Discussion:Liste des catégories basées sur les usages associatifs

De April MediaWiki
Révision datée du 4 mai 2011 à 10:15 par Lcosty (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Sur le choix des logiciels à opérer, j'aurais tendance à penser que les logiciels qui ont été présentés dans la version tout public ne doivent pas être présentés à nouveau : on valorise ainsi le travail précédent en renvoyant les utilisateurs vers la 1ère version.


Avant de lister des logiciels, ne faudrait-il pas faire une typologie de besoins en fonction de familles d'associations.

Un des besoins semble être de pouvoir travailler et collaborer à distance. Ceci s'applique à de nombreuses fonctions des associations. Même lorsqu'une seule personne est responsable d'une tâche, comme la comptabilité, il est avantageux de pouvoir partager l'application avec des droits différents pour :

- La relève en cas d'absence,
- L'information des collègues, la présidence devant être informée de la situation de la trésorerie, par exemple, sans devoir poser la question à la trésorerie.


La gestion des adhérents peut comprendre notamment :

- Fiche d'adhésion qui peut être plus ou moins succincte selon son usage : annuaire ouvert, recherche de compétences pour répondre à des besoins, examens médicaux, etc.,
- Rôles dans l'association,
- Encaissement cotisation,
- Relance des cotisations,
- Préparation des assemblées,
- Historique des actions pour l'association ou des services reçus de l'association,

L'adhérent personne morale est différent de l'adhérent personne physique et peut exiger des procédures très différentes : proposition, commande, facture, encaissement. Le cas des adhérents mineurs peut être une contrainte pour certaines associations.

Relations avec les tiers Je constate que dans de nombreuses associations fonctionnant avec des bénévoles et sans local, les relations avec les tiers sont très désordonnées et l'association ne possède pas d'historique des contacts et des relations. A chaque changement d'équipe, tout est repris à zéro, chacun repartant à partir de ses réseaux personnels. Est-ce utopique de compter sur une application Web pour améliorer la situation ? Beaucoup de communications sont orales et ne donnent pas lieu à compte rendu. Peu de bénévoles ont la dextérité pour rédiger facilement des comptes rendus avec un clavier. L'usage de messageries personnelles ne simplifie pas un bon archivage des communications pour une exploitation facile ultérieure.

Adaptation des outils aux cas particuliers On s'aperçoit vite qu'il y a peu d'outils adaptés à un cas particulier. Il faut donc des applications paramétrables. Elles deviennent vite des monstres.

Parfois le paramétrage demande autant de temps que de refaire une application sur mesure avec des logiciels de bureautique : tableur ou base de données. Les résultats sont très différents, notamment en terme de sécurité et de besoins de formation, mais c'est souple, surtout tant que le concepteur de l'application est son principal utilisateur. Dès qu'il quitte, on abouti souvent à un changement d'outil et à tout reprendre à zéro.

Il faut aussi noter que dans de nombreuses associations, il n'y a pas de contraintes de productivité. Les bénévoles ne comptent pas leur temps. J'en connais qui préfèrent bavarder en collant des timbres sur des enveloppes que d'expédier des messages sans avoir le temps de bavarder.

A la réflexion, il semble qu'il y a au moins deux approches complémentaires :

- Partir de l'organisation des associations pour tenter de tirer des besoins génériques,
- Partir des logiciels pour en décrire les fonctions sous forme de tableaux et en tirer une adaptation à des familles d'association.


Paysage associatif en France :[modifier]

Q : Pour la première approche, existe-t-il de la littérature sur l'organisation de grandes familles d'association ?

R : Ce n'est pas complet mais ça donne les grandes Lignes :

http://cpca.asso.fr/spip.php?article1602&var_recherche=cl%C3%A9s


Pour la seconde, il faut partir des logiciels qui existent pour en effectuer une description synthétique à la mode des comparatifs des revues ou du CXP ([1]). Ceci qui pourrait conduire à recommander des perfectionnements ou à définir des spécifications de fonctions qui manquent.

--Jyroyer 29 avril 2011 à 23:19 (CEST)

Pourquoi écarter Mediawiki au profit de Dokuwiki alors que l'April a une bonne expérience avec Mediawiki ?

--Apitux 2 mai 2011 à 15:37 (CEST)