Comment le logiciel propriétaire Jaws agrippe les aveugles

De April MediaWiki

Date : 26 octobre 2009
Article original en anglais : How Jaws Bites the Blinds (anglais) Traduction en français par Phil.

Comment JAWS agrippe les aveugles[modifier]

Voici un conte réconfortant de ces aimables personnes qui fabriquent du logiciel propriétaire, spécifiquement celui de la compagnie dénommée de manière piquante Scientifique de la Liberté (Freedom Scientific) qui produit un programme appelé JAWS :

JAWS (un acronyme de Job Access With Speech - accès au travail avec la parole) est un lecteur d'écran, un logiciel pour les utilisateurs malvoyants, produit par le groupe Aveugles et Malvoyants de Freedom Scientific, à St Petersburg, en Floride, Etats-Unis. Son but est de rendre des PCs utilisant Microsoft Windows accessibles aux utilisateurs aveugles et malvoyants. Il accomplit ceci en restituant à l'utilisateur l'information affichée sur l'écran par l'intermédiaire d'une synthèse vocale ou d'une plage braille et prend en compte toute interaction avec le clavier de l'ordinateur.


Clairement, JAWS accomplit une fonction importante pour le malvoyant. On pourrait présumer que c'est une veine de bienveillance et d'altruisme, faisant de son mieux pour aider un groupe de personnes qui sont déjà désavantagées. Peut-être pas, selon cette demande : les afficheurs braille nécessitent un lecteur d'écran afin de travailler. Freedom Scientific a constamment refusé de fournir aux fabricants de périphériques braille le kit de développement de pilote nécessaire pour permettre à un appareil braille particulier de communiquer avec JAWS. Au lieu de cela, le fabricant doit d'abord payer un montant exorbitant pour que le support de son périphérique braille soit autorisé. Qui plus est, cette charge imputée au fabricant d'afficheur braille n'est pas ponctuelle mais est imposée annuellement.

Bien, cela ne semble pas très aimable. Donc, pourquoi diable les gens l'acceptent-ils ?

On pourrait se demander comment Freedom Scientific peut cadenasser son produit JAWS alors que le support de périphériques braille est concerné. La réponse est simplement et pour aucune autre raison : parce qu'elle peut le faire.

...

Pour ma part, je suis choqué, écoeuré et stupéfait que Freedom Scientific impose de telles limitations et restrictions non seulement à sa propre base de clients mais également à ces organismes qui fabriquent les produits qui complètent les informations que JAWS fournit. Cette politique draconienne et intéressée n'est pas du tout en accord avec l'esprit de pro-Braille promu par l'initiative "les lecteurs braille sont les leaders" lancée plus tôt cette année par la Fédération Nationale des Aveugles en l'honneur de la célébration du bicentenaire de Louis Braille. Au lieu de donner une occasion supplémentaire d'augmenter l'utilisation du Braille, elle entrave la capacité du consommateur aveugle de choisir l'afficheur braille qui répondra le mieux à ses besoins.


Et la raison "elle peut le faire", naturellement, est parce que c'est un logiciel propriétaire, ce qui signifie que personne ne peut contourner le problème.

Cet épisode montre de nouveau pourquoi il est essentiel qu'un tel logiciel soit en source ouverte de sorte qu'il n'y ait aucun cadenas et de sorte que les besoins de la communauté viennent en premier, pas le désir d'une compagnie de gagner autant d'argent que possible sans égard envers la situation difficile des personnes qu'elle affecte.

Suivez-moi @glynmoody sur Twitter ou identi.ca.

Posté par glyn moody à 11h51 du matin

Mots-clés : liberté, cadenas, systèmes propriétaires