Libre à vous ! Radio Cause Commune - Transcription de l'émission du 2 avril 2019

De April MediaWiki
Révision datée du 3 avril 2019 à 10:27 par Apitux (discussion | contributions) (1’57 Pépites libres Écouter le podcast)


Titre : Émission Libre à vous ! diffusée mardi 2 avril 2019 sur radio Cause Commune

Intervenants : Jean-Christophe Becquet - Magali Garnero - Didier Clermonte - Romain Volpi - Étienne Gonnu - Frédéric Couchet

Lieu : Radio Cause Commune

Date : 2 avril 2019

Durée : 1 h 30 min

Écouter ou télécharger le podcast

Page des références utiles concernant cette émission

Licence de la transcription : Verbatim

Illustration :

NB : transcription réalisée par nos soins, fidèle aux propos des intervenant·e·s mais rendant le discours fluide.
Les positions exprimées sont celles des personnes qui interviennent et ne rejoignent pas nécessairement celles de l'April, qui ne sera en aucun cas tenue responsable de leurs propos.

Statut : Transcrit MO

Transcription

Voix off : Libre à vous !, l’émission pour comprendre et agir avec l’April, l’association de promotion et de défense du logiciel libre.


1’57 Pépites libres Écouter le podcast

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une ressource en opendata, c'est à dire une donnée produite par une administration ou une collectivité et mise à disposition des citoyens sous licence libre. RNE est l'acronyme de Répertoire National des Élus. Ce jeu de données fourni par les préfectures et les services du ministère de l'intérieur contient des informations sur les personnes titulaires d’un mandat électoral. On y trouve des informations comme le nom, le sexe, la date de naissance, la profession ainsi que les dates de début et de fin de mandat pour les différents étages du mille-feuille administratif : communes, départements, régions, État et Europe.

Cela peut paraître surprenant mais la mise à disposition sous licence libre de ces informations est en fait très récente. Elle date du mois de janvier 2019. Le collectif Regards Citoyens avait salué la publication fort attendue du Répertoire National des Élus tout en regrettant la fréquence de mise à jour, seulement trimestrielle alors que des élections partielles impactant les données ont lieu tout au long de l'année. On peut espérer que cela évolue avec le temps.

Le RNE est un fichier très utile pour l'action citoyenne. Par exemple, pendant les débats sur la directive droit d'auteur au Parlement européen, l'April appelait les personnes attachées à un réseau internet ouvert à contacter leurs représentants au Parlement européen. Et ce n'est pas parce que le résultat du vote nous déplaît qu'il faut arrêter d'agir, bien au contraire. Pour ma part, j'adresse chaque jour à un acteur local depuis 2010 un courrier de sensibilisation aux enjeux du logiciel libre. Pour mener à bien ce type d'action, une liste des élus s'avère très utile.

Un des critères pour mesurer la réussite d'une publication en opendata est ce qu'on appelle les réutilisations. C'est à dire des exemples d'usages du jeu de données pour un article, une infographie, ou une application. Le RNE publié sur le portail national data.gouv.fr a fait l'objet de plusieurs réutilisations. Par exemple, le site Polipart.fr permettre de retrouver en fonction de sa commune de résidence, les élus qui nous représentent. Un article du Dauphiné s'est appuyé sur le RNE pour montrer comment se répartissent nos élus par profession, par sexe ou par âge en fonction du type de mandat. Ce genre d'analyse n'est pas réservé à des experts. Un élève de troisième s'est servi du RNE pendant son stage chez Etalab pour réaliser avec des logiciels libres une analyse statistique sur nos élus.

Ces ressources en opendata améliorent la transparence de l'action publique, elles encouragent l'innovation et elles constituent un formidable support pédagogique. Par exemple, j'enseigne les systèmes d'information géographique, des logiciels qui permettent d'analyser des données inscrites sur un territoire. Il y a 10 ans, je n'avais pas d'autre choix que de faire mon cours sur les Parcs naturels des États-Unis, faute de données libres disponibles en local. Aujourd'hui, on trouve des données sur n'importe quelle commune ou région de France. Grâce aux licences libres, mes étudiants peuvent utiliser ces informations sans restriction dans leurs projets personnels ou professionnels. J'aimerais donc pour conclure inviter nos auditeurs à rechercher, à demander et à réutiliser des données en opendata en fonction de leurs centres d'intérêt. Le champ est très large, ça peut concerner la vie politique, l'économie, les transports mais aussi le patrimoine avec les bibliothèques et musées qui partagent de plus en plus leurs bases de connaissances en opendata, nouvelles pépites en perspective.


Pause musicale : par Candy Says.

Voix off : Cause Commune 93.1

18' 38 Bouge ton GULL Écouter le podcast

Pause musicale : par Candy Says.

Voix off : Cause Commune 93.1

1h Le libre fait sa comm'Écouter le podcast