14. NVDAKey. : Différence entre versions

De April MediaWiki
(ajout de la catégorie)
(14.6.2 Thunderbird.)
Ligne 96 : Ligne 96 :
  
 
Retour au sommaire : [[NVDA : tutoriel]]
 
Retour au sommaire : [[NVDA : tutoriel]]
 
[[Catégorie:Accessibilité]]
 

Version du 27 mai 2010 à 12:21

14.1 Présentation.

Cet outil permet de mettre sur une clé USB des logiciels portables, c’est-à-dire utilisables sur n’importe quel ordinateur sans que celui-ci contienne ces applications. Ces logiciels peuvent être une revue d’écran accompagnée d’une synthèse vocale (indispensable pour les non-voyants), une messagerie, un navigateur sur le Web, un traitement de texte, etc.

14.2 Téléchargement.

Sur la page d’accueil du site NVDA.FR, on valide sur le lien : NVDAKey. Sur la nouvelle page, on valide sur le lien : NVDAKey.exe. Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre, on tabule pour aller valider sur le bouton « enregistrer le fichier ». Alt+Tab place dans la boîte de dialogue « enregistrement ». On mémorise bien le nom du fichier et son dossier de destination avant de valider sur le bouton « enregistrer ».

14.3 Installation.

On met une clé USB sur laquelle on doit avoir 300 MO disponibles et dont on mémorise la lettre du port. A l’aide d’un explorateur (Poste de Travail ou Explorateur Windows), on recherche Le fichier téléchargé qui s’appelle NVDAKey.exe. On valide sur son nom. La boîte de dialogue « avertissement de sécurité » s’ouvre et on tabule pour aller valider sur le bouton « exécuter ». La boîte de dialogue d’auto-extraction des fichiers s’ouvre. Le premier item donne le chemin du dossier dans le quel les fichiers seront placés. S’il ne convient pas, on tabule et on valide (NVDA annonce « bouton… » sans autre précision.) La boîte de dialogue (rechercher un dossier » s’ouvre, on fait deux fois Maj+Tab pour accéder à l’arborescence dans laquelle on recherche l’unité qui contient la clé USB. On tabule pour aller valider sur le bouton « ok ». On se retrouve dans la boîte de dialogue précédente. Tab place sur le bouton « extraire » et on valide. La durée d’extraction des fichiers est assez longue. NVDA annonce son évolution irrégulière en donnant le pourcentage d’extraction Celle-ci est terminée lorsqu’on se retrouve dans l’explorateur, sur le nom du fichier NVDAKey.exe..

14.4 Lancement de NVDAKey.

On allume l’ordinateur et on attend le lancement complet de Windows. On met en place la clé USB contenant NVDAKey (son nom est « bureau portable »). Au bout d’une petite dizaine de secondes, on appuie sur la touche Entrée, la synthèse Espeak est activée, on se trouve en présence de la boîte de dialogue « bienvenue dans NVDA » : elle donne des informations sur l’utilisation de NVDA et contient la case à cocher « afficher ce dialogue au démarrage de NVDA » qui est cochée par défaut, on tabule pour aller valider sur le bouton « accepter ». Remarque : on peut remplacer la synthèse Espeak par la synthèse Éloquence (voir le paragraphe 12.3.) On se trouve alors dans le bureau de NVDAKey. Remarque : dans le cas où l’appui sur la touche Entrée ne lancerait pas NVDA, on peut effectuer les actions suivantes :

  • on réactive NVDA de l’ordinateur avec le raccourci Ctrl+Alt+N ;
  • on lance l’application Poste de Travail pour aller se placer sur le fichier « bureau_portable.exe » contenu dans la clé USB dont le nom est « bureau portable » ;
  • on désactive NVDA de l’ordinateur avec le raccourci Inser+Q ;
  • On appuie sur la touche Entrée et on se trouve dans la boîte de dialogue « bienvenue dans NVDA » ou en présence du bureau de NVDAKey si on a décoché la case qui fait apparaître cette boîte de dialogue à chaque lancement de NVDA.

14.5 Présentation du bureau de NVDAKey.

Au lancement de NVDAKey, on se trouve dans une boîte de dialogue contenant :

  • une zone de liste de cinq éléments : Bureautique, Internet, Multimédia, NVDA et Utilitaires ;
  • les boutons « valider » (raccourci Alt+V) et « quitter » (raccourci Alt+Q.)

La validation sur l’un des éléments de la liste ouvre une nouvelle boîte de dialogue contenant une liste d’applications, le bouton « valider » (raccourci Alt+V) qui permet de lancer l’application sélectionnée dans la liste et le bouton « retour » (raccourci Alt+R) qui fait revenir à la boîte de dialogue primaire. Les applications proposées sont :

  • Bloc-notes pour Bureautique ;
  • « Mozilla Firefox », « Mozilla Thunderbird », « Filezilla – transfert de fichiers par FTP » et « Skype – téléphonez par Internet » pour Internet ;
  • « RadioSure – écoutez vos radios favorites », « VLC – lecteur multimédia », « Cdex », « InfraRecorder – gravure de CDS » et « Juice – lecteur de podcasts » pour Multimédia ;
  • « Guide de l’utilisateur de NVDA », « Les principales commandes de NVDA », « Installer NVDA 2009.1 sur votre ordinateur » »Site officiel de NVDA » et « Site francophone de NVDA » pour NVDA ;
  • « Ccleaner – nettoyage du PC », « Recuva – récupération de fichiers effacés », « ClamWin - antivirus portable », « Invite de commandes » et « Defraggler – défragmenteur de disque » pour Utilitaires.

