Liste de connaissances ou compétences regroupées par domaine

De April MediaWiki.

Education | Enseignement_de_l'informatique | Liste de connaissances ou compétences regroupées par domaine


Cette page est destinée à recevoir la liste des connaissances/compétences que nous voudrions voir enseignées à l'école primaire et secondaire. Voir Programme_d'informatique_élémentaire

NB : La structuration est une proposition. D'autres propositions peuvent être envisagées. Le débat est ouvert.

Attention, l'emploi dans cette page du terme « compétence » ne doit en aucune manière être vu comme une acceptation de la phraséologie officielle autour du B2I ou autre « socle de compétences ». La répétition du terme dans cette page n'est dû qu'au fait que ce travail est issue d'une réflexion préliminaire dont les auteurs voulait voir si et comment il serait possible de faire du B2I un cheval de Troie de l'enseignement de l'informatique au collège. À la réflexion, il apparait que cette approche offre bien plus de risques (notamment celui de laisser penser que la sus-dite phraséologie est acceptable) que de bénéfices pour la diffusion des valeurs de partage, de culture et d'émancipation qui sont l'apanage des logiciels libres contre les logiciels privateurs.

Il n'en reste pas moins que l'approche proposée ici et qui consiste à partir de l'analyse systématique d'un usage donné de tel ou tel programme informatique (ici le courrier électronique, choisi tout autant du fait de sa large base d'utilisateurs que du fait qu'il est le déclencheur d'une cascade d'autres usages tout aussi répandu) pour faire apparaître les connaissances indispensables à la maîtrise raisonnée de cet usage peut présenter une approche intéressante pour aboutir, in fine, à la définition d'un référentiel de connaissances informatiques.

Sommaire

[modifier] Le courrier électronique

[modifier] Faire face aux problèmes liés à l'encodage

Il n'est pas rare de recevoir des messages électroniques présentant des erreurs relatives à l'encodage des caractères : courriers en UTF-8 annoncé par les headers en iso-8859-1 et donc mal affichés par le MUA, surcodage défectueux du corps ou du sujet, … Les utilisateurs restent souvent démunis face à ces problèmes alors qu'il leur est facile, au moins pour les charsets, de régler manuellement leur logiciel pour obtenir un affichage normal.

[modifier] Compétences

  • Je sais quels réglages de mon logiciel de courrier électronique je dois modifier pour lire correctement les caractères accentués quand je reçois un courriel dans lesquels ceux-ci sont remplacés par des caractères anormaux.
  • [ détail ] Dans le même cas de figure, je ne trouve plus ces caractères bizarres, je peux expliquer exactement la situation et je sais exactement quel réglage précis faire pour avoir un affichage correct.

[modifier] Compétences normalisées

  • être familiarisé avec les principaux réglages des logiciels de courrier électronique
  • savoir ce qu'est l'encodage d'un fichier
  • connaître le mot "Unicode" et savoir à quoi cet encodage est bon
  • connaître le mot "Latin-1" et savoir à quoi cet encodage est bon
  • connaître le mot "ASCII" et savoir à quoi cet encodage est bon
  • modifier l'encodage de lecture d'un courrier électronique

[modifier] Gérer les pièces jointes

L'utilisateur doit transmettre des informations par courrier électronique.

  • il sait quels formats de données sont adéquats pour transmettre ces données (il n'envoie par exemple pas un mail de trois lignes dans une pièce jointe au format traitement de texte - je peux fournir des exemples)
  • il sait que certains formats risquent de poser des problèmes d'interopérabilité.

L'utilisateur reçoit un courrier électronique avec une pièce jointe qu'il n'arrive pas à ouvrir :

  • le fichier n'a pas d'extension et le système refuse de faire autre chose que de demander à l'utilisateur ce qu'il doit faire de ce fichier,
  • l'extension du fichier est fautive (un document PDF est envoyé avec une extension .doc),
  • l'extension est contredite par le Content-Type,
  • l'extension est bonne mais le Content-Type est application/stream,

L'utilisateur doit retransmettre (forwarder) un message électronique, éventuellement avec des pièces jointes.

