Discussion:Synthèse informatique déloyale : Différence entre versions

De April MediaWiki
(Référence)
Ligne 4 : Ligne 4 :
  
 
TODO : ajouter les infos sur le watermarking (coupée de la synthèse DRM : Face au tollé suscité par ces méthodes, des méthodes plus discrètes ont été mises en place pour contrôler l'usage des œuvres dématérialisées. Parmi elles, la technique du traçage, encore appelée [http://fr.wikipedia.org/wiki/Tatouage_numérique  watermarking] ou tatouage numérique, qui associe un nom d'utilisateur à chaque copie de l'œuvre. Cette technique permet à des société tierces de suivre toutes les utilisations qui sont faites d'une œuvre, et ce, à l'insu des utilisateurs. )
 
TODO : ajouter les infos sur le watermarking (coupée de la synthèse DRM : Face au tollé suscité par ces méthodes, des méthodes plus discrètes ont été mises en place pour contrôler l'usage des œuvres dématérialisées. Parmi elles, la technique du traçage, encore appelée [http://fr.wikipedia.org/wiki/Tatouage_numérique  watermarking] ou tatouage numérique, qui associe un nom d'utilisateur à chaque copie de l'œuvre. Cette technique permet à des société tierces de suivre toutes les utilisations qui sont faites d'une œuvre, et ce, à l'insu des utilisateurs. )
 +
 +
TODO : parler du contrôle du contenu par la déportation de toute la diffusion, de l'architecture (exemple de googlebooks, on ne peut pas récupérer le livre)

Version du 21 juillet 2010 à 21:27

Référence

TODO : Ajouter la vidéo Trusted Computing, par LAFKON (il existe une version sous titrée en français)

TODO : ajouter les infos sur le watermarking (coupée de la synthèse DRM : Face au tollé suscité par ces méthodes, des méthodes plus discrètes ont été mises en place pour contrôler l'usage des œuvres dématérialisées. Parmi elles, la technique du traçage, encore appelée watermarking ou tatouage numérique, qui associe un nom d'utilisateur à chaque copie de l'œuvre. Cette technique permet à des société tierces de suivre toutes les utilisations qui sont faites d'une œuvre, et ce, à l'insu des utilisateurs. )

TODO : parler du contrôle du contenu par la déportation de toute la diffusion, de l'architecture (exemple de googlebooks, on ne peut pas récupérer le livre)