Discussion:Depliant : le logiciel libre, comment ça marche ? : Différence entre versions

De April MediaWiki
(Corrections à faire 10/02/2010)
(Corrections à faire 10/02/2010)
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
Il faudrait plutôt élaborer un plan qui mettrait en avant soit le modèle économique des logiciels libre (le problème, c'est qu'il y en a plusieurs), soit l'eXtrem Programing qui permet de raccourcir les cycles de mise à jour.
 
Il faudrait plutôt élaborer un plan qui mettrait en avant soit le modèle économique des logiciels libre (le problème, c'est qu'il y en a plusieurs), soit l'eXtrem Programing qui permet de raccourcir les cycles de mise à jour.
  
== Corrections à faire 10/02/2010==
+
== Corrections EXÉCUTÉE ==
  
 
  Voir pour remplacer les polices par des embarquées (Titilium est vectorisé d'office par scribus) afin de bénéficier de l'indexation du pdf.
 
  Voir pour remplacer les polices par des embarquées (Titilium est vectorisé d'office par scribus) afin de bénéficier de l'indexation du pdf.

Version du 24 février 2010 à 00:23

Sur le plan général de la présentation

Je ne vois pas bien, dans le plan qui est présenté, la différence entre ce qui se passe pour un logiciel libre et un logiciel propriétaire.

Il faudrait plutôt élaborer un plan qui mettrait en avant soit le modèle économique des logiciels libre (le problème, c'est qu'il y en a plusieurs), soit l'eXtrem Programing qui permet de raccourcir les cycles de mise à jour.

Corrections EXÉCUTÉE

Voir pour remplacer les polices par des embarquées (Titilium est vectorisé d'office par scribus) afin de bénéficier de l'indexation du pdf.
Nimbus en condensé : http://en.wikipedia.org/wiki/Nimbus_Sans_L
Voir aussi ici : http://wiki.april.org/w/Polices_de_caract%C3%A8res
Logiciel Libre (majuscule)
je crée un logiciel (et non je créeS)
une autre, un peu plus discutable :
le cycle d'améliorationS se poursuit : 
le singulier est possible si on prend amélioration comme un processus 
continu, mais le pluriel convient mieux à l'image des allers-retours

Remarques suite au courriel

Suite au courriel passé sur "liste-infos", voici les remarques envoyées :

Excellent. Répond à mon besoin.
Après la relecture du superbe catalogue, je suis à nouveau
impressionné par le résultat présenté pour ce dépliant: c'est
vraiment remarquable ! Bravo !!!
Quelques notes en espérant être utile:
* Page verso (serpentin)
1) "le logiciel libre" => "Le logiciel libre", la majuscule me
manque et ce de façon répétée partout où le titre est utilisé.
2) "Propositions d'améliorations" (colonne gauche) => "Propositions
d'améliorations." (le '.' est présent dans toutes les autres
phrases).
3) "disposant d'avantages supplémentaires", cela semble sous-
entendre que si on paie pas, on a pas tout et que c'est moins
bien, bref, un prétexte au désintérêt.
Suggestion: trouver un mot moins désenchanteur, exprimant
que le supplément est non logiciel, par exemple: service
=> "disposant de services supplémentaires"
4) flèche (colonne de gauche, en bas à gauche de "Tests par
les utilisateurs"), au début je me demandais si ça commençait
par là mais en fait ça finit par là ...
Suggestion: mettre une forme plus expressive sur le sens.
5) 'i' sur le cadre (colonne de droite), dans la version
couleur, il n'apparait pas.
6) absence de références: à l'April, à la licence, ...
* Page recto
1) "sa re-(césure)cette" (colonne gauche, en haut)
=> "sa(césure)recette" (?)
2) "sur internet en précisant" (pt 1)
=> "sur Internet en précisant"
3) "l'ensemble sur internet" (pt 2)
=> "l'ensemble sur Internet"
4) "Ils rapportent leurs découvertes en détail aux programmeurs" (pt 3)
=> "Ils rapportent leurs découvertes aux programmeurs"
(e "en détail" n'est pas utile au contexte ;*>)
5) "ils se sont fixée"  (pt 4)
=> "ils se sont fixés"
6) "forme désormais une communauté"
Le terme "communauté" est-il totalement admise ?
Suggestion: groupe
7) pied de page, colonne du milieu, le logo April est bien
mais la petite phrase dessus est illisible
=> faire le logo plus gros ?
8) pied de page, rappelle de la licence: ajouter les logos ?
9) pied de page, www.april.org => http://www.april.org
(peut-être moins design mais utile le http://)
10) "Pourquoi les informaticiens ... ?"
Autre raison qui mérite d'être citée: l'union fait la force,
mieux vaut avoir en partageant que rien avoir tout seul.
L'allusion peut être ajoutée de façon concise.
11) "libres sur : " => un demi-espace insécable avant un ':'
(vérifier si déjà présent)
12) "www.Framasoft.net" => "http://www.Framasoft.net"
(encore une fois, le http:// fait parti du format d'une url,
que l'on trouve ça joli ou pas ;*>)
13) un lien vers le catalogue des 25 LL par l'April ? ;*>
Voilà, je ré-itère mes félicitation et mon soutien. Encore bravo !
Belle initiative mais je trouve le serpentin assez chargé (ça ne me donne
pas envie de le lire du coup). D'autres avis ?