  • Je sais quel format de données est le mieux adapté pour transmettre des informations textuelles : message électronique simple, pièce jointe dans un format bureautique, au format HTML
  • Je connais les principes de la netiquette et je n'envoie de message au format HTML que si c'est la solution vraiment la plus adaptée
  • Je sais que mes correspondants ne possèdent pas forcément les mêmes logiciels que moi, ou pas dans la même version, et je sais donc choisir les formats de mes données qui garantissent la plus grande interopérabilité
  • Je connais les différents mécanismes qui commandent à l'ouverture automatique des pièces jointes lorsque je clique dessus (utilisation de l'extension et de la base mailcap ou équivalent, utilisation du champ Content-Type)
  • Je sais enregistrer une pièce jointe à l'extérieur de mon logiciel de courrier électronique lorsque je n'arrive pas à l'ouvrir automatiquement
  • Je sais examiner le source du message pour essayer de trouver le type d'une pièce jointe dont l'extension est mauvaise ou non spécifiée
  • Je sais, en fonction du format d'un message, si je dois le transférer en ligne ou en pièce jointe [peut-être à mettre ailleurs]

[modifier] Compétences normalisées

  • transmettre des informations par courrier électronique
  • connaître les avantages de l'écriture du message directement dans le corps du courrier électronique
  • choisir un format de pièce jointe
  • connaître la notion d'interopérabilité
  • connaître la notion de format ouvert
  • nommer des formats ouverts/fermés
  • nommer des formats interopérables
  • joindre un fichier en pièce jointe à un message électronique
  • savoir qu'il est possible d'envoyer un message électronique en texte brut et connaître les avantages de cette forme d'envoi
  • savoir qu'il est possible d'envoyer un message électronique au format texte ou au format HTML
  • connaître le format HTML
  • reconnaître le format HTML
  • connaître les éléments de syntaxe du format HTML
  • transférer un courrier électronique
  • connaître et appliquer les règles concernant la vie privée, s'appliquant lors d'un transfert de message électronique
  • décrypter les principales entêtes d'un message électronique
  • lire un message électronique sans pièce jointe
  • lire une pièce jointe d'un message électronique
  • résoudre les problèmes les plus courants d'ouverture des pièces jointes

[modifier] Discriminer certains spams des vrais messages d'erreurs et exploitation de ces derniers

Les messages d'erreurs renvoyés par les serveurs de courriers électroniques souffrent de trois défauts : ils sont rédigés en anglais (et ceci ne changera sans doute pas de sitôt), leur formalisme rend leur compréhension difficile : l'information pertinente n'apparait pas toujours au premier coup d'œil) et depuis quelques années les spammeurs ont trouvé le moyen de les utiliser pour propager leur pourriels. Ce dernier défaut fait que souvent ces messages sont tout bonnement considérés systématiquement comme du spam par les utilisateurs non avertis. Pourtant ces messages continuent à être le seul moyen d'être informé d'une erreur au cours de la transmission d'un message électronique. Il importe donc que les utilisateurs sachent faire la différence entre les messages d'erreur provoqués par les spammeurs et les messages d'erreur authentiques et sachent d'autre part exploiter le contenu de ces derniers pour mettre en œuvre les mesures qui s'imposent alors :

  • renvoi du message à une adresse corrigée,
  • prise de contact par un autre moyen lors d'un dépassement de quota,
  • prise de contact par un autre moyen encore lors d'un problème transitoire si le contact est urgent,

[modifier] Procédure de test

Présenter à l'élève une liste de courriers préparés (sans doute prélevés dans une boîte réelle et juste modifiés pour qu'ils soient plus faciles à contextualiser) représentants les cas de figure les plus courants : adresse incorrecte (deux types), bounce provoqué par un spammeur, dépassement de quota, remise retardée, …

