2010 : bilan du groupe accessibilité

De April MediaWiki

Résumé[modifier]

Depuis sa création il y a un an, le groupe de travail accessibilité confirme sa présence au sein de l'April, et poursuit son double objectif de sensibilisation, d'une part des libristes à l'accessibilité et réciproquement des acteurs de l'accessibilité et du handicap au logiciel libre. La prise de conscience de l'enjeu de l'accessibilité dans le milieu du logiciel libre francophone s'est confirmée par la mise à l'honneur de ce thème aux rencontres mondiales à Bordeaux, ce qui a permis d'attirer de nouveaux membres.

Cette année, le groupe de travail s'est doté de matériel de communication, a initié la création de la rubrique accessibilité dans l'annuaire des logiciels libres de Framasoft, a réalisé des formations, une conférence et un atelier à l'Ubuntu Party parisienne et a organisé une première cartopartie accessibilité. Une émission Symbiose a également abordé la question du logiciel libre et de l'accessibilité avec plusieurs membres du groupe.

Sur le terrain institutionnel, une rencontre a eu lieu avec des conseillers de la secrétaire d'État à l'économie numérique. Aussi, suite à une question parlementaire, l'April a initié un contact auprès de Mme la députée Martine Carillon-Couvreur afin d'aborder la question de l'aide publique en matière d'équipement de suppléance.

Le groupe de travail a relayé plusieurs informations dans la sphère francophone ; la FSF lançait un appel pour améliorer la prise en compte de l'accessibilité dans les logiciels libre. Ont été traduites la lettre de l'Institut national d'Islande pour les aveugles à Freedom Scientific, illustrant le problème posé par le délaissement des langues rares par les éditeurs privateurs, ainsi qu'un article de Fernando H.F. Botelho sur les technologies d'assistance libres.

Vie du groupe de travail[modifier]

Il y a dix huit mois environ, à la suite des rencontres mondiales à Nantes de 2009, un petit groupe de personnes sensibles à l'accessibilité et au logiciel libre a décidé de se réunir pour sortir de l'isolement et unir leurs efforts en vue de promouvoir et sensibiliser à l'accessibilité et aux logiciels libres. Grâce au soutien de l'April, une liste de discussion sur accessibilite@april.org et bientôt un groupe de travail s'en sont suivis. L'objectif du groupe est de sensibiliser les libristes à l'accessibilité, ainsi que les acteurs de l'accessibilité et du handicap au logiciel libre.

En plus de riches discussions sur la nature du groupe, la prise de conscience de l'enjeu d'accessibilité dans le milieu du logiciel libre francophone a été impulsée de façon visible par le groupe de travail. La mise à l'honneur de ce thème aux rencontres mondiales à Bordeaux, un an après, est un pas supplémentaire dans la sensibilisation au sujet.

La liste de discussion compte 141 membres au 1er janvier 2011.

Une orientation se fait sentir sur l'activité du groupe de travail, qui devient un lieu de promotion de l'accessibilité et du logiciel libre et pas seulement un lieu de mutualisation de compétences entre spécialistes. Au RMLL2010, la réunion du groupe de travail a davantage attiré des personnes ayant entendu parler du groupe de travail sans en faire partie, que des habitués déjà actifs sur la liste, venant plutôt sur le stand. Ainsi, cette réunion s'est transformée en mini-présentation du travail fait par le groupe, ce qui était assez inattendu. Ce changement d'orientation peut supposer deux interprétations :

  • le besoin initial exprimé à Nantes en 2009, consistant à unir nos forces pour mener des projets communs concernant l'accessibilité et le logiciel libre semble avoir trouvé une réponse avec les échanges sur la liste accessibilite@april.org. Du coup, beaucoup de membres du groupe ont eu tendance à aller vers d'autres conférences sur d'autres thèmes du logiciel libre au lieu d'assister aux conférences du thèmes accessibilité et handicap. En conséquence, c'est plutôt sur le stand qu'ils sont venus échanger autour de l'accessibilité.
  • le groupe de travail a acquis une notoriété lui permettant d'attirer de nouveaux membres, curieux, souhaitant non plus découvrir le seul sujet de l'accessibilité et des logiciels libres, mais également intéressé par les activités du groupe pour y participer.

On glisse donc du seul besoin d'un outil pour unir nos forces, à une volonté de participer à un collectif connu et déjà actif.

Projets réalisés en 2010[modifier]

Matériel de communication[modifier]

Le groupe de travail, suite à sa création, s'est muni de différents matériels de communication. Citons notamment la création d'un logo et d'une carte de visite pour le groupe, la rédaction d'un encart sur l'accessibilité dans le catalogue des logiciels libres, la création d'un tract sur l'accessibilité et les logiciels libres et la création d'un portail Web : http://libre-et-accessible.org.

Par ailleurs, l'April s'est associée à Framasoft pour créer la rubrique accessibilité dans l'annuaire des logiciels libres.