Bulles trop sombres, on dirait qu'il fait un cauchemar.


Je trouve que ce depliant est assez simpliste, peut-être même trompeur.
1. Il suppose l'utilisateur capable de formuler correctement ses besoins précis.
Ce n'est presque jamais le cas.
Il y a aussi une offre de logiciel libre, émanant des développeurs, sans répondre
à des besoins précis préalablement énoncés par des utilisateurs [non développeurs de ce logiciel libre].
J'aurais même tendance à penser que ça a toujours été le cas.
Par exemple, sur le noyau Linux, il n'y a pas eu (à ma connaissance) de besoin préalablement exprimé
par des utilisateurs non développeurs de ce noyau.
C'est également vrai pour GCC (au moins dans les dix dernières années).
C'est sans doute vrai d'OpenOffice, Abiword, MySQL et j'en passe.
2. Il élude la question centrale de la motivation, du professionalisme,
du financement du travail du développeur.
En particulier, il me parait essentiel de tordre le cou à l'idée fausse que les logiciels libres
sont toujours développés par des amateurs, ou des ingénieurs ou chercheurs sur leur temps libre.
Le dépliant devrait évoquer la question du financement du logiciel libre
(et le fait que sur la plupart des gros projets, la majorité des développeurs
sont des professionnels payés pour ça).
3. Il ne suggère pas suffisamment que des communautés d'utilisateurs
(au sens large, en particulier des ensembles d'entreprise) puissent contribuer au logiciel libre,
en particulier en le finançant d'une manière ou d'une autre (ou en y contribuant activement).
Pour ma part, je trouve horripilante l'idée (fausse) que le logiciel libre est développé par des amateurs,
ou des professionnels sur leur temps libre. Il est développé par des professionnels *payés* pour ça,
et c'est une idée essentielle à faire passer, car apparamment contre-intuitive
(économiquement, l'"externalité positive de réseau") que je ne vois pas dans ce dépliant.
J'ai une manière un peu provocante d'énoncer tout ça: l'espèce humaine est incapable de management,
et le logiciel libre est la bonne manière d'organiser l'emergence d'un
développement logiciel sans management fort.
Celà étant dit, un grand bravo à ceux qui ont travaillé sur le dépliant.
Même si je suis en désaccord avec une partie du message (et avec le fait
que le message central devrait être que le logiciel libre a une réalité et un sens économiques,
et que ce n'est pas une affaire d'amateurs barbus), je félicite ceux qui ont travaillé dessus.
Sur les logiciels que je développe (GCC MELT en particulier),
j'aurais aimé être capable de faire un dépliant aussi attractif,
mais je n'ai pas ce talent là.