[modifier] Compétences

  • Quand j'ai des courriers signés Mail Delivery System ou Mailer Daemon je sais ce qu'il faut faire pour savoir s'il s'agit d'une vraie erreur ou d'un spam.
  • Je suis capable de comprendre les principaux messages d'erreurs des serveurs de courrier électroniques et je sais comment réagir si nécessaire

[modifier] Compétences normalisées

  • connaître les principaux cas d'erreur de réception d'un message électronique
  • comprendre un message d'erreur venant d'un serveur de courrier électronique
  • faire la différence entre un vrai et un faux message d'erreur de réception de courriel

[modifier] Évaluer le degré d'authenticité d'un message

Depuis la simple farce faite par des collègues (mais dont les conséquences peuvent être fâcheuses si ceux-ci n'assurent pas un suivi permanent) jusqu'à la véritable tentative de hameçonnage, l'éventail des cas pour lesquels un examen au moins sommaire des en-têtes complets d'un message peut être profitable est large. Voir aussi le groupe d'items suivant sur les courriels signés et chiffrés.

[modifier] Compétences

  • Je sais que la signature apparente d'un message ne garantit en rien l'authenticité d'un message
  • Je sais examiner les en-têtes complets d'un message afin d'évaluer le degré d'authenticité d'un message

[modifier] Compétences normalisées

  • décrypter les principales entêtes d'un message électronique
  • en cas de doute, trouver la véritable adresse d'expédition d'un message électronique
  • d'après le style du message, et d'après le contexte, attribuer une probabilité d'authenticité à un courriel
  • connaître la notion de signature électronique
  • mettre en œuvre une signature électronique
  • signer un message
  • valider l'authenticité d'un message grâce à sa signature

[modifier] Gérer les courriels signés et chiffrés

La compétence sans doute la moins partagée et pourtant d'une importance sans cesse grandissante dans un univers où les pouvoirs économiques et politiques n'hésitent plus à rogner au moindre prétexte sur les droits de l'homme. À titre personnel j'avoue ne pas avoir encore rencontré d'utilisateur non informaticien qui utilise ni même sache utiliser les techniques de signature et de chiffrement des courriers électroniques et pour une fois je ne peux donc proposer de cas d'usage véritable : juste un constat de la permanence des cas de non-usage. Il est vrai que les concepts sous-jacents ne sont pas triviaux (je ne parle même pas des systèmes de cryptographie, juste des principes généraux mis en œuvre : paires de clefs publiques/privées, certificats et tiers de confiance, …) et repoussent sans doute cet apprentissage à la fin du second cycle, pour autant je ne pense pas que l'on puisse aujourd'hui prétendre avoir délivré une formation en éducation civique si l'on n'a pas formé l'élève à la compréhension des concepts généraux et à l'utilisation des outils de signature et de chiffrement.

[modifier] Compétences

  • Je sais expliquer la différence entre un message signé et un message chiffré.
  • Je connais les principes des méthodes mises en œuvre pour chiffrer et signer des messages électroniques
  • Je comprends la différence entre un authentification par certificat et une authentification par clef publique
  • Je sais ce qu'est une autorité de certification
  • Je connais au moins une procédure pour générer une paire de clef publique / clef privée
  • Je suis capable de nommer quelques organismes publiques ou privés (payants et gratuits) faisant office d'autorités de certification

[modifier] Compétences normalisées

  • connaître la notion de signature d'un courriel
  • connaître la notion de chiffrement d'un texte
  • connaître une méthode de chiffrement
  • connaître une méthode de chiffrement asymétrique
  • connaître une méthode de chiffrement par certificat
  • connaître le vocabulaire "clé publique", "clé privée"
  • générer une paire de clés pour chiffrement asymétrique
  • connaître la notion d'autorité de certification
  • nommer un organisme public de certification
  • nommer un organisme de certification libre
  • générer une demande de certificat
  • être familiarisé avec les principaux réglages des logiciels de courrier électronique
  • être familiarisé avec les réglages des logiciels de courrier électronique concernant la protection de la vie privée
  • envoyer un message chiffré
  • déchiffrer un message chiffré

