Bénévalibre

De April MediaWiki
Révision de 30 mai 2019 à 11:38 par Lcosty (discussion | contributions) (Élements renvoyés à la V2 suite aux échanges)

Objet

La valorisation du bénévolat dans les structures associatives devient de plus en plus nécessaire. Elle permet par exemple de relativiser la proportion des subventions des collectivités ou de l’État le cas échéant. On peut parcourir aussi le guide du bénévolat [1] pour mesurer tous les avantages à valoriser et les méthodes pour le faire.

L'objet principal du projet est le développement d'un logiciel libre qui doit faciliter la gestion et la valorisation du bénévolat dans les associations. Il devra être accessible facilement, à la fois pour les associations et pour leurs bénévoles respectifs. Comme déjà évoqué précédemment, ce sont les très petites associations qui sont visées principalement par le développement de cet outil. Par ailleurs, la loi évolue et la création récente d'un compte d’engagement citoyen (CEC) au sein du Compte Personnel d’Activité (CPA) renforce l'intérêt de proposer des solutions. Par exemple, pour attester des déclarations liées à ces comptes, le guide du bénévolat souligne l’importance pour l’association de « désigner un valideur CEC parmi ses dirigeants bénévoles. Il peut s’agir du président, d’un membre du bureau ». Avec un outils tel Bénévalibre, la tâche est simplifiée (même si l’application ne se suffit évidemment pas à elle-même et que l’accompagnement et « l’animation » de l’outil sera primordial) pour ce responsable.

Si la version 1 de Bénévalibre sera très épurée dans ses fonctionnalités, veiller à ce que l’outil soit pensé pour être facilement interopérable à l’avenir avec les dispositifs de valorisation (CEC, VAE, etc.) relèvera de la responsabilité du comité de pilotage (voir plus loin). Sous réserve d’un travail partenarial avec France Bénévolat, un lien avec le passeport bénévole devra aussi être travaillé. Pour des raisons pratiques, le logiciel libre sera adapté directement pour les téléphones portables. Enfin, parce que la question de la monétarisation est sensible [2] , le collectif a arrêté la fonction de Bénévalibre au calcul de temps. Le choix de valoriser monétairement et, le cas échéant, la méthode de valorisation, reviendra aux associations utilisatrices.

Contexte du projet

Le bénévolat en France et sa valorisation

Les acteurs à l’initiative de ce projet sont convaincus que le bénévolat est un ciment de notre cohésion sociale à une époque où la peur de l’autre et les résurgences nauséabondes sectaires et racistes réapparaissent au grand jour.

De même, le bénévolat est la preuve vivante, et conséquente, que le don de soi peut exister dans une société libérale où tout devrait être régit par les lois du marché.

Ce phénomène est loin d’être anecdotique comme l’a montré la dernière étude [3] de Lionel Prouteau mise à jour sur le sujet. Selon cette étude <i|« Le taux de participation bénévole global (c’est-à-dire tous domaines d’activité confondus) estimé à partir de l’enquête est de 43 %. Un tel taux représenterait un peu moins de 22 millions de bénévoles de 18 ans et plus »./i>

Même si évaluer ce bénévolat prête parfois à critique, en particulier lorsqu’il s’agit de le « monétiser » , les acteurs de ce projet estiment qu’il est important d’outiller les associations pour qu’elles puissent appréhender l’importance du bénévolat en leur sein et montrer cette richesse à l’extérieur.


Genèse et étapes passées notables

Une consultation des têtes de réseaux d’éducation populaire sur le sujet de la valorisation du bénévolat dans leur réseau a été faite le 3 octobre 2016 à la Fondation pour le Progrès de l’homme [4] à l’initiative de l’association April et de l’association Framasoft. La conclusion globale peut être résumée par une conscience effective de l’importance de l’évaluation du bénévolat mais avec une réalité d’outils disparates et compliqués à faire converger.

Porteur du projet

Le Crajep Bourgogne-Franche-Comté [5]

Faire porter le projet par le Crajep Bourgogne-Franche-Comté, c’est profiter de ce « réseau de réseaux », en lien étroit avec des associations expertes (Framasoft, April) pour favoriser l’appropriation par les associations.

Partenaires

Partenaires financiers

Le Conseil Régional de Bourgogne-France-Comté a d’ores-et-déjà confirmé son intérêt pour le projet en le soutenant financièrement à hauteur de 10 000 €.

Un dossier [6] de demande d'aide financière a aussi été déposé auprès de la Fondation du Crédit Coopératif à la fin du mois de novembre 2018.

Partenaires opérationnels

Ainsi, pour l’April, c’est l’occasion de promouvoir, dans le cadre et avec l’appui de son groupe de travail Libre Association, un outil libre et utile pour les associations.

Pour Framasoft, c’est l’occasion d’étoffer encore les services libres et respectueux à destination des associations et de compléter, pourquoi pas, les outils proposés dans le cadre de C.H.A.T.O.N.S.

Pour CLISS XXI, société coopérative d’intérêt collectif pressentie pour le développement, Bénévalibre correspond bien aux projets habituellement développés.

Il convient de noter que le temps de coordination du projet sera essentiellement tripartite (Crajep, April et Framasoft) et majoritairement bénévole. Un temps salarié de coordination et/ou d’animation existera néanmoins pour l’April et Framasoft.

L’essentiel de l’argent servira à financer le temps de développement informatique.

Gestion du projet

Un Framaboard a été ouvert avec un Bénévalibre comme projet.

Tous les membres du copil recevront une invitation à se connecter.

