Droit à l'image et droit de l'image - Guide des auteurs des

De April MediaWiki
Révision datée du 2 août 2021 à 16:33 par Code élégant (discussion | contributions) (initialisation)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

[Catégorie:Transcriptions]]


Titre : Droit à l'image et droit de l'image - Guide des auteurs des

Intervenants :

Lieu : Entrée libre à Quimper août 2019

Date : 27-28-29 août 2019

Durée : 5 min 20

[1]

Licence de la transcription : Verbatim

Statut : En cours

Transcription

Vous êtes-vous déjà demandé comment télécharger et partager du contenu numérique en toute légalité ? Comment faire comprendre aux gens que vous voulez qu’ils réutilisent votre travail ? Les licences Creative commons peuvent vous aider pour les deux. Nous allons vous montrer comment. Notre monde regorge d’opportunités avec le numérique. Maintenant nous pouvons communiquer partager et travailler ensemble, en utilisant cet exceptionnel réseau de diffusion qu’est Internet. L’information et le contenu peuvent incroyablement bien circuler entre nous. Mais il est important de savoir que quand quelque chose est créé, une photo, un document, ou une chanson, il est automatiquement protégé par le droit d’auteur. Le droit d’auteur autorise les personnes à dire qui peut partager et réutiliser ses créations. Vous devez toujours obtenir la permission des gens avant de partager ou de réutiliser leurs créations même si elles sont publiées en ligne. Mais que faire si un auteur souhaite que tout le monde utilise ses œuvres sans être encore et encore harcelé de demandes ? C’est là que Creative commons peut aider. Creative commons fournit des licences librement utilisables. Vous pouvez placer une licence à votre travail : elle affectera votre droit d’auteur et rationalisera votre façon de donner des permissions. Zach a ici téléchargé une photo appelée CC-Kiwi qu’il voudraient utiliser dans son projet de science. Il peut le faire sans le demander avant à Kiri, la photographe, car elle a déjà donné la permission grâce à une licence Creative commons La licence de Kiri est juridiquement solide mais très simple à comprendre pour Zach. Elle dit au monde, Zach inclus, qu’on peut utiliser CC-Kiwi du moment qu’on la cite comme la photographe originelle. Il y a d’autres règles que Kiri aurait pu inclure. Les licences Creative commons sont composées de termes : vous pouvez les voir comme des règles, chacune ayant son propre symbole. Ceci est la paternité : il veut dire que Zach dois citer Kiri quand il publie son projet de science contenance sa photo. Ceci est « non-commercial » il signifie que personne d’autre que Kiri n’est autorisé à faire de l’argent avec CC-Kiwi. Tim veut imprimer la photo sur des t-shirts et les distribuer à ses amis : il peut le faire mais il ne doit pas les vendre. Ceci est « pas de modification » : il signifie que Kiri ne donne pas la permission de modifier sa photo. Kate peut utiliser CC-Kiwi sur son blog de graphiste mais elle doit demander à Kiri avant de retoucher ou modifier l’image. Ceci est « partage des conditions à l’identique » : cela signifie que les nouvelles créations qui utilisent CC-Kiwi doivent être sous la même licence. Jake a incorporé son propre remix de CC-Kiwi dans son installation vidéo. Mais il doit la partager sous les mêmes termes que ceux de Kiri. Chaque licence Creative commons donne la permission de partager et inclut la règle de paternité. Donc les personnes qui trouvent votre travail sous Creative commons sont automatiquement autorisés à le partager mais ils doivent vous attribuer l’œuvre s’ils le font. Les trois autres termes des licences sont facultatifs et vous pouvez choisir de les inclure, si besoin. Voici les six combinaisons qui font les licences Creative commons. Leurs différences portent sur le nombre de règles appliquées quand on utilise votre œuvre. La licence « Paternité » est la plus libre. La licence « Paternité, non commerciale, pas de modification » est celle qui apporte le moins de liberté. La licence  « Paternité » et la licence « Paternité, partage à l’identique » sont des licences libres, approuvées pour la culture libre. Ces trois licences restreignent l’usage commercial d’une œuvre et ces deux licences ne donnent pas la permission d’adapter ou de remixer. Ces deux licences oblige les nouvelles créations à être sous les mêmes termes de licence. Pour choisir et appliquer une de ces licences et voir les termes en détail, venez nous voir sur creativecommons.org. Vous pouvez aussi répondre à des questions pour déterminer quelle licence vous convient le mieux sur creativecommons.org/choose. Il y a de nombreuses manières de trouver du contenu d’autres personnes sous licence Creative commons sur Internet. Vous pouvez utiliser des moteurs de recherche en allant sur le site Creative commons. Pourquoi ne pas utiliser le site de Jamendo pour la musique, flickr pour les images ou digitalnz pour du contenu néo-zélandais ? Utiliser des licences Creative commons peut aider vos créations à atteindre de nouvelles personnes. Vous voudrez peut-être vous connecter avec d’autres dans le monde entier et améliorer un contenu. Ou peut-être voulez-vous simplement vous amuser en modifiant le travail de quelqu’un d’autre. Quelles que soient les raisons qui vous poussent à partager votre travail vous trouverez des scientifiques, des enseignants, des entreprises, et des organismes publics qui utilisent les licences Creative commons. En ouvrant simplement les permissions, imaginez tout ce que l’on peut faire : collaborer sur ce que nous avons en commun, être au courant des dernières décisions et trouver des solutions entre nous. Travaillons ensemble dans la confiance et la légalité, c’est bon de partager avec Creative commons,