14.6 Importation pour certaines applications ouvertes à partir de la clé USB.

14.6.1 Firefox.

L’application Firefox est présente sur l’ordinateur et l’exportation des marque-pages enregistrés a été effectuée. L’application Firefox est lancée à partir de NVDAKey. Ctrl+Maj+B active la commande « organiser les marque-pages » du menu (marque-pages.) Alt+I ouvre le menu « importation et sauvegarde ». Avec Flb on sélectionne la commande « importer au format HTML… » et on valide. La boîte de dialogue « assistant d’importation » s’ouvre ; le premier item propose le bouton radio « à partir d’un fichier HTML » coché par défaut. On tabule pour aller valider sur le bouton « suivant ». L’item proposé est « nom du fichier » ; Maj+Tab fait accéder à la liste des dossiers et fichiers de l’ordinateur dans laquelle on recherche le fichier « bookmarks.html ». On tabule pour aller valider sur le bouton « ouvrir ». On se retrouve dans la fenêtre « organiser les marque-pages » que l’on referme avec Alt+F4.

14.6.2 Thunderbird.

A Si l’application Thunderbird n’est pas présente sur l’ordinateur. a) Création du compte. Au lancement de l’application, la boîte de dialogue « assistant de création de compte » s’ouvre. Après une longue présentation sonorisée de cet assistant, une liste de quatre boutons radio est proposée. « Compte courrier électronique » est sélectionné par défaut. Tab place sur le bouton « suivant » et on valide. On se trouve sur la zone d'édition « votre nom » et on tape ce que l'on souhaite voir apparaître comme nom de l'expéditeur lors de l'envoi d'un courrier. Tab place sur la zone d'édition « adresse de courrier » et on tape son adresse E-Mail. Deux appuis sur Tab placent sur le bouton « suivant » et on valide. On doit choisir le bouton radio correspondant au nom du serveur de réception. On garde « POP » qui est proposé. Tab place sur la zone d'édition « nom du serveur » que l'on tape [on le retrouve dans la boîte de dialogue « compte » du menu (outils) dans Outlook Express]. Tab place sur la case à cocher « utiliser la boîte globale (stocker les messages dans dossiers locaux) » que l'on garde cochée. Tab place sur la zone d'édition « nom du serveur » : on tape celui du serveur sortant. Deux appuis sur Tab placent sur le bouton « suivant » et on valide. Les deux premiers items de la nouvelle fenêtre sont les noms de l'utilisateur entrant et sortant qui sont déjà inscrits. On tabule pour aller valider sur le bouton « suivant ». Le premier item de la nouvelle fenêtre est « nom du compte » qui est déjà inscrit ; on tabule pour aller valider sur le bouton « suivant ». Dans la nouvelle fenêtre, on trouve la case à cocher « télécharger les messages maintenant » qui est cochée par défaut. On tabule pour aller valider sur le bouton « terminer ». On se trouve en présence d’une zone d’édition où l’on tape son mot de passe. Tab place sur la case à cocher « utiliser le gestionnaire de mots de passe pour retenir ce mot de passe » que l’on coche pour ne pas l’avoir à retaper à chaque utilisation de la messagerie. Tab place sur le bouton « ok » et on valide. L'application est présente à l'écran avec le message « courrier entrant ». Important : si le fournisseur d'accès à Internet de l'ordinateur sur le quel on se trouve est différent de celui qu'on utilise, il faudra modifier le nom du serveur sortant dans la boîte de dialogue « paramètres des comptes » du menu (outils.) b) Importation. Alt, O, I ouvre la boîte de dialogue « importation » du menu (outils.) Le premier item est une liste de trois boutons radio : carnet d'adresses, courrier et paramètres. Après avoir choisi l'un de ces boutons radio, Tab place sur le bouton « suivant » et on valide. Dans la nouvelle fenêtre, deux appuis sur Tab font accéder à la liste « importer » où on choisit l'application à partir de laquelle l'importation doit se faire. Deux appuis sur Tab placent sur le bouton « suivant » et on valide. L'importation se fait sans sonorisation : Inser+Flh permet de savoir que l'on se trouve sur le bouton « terminer » et on valide. On se retrouve dans l'application. On recommence la même opération avec les deux autres boutons radio (l’importation des courriers a demandé 40 minutes.) B Si l’application Thunderbird est utilisée sur l’ordinateur. Il faut faire un copier-coller du contenu du dossier xxx.default dont le chemin est, pour Windows XP : c:\documents and settings\nom utilisateur\application data\thunderbird\profiles\xxx.default et pour Windows Vista ou Windows 7 : c:\user\nom utilisateur\appdata\roaming\thunderbird\profiles\xxx.default dans le dossier dont le chemin est : g\apps\thunderbirdportable\data\profile dans ce cas, g est le nom de l’unité sur laquelle est placée la clé USB.) La copie peut durer une dizaine de minutes. L’application est alors prête à l’emploi.

Retour au sommaire : NVDA : tutoriel