RMLL 2010 à Bordeaux[modifier]

Le thème Accessibilité des RMLL 2010 a occasionné plus d'échanges et de rencontres en direct que les années précédentes, notamment grâce au stand : les gens ont entendu parler du groupe de travail, ont assisté à des démonstrations d'utilisation de logiciels de suppléance, et ont eu envie d'échanger librement et en direct sur des questions précises liées à l'accessibilité et aux logiciels libres, en dehors du cadre des conférences. Par ailleurs, il est à noter une large diversification du public intéressé par le sujet « accessibilité et handicap », l'effet « fil rouge » ayant permis de toucher d'autres publics, se sentant peu concernés voire parfois réfractaires au sujet.

Réunion au cabinet du secrétaire d'État à l'économie numérique[modifier]

Le 10 mai 2010 avait lieu une rencontre avec des conseillers de la secrétaire d'État à l'économie numérique pour les sensibiliser à l'aspect non-technique de l'accessibilité et des logiciels libres, suite à une intervention de Nathalie Kosciusko-Morizet. Cette rencontre était en réaction aux propos de la secrétaire d'État au 4e forum Européen e-Accessibilité, celle-ci ayant annoncé des mesures manifestement éloignées des besoins du terrain en matière d'accessibilité numérique (voir également la réaction d'Armony Altinier). L'issue de la rencontre nous a laissé largement dubitatifs sur la maitrise de ces enjeux par le secrétariat d'État.

Formations[modifier]

Dans le but d'aider les développeurs libristes bénévoles à améliorer l'accessibilité des sites Web communautaires dont ils ont la charge, des formations autour de l'accessibilité Web ont été montées. Une conférence et un atelier le 7 novembre 2010 à l'Ubuntu Party parisienne, ainsi qu'un atelier d'initiation technique à l'accessibilité du Web à destination des développeurs, le 20 décembre.

Ressources pour la formation[modifier]

Un tutoriel d'utilisation de NVDA (revue d'écran libre sous Windows) a été rédigé par Sylvain Grille. Il est actuellement décomposé en trois parties : utilisation de NVDA, installation de OpenOffice.org, utilisation de OpenOffice Calc. Une partie dédiée à l'utilisation de OpenOffice Writer est en cours d'élaboration.

Participation à une émission de radio[modifier]

Dimanche 2 mai 2010 de 14h00 à 15h30 l'émission Symbiose a abordé la question du logiciel libre et de l'accessibilité avec Armony Altinier, Christelle Thomas, Sébastien Delorme et Florent André. La transcription de l'émission a été réalisée par l'April.

Courrier à une députée[modifier]

Suite a une question parlementaire au sujet de l'aide publique en matière d'équipement de suppléance, l'April a initié un contact auprès de Mme la députée Martine Carillon-Couvreur afin d'aborder avec elle la question. En effet, la majorité des aides de ce type est actuellement en grande majorité à destination d'éditeurs de logiciels privateurs, éditeurs prouvant régulièrement ne pas agir pour le bénéfice premier des utilisateurs handicapés.

Relais d'information[modifier]

Le groupe de travail a relayé plusieurs informations dans la sphère francophone. En juin 2010, la FSF lançait un appel pour améliorer la prise en compte de l'accessibilité dans les logiciels libre. Ce texte a été traduit. Ont également été traduites la lettre de l'Institut national d'Islande pour les aveugles à Freedom Scientific, illustrant le problème posé par le délaissement des langues rares par les éditeurs privateurs, ainsi que un article de Fernando H.F. Botelho sur les technologies d'assistance libres.

Cartopartie accessibilité[modifier]

Open Street Map est un projet destiné à réaliser une cartographie du monde sous licence libre. À la manière de Wikipédia, tout le monde est invité à contribuer, modifier et échanger les cartes déjà en ligne.

Le groupe de travail accessibilité de l'April à organisé le samedi 4 décembre 2010 une première cartopartie accessibilité, l'idée étant de collecter des informations d'accessibilité sur les lieux publics afin de faciliter le déplacement des personnes en situation de handicap en leur proposant des cartes adaptées (en particulier en agglomération).

Projets à venir[modifier]

Le groupe de travail a de nombreux projets à venir pour 2011 et au delà. On peut citer notamment le BarCamp du 15 janvier, une action de sensibilisation auprès des maisons départementales pour les personnes handicapée (MDPH), une rencontre avec des députés, l'alimentation de la rubrique Accessibilité Framasoft, une étude Audition et logiciels libres, une étude comparative Jaws/NVDA/Orca, une présence au FOSDEM, etc. L'année 2011, sera vraisemblablement celle de la pérennisation du groupe, et de la poursuite des actions pour aboutir à des documents concrets sur lesquels s'appuyer pour communiquer et faire monter les développeurs en compétence sur l'accessibilité numérique (formations, mises au point, partenariats, etc.).

Rencontres et communications[modifier]