Courrier de sensibilisation au logiciel libre

De April MediaWiki
Aller à la navigationAller à la recherche
The printable version is no longer supported and may have rendering errors. Please update your browser bookmarks and please use the default browser print function instead.
Logo-sensibilisation.png Bienvenue sur quelques éléments pour rédiger un courrier de sensibilisation au logiciel libre Logo-sensibilisation.png
du groupe de travail Sensibilisation


Note

Les parties en italique sont celles à adapter au contexte local (exemples d'utilisateurs de logiciels libres près de chez vous), au moment de l'envoi (annonce d'un événement) ou à l'interlocuteur.

Les parties en gras sont des mots ou des phrases clefs particulièrement importants qui peuvent être mis en évidence dans le courrier. Une personnalisation possible est de mettre en évidence seulement certains mots clefs en fonction de l'interlocuteur visé.

Introduction : pourquoi ce courrier

Je vous écris aujourd'hui dans le cadre de l'opération Un courrier de sensibilisation des acteurs locaux par jour lancée par APITUX le 1er janvier 2010. Il s'agit d'écrire chaque jour à un acteur du territoire pour lui exposer les enjeux du logiciel libre. Cette action vise les élus, les agents administratifs, les acteurs économiques, les militants associatifs et syndicaux, les journalistes, les enseignants et formateurs... À ce jour, 320 personnes dans les Alpes du sud ont reçu cette information sur le logiciel libre et ses enjeux.

Édition spéciale Candidats.fr régionales

Jusqu'au 21 mars, nous relayons l'initiative Candidats.fr de l'April à travers une édition spéciale élections régionales. Je vous invite donc, Madame, Monsieur XXX, après avoir pris connaissance des enjeux développés dans ce courrier à signer le Pacte du logiciel libre et à le retourner à : Association April - 40bis rue du Faubourg Poissonnière - 75010 Paris.

Édition spéciale pour les élus d'une communauté de communes en cours de migration

Vous avez souhaité pour mener à bien l'indispensable refonte du réseau informatique de XXX vous saisir de l'opportunité offerte par les logiciels libres. La mairie de YYY s'est proposée comme site pilote afin d'évaluer ces solutions. Vous nous avez sollicité pour réaliser un audit de l'existant sur la mairie de YYY et proposer une architecture informatique réplicable pour l'ensemble des mairies de la communauté de communes XXX. Ce projet s'accompagne d'une formation des personnels référents au sein de la collectivité et d'une sensibilisation de l'ensemble des élus aux enjeux des logiciels libres.

On ne fait pas que parler, on agit : venez nous rencontrer

Cette opération sera ponctuée par des rendez-vous réguliers pour permettre aux acteurs locaux de se rencontrer autour de la thématique du logiciel libre, des standards ouverts et de l'interopérabilité. Les prochains auront lieu le 17 mars 2011 à l'EOEP (Espace Ouvert d'Éducation Permanente) de Manoque puis le 1er avril à la Mairie de Forcalquier dans le cadre de la manifestation nationale Libre en fête avec l'association Linux-Alpes.

Que contient ce courrier

Ce courrier donne une définition précise du logiciel libre basée sur les quatre libertés fondamentales définies par la FSF. Nous abordons ensuite l'importance des licences de logiciels libres et leur mode de développement. Nous présentons les enjeux du logiciel libre selon trois points de vue : citoyen, stratégique, technique. Nous expliquons quelle économie peut se mettre en place autour du logiciel libre en rappelant notamment la différence entre logiciel libre et logiciel gratuit. Nous donnons enfin quelques références d'utilisateurs de logiciels libres, un aperçu des domaines d'applications couverts et un site web pour en savoir plus.

Les quatre libertés fondamentales du logiciel libre

Les libertés d'utiliser, de copier, d'étudier et de modifier les logiciels ainsi que de redistribuer les versions modifiées constituent l'essence même du logiciel libre. Un logiciel est libre si et seulement si sa licence garantit ces quatre libertés fondamentales :

  • la liberté d'utiliser le logiciel
  • la liberté de copier le logiciel
  • la liberté d'étudier le logiciel
  • la liberté de modifier et de redistribuer le logiciel

Les deux dernières libertés ne peuvent s'appliquer que si l'on a accès au code source qui est en quelque sorte la recette de fabrication du logiciel.

Des licences pour les logiciels libres

Un logiciel libre n'est pas un logiciel qui n'a pas de licence mais un logiciel dont la licence vous garantit certaines libertés. Les licences des logiciels libres servent à protéger ces libertés.

Un mode de développement original

Les logiciels libres sont réalisés par des communautés de développeurs, de traducteurs, de rédacteurs, de graphistes, bénévoles ou salariés. Les utilisateurs ne retiennent que les meilleures contributions dans un univers caractérisé par son abondance et sa diversité. Ce processus s'apparente aux lois de la « sélection darwinienne ».

Les enjeux citoyens

Les logiciels libres sont issus d'un mode de développement basé sur le partage des connaissances et l'échange de savoirs. Ils constituent un bien commun, accessible et réutilisable par tous.

Les enjeux stratégiques

Choisir le logiciel libre, c'est retrouver son indépendance et sa liberté de choix. C'est aussi garantir l'interopérabilité et la pérennité de ses données.

Les enjeux techniques

Grâce à leur mode de développement, les logiciels libres se distinguent par leur fiabilité et leur stabilité. L'accès au code source permet d'expertiser les logiciels libres afin d'offrir les meilleures garanties en termes de sécurité et de respect de la vie privée.

Libre et gratuit ?

On réduit souvent le logiciel libre à son caractère gratuit. C'est beaucoup plus que cela. Le développement d'un logiciel libre a un coût mais il est possible de mutualiser les investissements et ainsi ne payer l'effort de développement qu'une seule fois. Parce que tout le monde peut travailler avec, le logiciel libre favorise l'émergence d'un tissu économique local basé sur les services. Une partie de l'argent économisé sur l'achat des licences de logiciels propriétaires peut en effet être investie dans le conseil, la formation, l'appui technique pour une meilleure utilisation de l'outil informatique.

Ils utilisent des logiciels libres

Les logiciels libres sont aujourd'hui largement adoptés. Citons à titre d'exemple : la Gendarmerie nationale avec 80 000 postes équipés, le CEA, la NASA, PSA (Peugeot/Citroën), Le Monde diplomatique, Google, IBM, Hewlett-Packard ou plus proche de nous : la Communauté de communes de Forcalquier et les Mairies de Peipin, de Thorame-Basse et de Veynes.

Des logiciels libres pour chaque usage

On trouve des logiciels libres pour la bureautique, les bases de données, la retouche d'images et le multimédia mais aussi des applications métier pour les entreprises, les associations, les collectivités ; sans oublier l'éducation et le travail collaboratif. Ce sont également des logiciels libres qui équipent deux tiers des serveurs web de la planète.

Pour en savoir plus

APITUX se tient bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire. Vous pouvez également consulter notre site Apitux.org entièrement consacré aux enjeux du logiciel libre, aux standards ouverts et à l'interopérabilité sur lequel seront également publiées les dates de nos prochaines rencontres autour du logiciel libre : http://www.apitux.org/

Formule de politesse

Vous remerciant par avance pour l'intérêt que vous aurez bien voulu porter à ce courrier, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations.

Signature