2009 : bilan du groupe accessibilité

De April MediaWiki

Retour à la page d'accueil du groupe Accessibilité

Si l'année 2008 marqua le début de l'engagement actif de l'April en faveur de l'accessibilité, 2009 a permis d'aller plus loin avec la création d'un groupe de travail dédié.

Prenant naissance au cours des dernières rencontres mondiales du logiciel libre à Nantes en juillet 2009, la liste de discussion accessibilite@april.org compte déjà une soixantaine de membres, ayant des profils variés, adhérents ou non de l'April, et dont plusieurs sont très actifs.

L'objectif du groupe est de promouvoir des logiciels libres accessibles à tous. Il s'adresse en cela tant aux développeurs de logiciels libres pour les sensibiliser à la prise en compte de l'accessibilité et du handicap dans la conception logicielle d'une part ; qu'aux acteurs du "monde du handicap" (professionnels, associatifs et individus) pour qu'ils prennent conscience de l'existance et des enjeux de l'utilisation des logiciels libres d'autre part.

Ce groupe est animé par Armony Altinier ; les suppléants sont Wilfried Estachy (membre du CA de l'April), Jean Gilissen et Sylvain Grille (ces deux derniers n'étant pas adhérents April). Ce groupe est ouvert aux non membres de l'April.

Le groupe se met tranquillement en route. La charte du groupe a été rédigée, le Wiki de travail [lien] s'étoffe doucement. Le groupe de travail a officiellement été annoncé à l'occasion de la journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre 2009, et un retour très positif suite à cette annonce a donné lieu à de nouvelles adhésions à la liste de discussion.

La première piste de travail fut de rédiger des fiches pratiques en vue d'une compilation au sein d'un document, appelé provisoirement "livre blanc" mais qui pourrait finalement prendre la forme d'un catalogue inspiré du CataLibre.

La philosophie de travail du groupe est à la fois de développer sa propre expertise en matière d'accessibilité et de logiciels libres - en ce sens, les discussions sur la liste nous permettent de creuser certaines notions, telle la question de la différence entre accessibilité et handicap qui donna lieu à une discussion très riche (voir les archives [lien]) - mais aussi de tisser des liens avec les autres groupes de l'April ainsi que des partenariats plus larges pour que cette notion d'accessibilité soit aussi abordée de façon transversale. Nous avons par exemple rédigé un encart sur l'accessibilité au sein du CataLibre du groupe sensibilisation, et envisageons des partenariats avec d'autres structures. Nous avons également remonté des consignes pour améliorer l'accessibilité des outils Web de l'April. [note : sans aucun retour... je ne sais même pas si ça a été reçu]

L'année à venir va poursuivre dans ces deux directions, avec une participation aux RMLL de Bordeaux dont le thème central et transversal cette année est justement l'accessibilité.

Une participation est également prévue aux journées départementales de l'Oise à Beauvais les 26 et 27 février 2010.

Enfin, une rencontre des membres du groupe aura eu lieu le 30 janvier à la Cantine (non encore tenue au moment de la rédaction du rapport).

Pour toute information supplémentaire, n'hésitez pas à visiter la page d'accueil du groupe [lien] et son Wiki de travail [lien].

[§ suivants optionnels, couper si c'est trop long.] Nous pouvons donc conclure en disant que cette année 2009 fut très riche pour l'accessibilité, tant au niveau de l'April - avec la création du groupe de travail et de ses activités - que dans le monde du Web avec la publication du référentiel général d'accessibilité pour les administrations (RGAA [lien interne dans le rapport]) venant préciser les modalités d'application de l'article 47 de la loi du 11 février 2005 sur l'accessibilité du Web.

Rappelons que l'accessibilité du Web consiste à permettre aux personnes en situation de handicap de "percevoir, comprendre, naviguer et interagir avec le Web, et de contribuer sur le Web. L'accessibilité du Web bénéficie aussi à d'autres, notamment les personnes âgées dont les capacités changent avec le temps" (voir la définition sur le site du W3C/WAI [lien]). Un rapprochement entre le référentiel historique AccessiWeb et le RGAA augure une harmonisation des pratiques et une meilleure lecture pour le grand public. Quant au décret, s'il est loin d'être parfait, il a le mérite de relancer un intérêt sur la question de l'accessibilité du Web de la part des collectivités et adminsitrations, et met l'accent à juste titre sur la formation (art.6). Le secteur public, de par son obligation de représenter l'intérêt général, est donc une cible prioritaire pour faire remonter cette nécessité d'utiliser des logiciels libres et accessibles à tous. L'accessibilité du Web pouvant être une porte d'entrée pour aborder le sujet.