, les souverainetés des États-nations. Sont-elles des multinationales ordinaires, des empires sans territoires, de purs effets de réseaux, ou le déploiement d’une suzeraineté généralisée qui fait des individus comme des États des obligés ? Dans tous les cas, face à ces défis de l’ère numérique, les États sont dans l’obligation de mettre à jour une nouvelle version de leur souveraineté.

Transcription

Florence : Merci beaucoup Pierre. Bienvenue à tous ce soir pour une nouvelle séance de notre cycle sur les territoires. La dernière fois nous avons parlé des questions qui sont suscitées par ce phénomène de fracture numérique dont on a beaucoup parlé depuis le début de la crise sanitaire.
Cette-fois-ci nous allons échanger autour du travail de Dominique Boullier qui rédige une étude sur la notion de territoire à l’ère numérique qui sera publiée par la chaire au début de l’année. Une fois de plus, et comme à l’accoutumée, je remercie bien évidemment nos partenaires Sopra Steria et la Caisse des dépôts qui nous accompagne maintenant depuis un an dans ces travaux sur le numérique. Sans plus attendre je laisse la parole à Dominique Cardon qui va modérer cette séance.

Dominique Cardon : Bonjour à toutes et tous. C’est un plaisir, dans le cadre de cette chaire, de modérer et d’organiser cette discussion qui va avoir lieu en plusieurs temps. Le premier temps va être d’entendre Dominique Boullier qui va nous présenter une réflexion précisément sur la relation entre le territoire et la souveraineté à l’ère du numérique.
À la suite de l’exposé, pendant une vingtaine de minutes, de Dominique de Boullier, je remercie chaleureusement Tariq Krim et Bernard Benhamou d’avoir accepté, d’une certaine manière, d’être les interlocuteurs de la réflexion que va initier Dominique Boullier et chacun pendant dix minutes va rebondir sur ce qu’aura présenté Dominique et à la suite une petite discussion entre nous. On essaiera de discuter avec vous, le public, donc je vous invite à utiliser sans modération les outils que nous offre Zoom pour cet échange et on terminera à 20 heures 45. Vous pouvez le faire par le module « converser », mais je vous invite à le faire principalement par le module « questions et réponses » qui vous permet de poser des questions que les animateurs et les conférenciers vont pouvoir voir afin de les adresser ensuite à nos intervenants.
Dominique Boullier est professeur de sociologie à Sciences Po, il est aussi linguiste, il est chercheur au centre d'études européennes et de politique comparée. Il a fait de multiples choses, il a été créateur et directeur d’entreprises, de laboratoires de recherche dans le domaine du numérique. Il est l’auteur d’un des principaux manuels de sociologie du numérique chez Armand Collin en 2019 qui en est à sa seconde édition. Il vient de publier – je fais comme Bernard Pivot, c’est formidable – un ouvrage important et original, qui fait de nombreuses propositions sur le réchauffement médiatique qui s’appelle Comment sortir de l’emprise des réseaux sociaux chez Le Passeur Éditeur. Dominique, tu as la parole. Je crois que tu as des slides à nous présenter. On va t’écouter pendant une vingtaine de minutes.

3’ 25

Dominique Boullier : Bonjour à tous. Merci Dominique.