Besoins entendus, exprimés ou « intuités » lors du copil du 30 janvier 2019

Liste des fonctionnalités issues de la tempête de cerveaux

- Questions autour de la faisabilité d'intégrer une liste de différents projets qui seraient paramétrables par l'association elle-même

- Identification par nom et prénom ou simple pseudo ? Même si ça perturbait les fédérations plus anciennes, les pratiques de Framasoft et de l’April ont montré que, au moins dans un premier temps, il faut permettre l’anonymat. A priori, étant donné les habitudes, les gens vont renseigner nom et prénom. On fait ce pari en tous cas, en particulier pour les éventuelles utilisation de ces temps pour le CEC.

- Intégrer la capacité de communiquer simplement de l'association au bénévole si possible via l’application (système de notifications).

- Ajouter les frais liés à l'action car cela assoit l'intérêt pour le bénévole et permet une synthèse annuelle pour la déduction de frais. Penser au déplacement Km (gérer les différents cas de puissance ?)

- Suggestion d’une grande classification des actions qui pourrait servir les fédérations (gouvernance, etc) mais à renvoyer en V2. Les données de la V1 permettront de faire des analyse et de produire une liste-synthèse plus pertinente issue de l'expérience.

- Nécessité d'accompagner les instances déployées pour l’éducation populaire du logiciel avec une charte et un « règlement intérieur » pour rappeler l’esprit. Ces éléments pourront aussi être dans le livret d’accompagnement

- Logique de décentralisation possible pour Bénévalibre sur la logiques des CHATONS1.

- Agrégats de données aux niveaux de l’association et niveau fédéral ; voire inter-instances à questionner

- Nécessité probable de notion de clôture d'exercice avec archivage (intangibilité) des taxons liés

- Édition pour autrui

- Nécessité d'éducation au bénévolat valorisé : le livret devra permettre d’apporter un élément de réponse. Le contenu de ce livret devra, outre sa forme papier à laquelle certains sont attachés, être trouvé sous forme de documentation en ligne au niveau du projet.

- Penser un « parcours » utilisateur, avec une progression de statut, et des tuyaux distillés au fur et à mesure de l'utilisation (comparable à discourse) Idem, fidéliser via des rappels, un peu comme dans discourse.

- Exposer une API publique

- Possibilité de déconnexion compte / donnée à questionner

- Générer des liasses pour une validation supplémentaire ou une attestation particulière

- Publication possible des actions sur mastodon

- La création d'une association sur une instance doit pouvoir être modérée a priori ou notifiée

- La création d'une (première ?) valorisation sur une asso doit pouvoir être modérée a priori ou notifiée

- Réfléchir à des mécanismes éventuels de réclamation (dans le cas d'une identité d'association usurpée)

- Réfléchir à des mécanismes éventuels de validation d'identification (en tant que bénévole je suis sûr de valoriser au bon endroit)

- Pour les gestionnaires d'associations : être capable de répondre efficacement à la question « qui et dans quel cadre, cette valorisation a été saisie ? »

- Donner la main sur la taxonomie aux instances (fédé), aux assos et aux bénévoles

- Possibilité d'édition en masse

- avoir des niveaux de « validation » de fiche en fonction des contraintes administratives à définir

- Avoir des statistiques et des graphiques

- Prévoir une gestion de possible spams

- Une action valorisée peut être ponctuelle ou sur une période de temps

- Systématiquement compter les choix de sélection pour présenter l’option la plus pertinente pour une personne donnée

- Peut être prévoir dès maintenant une date de sortie de v2 sur le même budget. Stratégiquement ça fait parler du projet.

- Quid d'un utilisateur sans compte ? Je serais assez pour qu'on ne soit pas forcé d'ouvrir un compte pour bénévaloriser.

- Penser au long terme et à l'adoption de l’outil, au delà des aspects purement techniques et logiciels. Rendre effective la mise en en relation des réseaux de réseaux, des utilisateurs et renforcer la communauté interassociative des communs.

Élements renvoyés à la V2 suite aux échanges

- prévoir la migration des données d'une instance à une autre

- abandon de frais (même si collectés dans la V1, pas de "rendu" de l'information à l'utilisateur pour l'instant

- Rendre Bénévalibre installable le plus facilement possible (en facilitant les procédures mais aussi en formalisant un tutoriel)

Le livret d'accompagnement du logiciel

C'est là https://wiki.april.org/Benevalibre-livret

Compte d'engagement citoyen (CEC), Compte Personnel d'activité (CPA)

Article Association Mode d'Emploi présentant le mécanisme global : http://bourgogne-franche-comte.crajep.org/wp-content/uploads/2019/02/Le-compte-engagement-citoyen-article-AME-fev-2016.pdf

Pour se connecter à son compte : https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-prive/html/#/connexion

Éléments de cadrage du projet

Note organisation April pour le projet

Le pilotage du projet est assuré par le Crajep Bourgogne-Franche-Comté : suite au CA de l'April fin 2018, un temps d'appui salarié en la personne d'Isabella a été validé avec la nécessité de préciser les champs d'intervention : - les prochaines actions listées ci-dessus précisent une partie de ces champs - Isabella participe à la préparation des réunions du comité de pilotage et y participe. Elle appuie administrativement sur les points relevant uniquement de l'April. Elle appuie la communication à destination du public de l'April et complète la formalisation telle cette page Wiki.

Le logo Bénévalibre (png, jpg et source svg) est accessible via le site du Crajep de Bourgogne-Franche-Comté via l'adresse ci-après. http://bourgogne-franche-comte.crajep.org/wp-content/uploads/2019/02/Benevalibre-V2-png-jpg-svg.zip