Formats Ouverts

De April MediaWiki
Révision datée du 16 janvier 2011 à 13:36 par Lallorge (discussion | contributions) (déplacement sur une nouvelle page)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Ambox warning red construction.png
/!\ Travail en cours /!\

Cette page présente un argumentaire en cours de réalisation.

Si vous souhaitez participer, n'hésitez pas à laisser votre avis sur la page de discussion en suivant au mieux ces recommandations.


Le conflit des formats

(Voir aussi la page de Sensibilisation)

Introduction

Aujourd'hui, je reçois de nombreuses vidéos en différents formats (.avi, .mov, .wmv, .ram, .mpg, .asf, DVD...). Lire toutes ces vidéos est parfois un vrai défi. Pourquoi ? A cause du conflit des formats :

  • un conflit de liberté de choix technologique
  • un conflit éthique
  • un conflit pour l'avenir de nos données
  • un conflit économique
  • un conflit de sécurité

Liberté de choix technologique

Un format de fichier peut avoir l'air d'un « standard de fait », comme le .doc de Microsoft, simplement parce qu'on trouve Microsoft partout. Ou bien, il peut être un standard ouvert, partagé par différentes organisations, et surtout, dont les méthodes d'utilisation sont publiques. C'est le cas du HTML, le langage des pages web. On distingue en particulier les formats ouverts, qui peuvent devenir de véritables standards, et les formats fermés, ou propriétaires.
Si je diffuse des documents que seul un certain logiciel peut ouvrir correctement (.doc, .ppt, .qxp, .psp...), alors je suis en train d'exprimer, de manière plus ou moins explicite, qu'il faut utiliser ce logiciel pour me lire. Cela est d'autant plus dommage s'il existe des alternatives libres et gratuites équivalentes (même si utiliser de nouveaux outils demande toujours un apprentissage).

Un choix éthique

Il existe différentes institutions internationales (ISO, W3C, IETF...) pour la standardisation des formats et d'autres aspects des outils de communication informatique. Dans ces institutions, participent les mêmes entreprises (comme Microsoft, IBM, Sony...) qui passent leur temps à faire autre chose que ce qui est défini collectivement, afin de se rendre indispensables. A l'inverse, il existe tout un mouvement (Linux, le projet GNU, Mozilla, Apache...) qui développe des logiciels et définit des formats que tout un chacun peut utiliser librement. Il s'agit alors d'une approche volontairement tournée vers le partage de la connaissance et la fraternité dans les échanges.

Un choix pour l'avenir

Il y a seulement quelques années, il existait une certaine variété de logiciels dans le commerce afin de produire des documents bureautiques. Aujourd'hui, une partie d'entre eux a disparu et ouvrir les documents qui ont été enregistrés avec ces produits coûte maintenant très cher, ou bien ils sont simplement perdus. Diffuser et conserver aujourd'hui nos productions (textes, vidéos, etc.) dans des formats fermés nous soumet au même risque. D'autant que des documents enregistrés par d'anciennes versions de Word ne ressortent même pas correctement dans les dernières !

Un conflit économique

Si je reçois de nombreux documents, chacun dans un nouveau format propriétaire, je me retrouve devant 3 possibilités
ne pas avoir accès à tous ces documents ;
acheter autant de logiciels commerciaux ;
en cracker un certain nombre, avec les complications morales et juridiques que cela engendre.


Une question de sécurité

Il arrive régulièrement que des documents enregistrés dans des formats fermés contiennent des informations indésirables (confidentielles ou des virus), à l'insu de leur créateur. Un format ouvert garantie la transparence des documents.

Proposition

  • Au niveau de la diffusion*, il sera plus intéressant de réaliser des enregistrements de nos documents dans une plus grande diversité de formats, afin que ni les utilisateurs de cybercafés « tout-microsoft », ni les utilisateurs avertis ne soient exclus.
  • Au niveau de la conservation*, il conviendra, selon l'importance des documents à archiver, de rechercher des formats ouverts et de haute qualité. Pour les photos, les vidéos ou les audios, il existe même des formats sans perte, y compris parmi les formats compressés.
  • Au niveau de la production*, il sera intéressant de rechercher, pour chaque type de document, une sélection de logiciels libres capables de répondre à nos exigences de manière à faciliter l'échange de documents entre les « créateurs », plutôt que de multiplier les outils commerciaux et leurs formats spécifiques.


Tableau

_A compléter_

Un tableau commentant quelques formats courants et leurs alternatives libres.

_(Merci de n'indiquer que des informations dont vous avez la certitude, en cas de doute, mieux vaut laisser un "?".)_

type format ouvert Non Compressé / Compressé Sans Perte / Compressé Avec Pertes sans brevet actif commentaires
texte TXT OK NC OK pb encodages (ASCII, UTF, ISO8859-n...)
RTF OK NC OK pas vraiment standard, pas implémenté partout pareil si mise en forme complexe, mais largement implémenté dans les éditeurs des différentes plateformes
ODT OK CSP OK format ouvert de texte avec mise en forme, standard ISO/IEC 26300. Voir les différents formats liés à OpenOffice
DOC NON ? NON les différentes versions ne sont pas compatibles entre elles, ni avec l'éditeur de dernière génération
PDF OK ? OK format ouvert de texte avec mise en forme, dificilement éditable, c'est un format de partage pour fichier abouti (et impression), les versions 1.3 et 1.7 sont les standards ISO 19005 et ISO 32000. La définition du PDF reste la prérogative d'Adobe.
audio Vorbis OK CAP OK format ouvert de compression audio de la fondation Xiph.org, un peu meilleur que MP3, souvent confondu avec son conteneur habituel OGG
FLAC OK CSP OK format ouvert de compression audio sans perte
MPEG1 layer 3 (.mp3) OK CAP NON
image PNG OK CSP OK égal ou supérieur au GIF, mais pas animé
GIF OK CSP (après réduction éventuelle du nombre de couleurs) OK nombre de couleurs limité à 256, possibilité de personnaliser la palette, plus performant sur les aplats
JPEG (.jpg, .jpeg) OK CAP OUI taux de compression réglable, plus performant sur les dégradés (photos, etc.)
TIFF (.tif, .tiff) OK CSP ? généralement sans perte, mais extrêmement flexible
video MPEG2 OK CAP ?
MPEG4, Xvid OK CAP NON Les brevets ne sont pas valables en Europe, Xvid (qui est en GPL) ne paient pas la licence jusqu'en 2010
.mov, .qt, .wmv, .ram, DivX NON CAP ?
DV .dv OK CAP OK c'est un format semi-professionnel de fichier et de cassette vidéo
Theora OK CAP OK Format ouvert de compression video de la fondation Xiph.org
__conteneurs audio et video__ OGG, MKV, MKA, MKS OK sans objet OK conteneurs ouverts de la fondation Xiph.org
avi OK sans objet OK conteneur dont le format à été rendu public par Microsoft
archive zip, gzip, 7zip OK CSP OK
rar, ace NON CSP ?
diaporama s5 OK NC OK fichier xhtml-css-js permettant de réaliser des présentations page à page visibles sur un navigateur
PPT NON CAP NON sans commentaire
type . ? ? ?
type . ? ? ?


Notes

  • Les spécifications du format actuel du logiciel Microsoft Word (.doc) ont été révélées par Microsoft . Cependant ça ne suffit pas pour assurer l'interopérabilité du format sur la durée. Notamment cela ne permet pas de relire les anciens fichiers a ce format.

Liens