[modifier] Se protéger contre les spams

[modifier] Compétences

  • Je connais les méthodes qui me permettent d'examiner le contenu d'un message électronique suspect sans prendre de risque.
  • Je sais que les spams ne sont pas, en tant que tel, des virus
  • Je sais que les images contenues dans un message électronique peuvent être soit jointes au message, soit référencées par des liens
  • je sais que je dois configurer mon lecteur de courriel pour qu'il ne charge pas les images non incluses dans les messages
  • Je sais que je ne dois pas cliquer sur les liens figurant dans un spams
  • Je sais, si j'ai un doute sur la nature d'un message, examiner son code source afin de déceler d'éventuels faux liens
  • Je connais les principes de fonctionnement des logiciels antispams
  • Je sais ce qu'est un faux-positif pour un logiciel antispam
  • Je sais que des logiciels antispams peuvent être installés chez mon fournisseur d'accès à Internet, sur mon ordinateur ou intégré dans mon logiciel de courrier et je comprends les avantages et inconvénients de chacune de ces méthodes
  • Je sais qu'il faut régulièrement vérifier les messages détectés comme spams pour voir s'il n'y a pas parmi eux de faux-positifs
  • Je sais qu'il faut faire montre de la plus grande prudence avant de donner mon adresse de courrier électronique sur un site web, par exemple sur un forum [lien avec les compétences les compétences sur le Web] ou un blog

[modifier] Compétences normalisées

  • examiner un courrier électronique reçu d'un œil critique
  • faire la différence entre un spam et un virus
  • envoyer une image à l'aide d'un lien
  • connaître les principales mesures de protection contre les spams, au niveau du logiciel de courrier électronique
  • connaître les dangers des liens inclus dans un message électronique
  • s'être débarrassé, le cas échéant, du réflexe de clic sur tous les liens
  • détecter un faux lien dans un courriel
  • connaître la notion de logiciel antispam
  • connaître les divers modes de fonctionnement des logiciels antispam, leurs avantages et leurs inconvénients
  • connaître le mode d'emploi du module antispam de son logiciel de courrier électronique
  • connaître la notion de faux-positif
  • savoir qu'il faut vérifier régulièrement les répertoires de spam à la recherche de faux-positifs
  • connaître les règles de prudence associées à la communication de son adresse électronique à un tiers

[modifier] Se protéger contre les virus transmis par le courrier électronique

Le courrier électronique constitue indéniablement l'un des vecteurs d'attaque les plus puissants pour les créateurs de virus informatique. Lorsque la charge virale est utilisée pour inclure la machine infectée dans un botnet cette machine devient potentiellement la source des deux principales plaies du courrier électroniques : le spam et les virus. En dépit des avertissements permanents tant des utilisateurs avertis, des éditeurs que des médias, y compris grand public, qui n'a pas eu dans son entourage un collègue ou un ami ou n'a pas été soi-même victime d'un virus transmis par le courrier électronique ?

[modifier] Compétences

  • Je connais les méthodes qui me permettent d'examiner le contenu d'un message électronique suspect sans prendre de risque.
  • Je sais qu'il faut régler mon logiciel de courrier électronique pour qu'il ne provoque jamais l'exécution du code exécutable contenu dans une pièce jointe
  • Je sais que l'extension d'une pièce jointe peut-être modifiée pour masquer la nature véritable du fichier
  • Je sais que même si l'adresse de l'expéditeur d'un message m'est familière il me faut néanmoins exercer la plus grande prudence avec les pièces jointes.
  • Je sais que les fichiers bureautiques peuvent aussi contenir des bouts de programmes appelés macros et qu'ils peuvent donc être porteurs de virus
  • Je sais qu'il faut systématiquement interdire l'exécution automatique des macros dans mes logiciels bureautiques. [lien avec les rubriques “bureautiques”]

