Différences entre versions de « Soutien RMS »

De April MediaWiki
Aller à la navigationAller à la recherche
m (coquille)
(→‎00' MO : une petite virgule pour faciliter la lecture / bien séparer les deux propositions)
Ligne 14 : Ligne 14 :
  
 
Quand j'ai lancé le mouvement du Logiciel Libre il y a trente ans, c’était parce que l'utilisateur méritait le contrôle de son informatique et des programmes avec lesquels il faisait son informatique. Un  programme privateur sous le contrôle  de son développeur et pas sous le contrôle de ses utilisateurs était injuste. Mais il y a trente ans on ne pensait pas qu'un programme privateur pouvait être abusif ; ce fut un scandale les rares cas où quelqu’un a découvert tel fonctionnement ! Au moins les développeurs des programmes privateurs étaient honnêtes !
 
Quand j'ai lancé le mouvement du Logiciel Libre il y a trente ans, c’était parce que l'utilisateur méritait le contrôle de son informatique et des programmes avec lesquels il faisait son informatique. Un  programme privateur sous le contrôle  de son développeur et pas sous le contrôle de ses utilisateurs était injuste. Mais il y a trente ans on ne pensait pas qu'un programme privateur pouvait être abusif ; ce fut un scandale les rares cas où quelqu’un a découvert tel fonctionnement ! Au moins les développeurs des programmes privateurs étaient honnêtes !
Mais aujourd'hui tout a changé. Aujourd'hui les programmes privateurs font de l'informatique pour les pigeons  :  c'est devenu normal que le programme privateur contienne des fonctionnalités malveillantes pour espionner l'utilisateur, pour restreindre l’utilisateur avec des menottes numériques et des portes dérobées pour recevoir des commandes pour abuser l'utilisateur à distance.
+
Mais aujourd'hui tout a changé. Aujourd'hui les programmes privateurs font de l'informatique pour les pigeons  :  c'est devenu normal que le programme privateur contienne des fonctionnalités malveillantes pour espionner l'utilisateur, pour restreindre l’utilisateur avec des menottes numériques, et des portes dérobées pour recevoir des commandes pour abuser l'utilisateur à distance.
 
Pour ne pas être abusé par votre ordinateur, il faut que les programmes dans votre ordinateur soient libres, tous, que tous soient libres.  
 
Pour ne pas être abusé par votre ordinateur, il faut que les programmes dans votre ordinateur soient libres, tous, que tous soient libres.  
 
Si vous voulez promouvoir la liberté et les droits de l'Homme dans l'informatique, je vous propose d'adhérer à l'April, une organisation française qui défend et promeut les logiciels libres, très efficacement, avec de la force morale.
 
Si vous voulez promouvoir la liberté et les droits de l'Homme dans l'informatique, je vous propose d'adhérer à l'April, une organisation française qui défend et promeut les logiciels libres, très efficacement, avec de la force morale.

Version du 8 février 2014 à 14:39


Titre : Richard Stallman soutient l'April

Orateur : Richard Stallman

Date : 2014

Durée : 02 min 06

Lien vers la vidéo... pas définitif : [1]

00' MO

Quand j'ai lancé le mouvement du Logiciel Libre il y a trente ans, c’était parce que l'utilisateur méritait le contrôle de son informatique et des programmes avec lesquels il faisait son informatique. Un programme privateur sous le contrôle de son développeur et pas sous le contrôle de ses utilisateurs était injuste. Mais il y a trente ans on ne pensait pas qu'un programme privateur pouvait être abusif ; ce fut un scandale les rares cas où quelqu’un a découvert tel fonctionnement ! Au moins les développeurs des programmes privateurs étaient honnêtes ! Mais aujourd'hui tout a changé. Aujourd'hui les programmes privateurs font de l'informatique pour les pigeons : c'est devenu normal que le programme privateur contienne des fonctionnalités malveillantes pour espionner l'utilisateur, pour restreindre l’utilisateur avec des menottes numériques, et des portes dérobées pour recevoir des commandes pour abuser l'utilisateur à distance. Pour ne pas être abusé par votre ordinateur, il faut que les programmes dans votre ordinateur soient libres, tous, que tous soient libres. Si vous voulez promouvoir la liberté et les droits de l'Homme dans l'informatique, je vous propose d'adhérer à l'April, une organisation française qui défend et promeut les logiciels libres, très efficacement, avec de la force morale.