[modifier] Compétences normalisées

  • examiner un courrier électronique reçu d'un œil critique
  • connaître la notion de spam
  • connaître la notion de virus
  • connaître la notion d'extension de fichier
  • connaître la notion de format de fichier
  • connaître les principales mesures de protection contre les virus, au niveau du logiciel de courrier électronique
  • connaître les principaux modes de propagation des virus, notamment par le carnet d'adresses
  • vérifier le format d'une pièce jointe avant son ouverture éventuelle
  • connaître la notion de programme exécutable
  • connaître la notion de macro, et ses dangers
  • se prémunir contre les dangers des fichiers exécutables et des macros
  • connaître la notion de droits d'utilisateur sur le système d'exploitation
  • prendre les mesures de sécurité appropriées pour empêcher tout danger d'atteinte au système d'exploitation

[modifier] Se protéger contre le hameçonnage

[modifier] Compétences

  • Je connais les méthodes qui me permettent d'examiner le contenu d'un message électronique suspect sans prendre de risque.
  • Je sais, si j'ai un doute sur la nature d'un message, examiner son code source afin de déceler d'éventuels faux liens
  • je sais ce que signifie le terme ingénierie sociale

[modifier] Compétences normalisées

  • examiner un courrier électronique reçu d'un œil critique
  • décrypter les principales entêtes d'un message électronique
  • détecter un faux lien dans un courriel
  • connaître le vocabulaire : hameçonnage, tromperie, ingénierie sociale...
  • pouvoir expliquer au moins une méthode de hameçonnage
  • pouvoir expliquer au moins une méthode de tromperie par courriel

[modifier] Connaissance des principes généraux du courrier électronique

À la base de toutes les difficultés potentielles énumérées plus haut se trouve souvent une méconnaissance profonde des mécanismes de base du courrier électronique : les modèle client-serveur à l'envoi, à la consultation (et les avantages et inconvénients des différents protocoles et interfaces : IMAP, POP, webmails, …), la structuration d'un courrier électronique (en-têtes et corps, pièces jointes, différence entre from de l'enveloppe et from des en-têtes, …), les relais possibles et les mécanismes de protection (RBL, grey-listing, …), etc. S'il n'est bien évidemment ni envisageable ni utile de connaître le détail des normes et standards sur ces questions, l'aisance dans la manipulation du courrier électronique ne peut naître que d'une compréhension globale des mécanismes et des ressources mis en œuvre pour la transmission du courrier électronique.

[modifier] Compétences

  • Je sais, sur chacun des ordinateurs que j'utilise, quelle méthode employer pour gérer mon courrier électronique : compte POP ou IMAP, consultation par un webmail, …

[modifier] Compétences normalisées

  • connaître le vocabulaire : logiciel client, logiciel serveur
  • connaître le vocabulaire : serveur SMTP, logiciel de courrier électronique, webmail
  • connaître les principes généraux du protocole POP
  • connaître les principes généraux du protocole IMAP
  • connaître la structure d'un message électronique
  • connaître le vocabulaire : entête, corps, pièce jointe, enveloppe

[modifier] La navigation sur Internet

[modifier] Connaissance des principes généraux de fonctionnement du protocole HTTP et des protocoles associés

« Ça marche pas, j'arrive pas à me connecter ! ». Combien de fois peut-on entendre cette phrase à longueur de journée sur son lieu de travail ou à son domicile ! La connaissance des principes généraux des protocoles réseau impliqués dans un échange requête/réponse HTTP permet pourtant, sinon de résoudre tous les problèmes, au moins de les identifier et d'identifier les acteurs à alerter.

[modifier] Compétences

Je sais diagnostiquer les raisons les plus courantes qui peuvent empêcher le chargement d'une page web : connexion réseau coupée, problème de résolution DNS, serveur en panne et je sais éventuellement quelle personne ou quel service alerter (FIXME: à détailler).

[modifier] Capacité à gérer les messages d'erreur communs

« Qu'est-ce que ça veut dire ce message ? J'y comprends rien ? ». Même lorsqu'ils sont en français (ce qui est loin d'être toujours le cas), les messages produits par les navigateurs ou les applications web ne sont pas toujours d'une grande limpidité pour le non-initié. Même l'erreur 404 (et ses deux sources possibles) est encore largement ignorée. Pourtant, l'ignorance de certains messages peut quelquefois mener à des conséquences fâcheuses, comme dans le cas d'une resoumission de données POST.

[modifier] Procédures de test

Pour les erreurs 404, Un cas assez typique d'URL fautive se trouve lorsqu'une URL est repliée et donc tronquée dans un courriel. On pourra donc proposer aux élèves une telle URL afin de juger de leur capacité à vérifier la source à la recherche de l'erreur.

Le professeur envoie aux élèves un mail comportant une URL mal orthographiée dans son composant terminal (par ex. tecnologie.html au lieu de technolgie.html) et vérifier que l'élève est capable de repérer et corriger cette faute.

Le professeur envoie aux élèves un mail comportant une URL erronée dans son composant terminal (mais cette fois-ci sans que l'erreur soit décelable) mais accompagnée d'un petit texte décrivant le contenu de la ressource. le but est ici de tester la capacité de l'élève à modifier manuellement l'URL pour remonter à l'élément supérieur du path afin d'afficher la page “mère” sur laquelle l'élève pourra retrouver le lien vers la bonne ressource au travers de sa description.

[modifier] Compétences

  • Je sais distinguer les messages d'erreurs les plus communs du navigateur, de ceux du serveur web ou de ceux de l'application web.
  • Je comprends la signification du message suivant, présenté par mon navigateur après que j'ai cliqué sur le bouton Précédent : « Voulez-vous soumettre à nouveau les données du formulaire ? » et je sais agir en conséquence (FIXME: retrouver le texte exact du message).
  • Je sais que lorsque le serveur ou l'application web m'indique que la page n'existe pas il peut s'agir d'une erreur dans le lien.
  • Je sais comment modifier manuellement une URL aboutissant sur une erreur 404 afin de tenter de parvenir à la ressource si celle-ci existe bien.

[modifier] La rédaction de texte

Utilisation du traitement de texte

[modifier] Règles typographiques de base

[modifier] Polices et interopérabilité

[modifier] Styles vs. attributs

[modifier] Les images numériques

[modifier] Gestion des résolutions

Il n'est pas rare de rencontrer des documents issus de logiciels de traitement de textes ou des présentations (voire des pages web) contenant des images très lourdes présentées pourtant dans une taille écran ou imprimable assez réduite. L'utilisateur non averti est souvent ignorant de la distinction à opérer entre le redimensionnement visuel et le redimensionnement physique de l'image. Inversement, on trouve tout aussi fréquemment des images étirées au point de faire apparaître une pixellisation plus que prononcée.

  • Je sais ce que signifie les termes “résolution d'une image”.
  • Je sais quels types de logiciels peuvent me permettre de déterminer la résolution d'une image donnée
  • Je sais quelle gamme de résolutions utiliser en fonction de l'usage que je veux faire d'une image: document écran, imprimé, …

[modifier] Gestion des formats

Le choix du format adapté est souvent difficile lorsque l'on ne sait rien des particularismes de chaque format. L'élève veut publier une photo sur son blog ; quel format choisira-t-il : JPEG, GIF, … ? L'élève doit réaliser un schéma simple pour illustrer un exposé : utilisera-t-il un programme de dessin vectoriel, bitmap ? Il doit insérer ce schéma sur une page web, ou dans un document traitement de texte, ou bien encore le partager avec des correspondants dans un autre lycée, à quel format exportera-t-il son travail : GIF, JPEG, TIFF, PNG, … ?

  • Je connais les différences fondamentales entre une image vectorielle et une image bitmap.
  • Je sais ce que signifient les termes compression sans/avec pertes.
  • Je connais les particularités des principaux formats de fichiers.
  • Je sais prendre en compte les problèmes d'interopérabilité dans le choix du format d'une image numérique.
  • Je sais qu'un logiciel de présentation n'est pas un logiciel de dessin.

[modifier] La gestion des fichiers

[modifier] Les principes généraux des réseaux informatiques

[modifier] Notions de programmation